L'allergie au soleil chez les enfants

Les pigments de la peau sont moins développés chez les bébés et les enfants. Il est donc nécessaire de prendre quelques cas d'allergies au soleil en considération et de voir en quoi consiste cette pathologie chez les enfants.
L'allergie au soleil chez les enfants

Dernière mise à jour : 13 janvier, 2021

La peau des enfants est beaucoup plus délicate que celle des adultes car la couche cornée de la peau – la couche la plus externe de l’épiderme – est plus fine et, par conséquent, sa fonction de barrière solaire est moins efficace. Ainsi, les rayons du soleil sont absorbés plus rapidement et atteignent les couches plus profondes. Il n’est donc pas étrange de retrouver de plus en plus de cas d’allergie au soleil chez les enfants.

La peau des enfants produit des mélanocytes, des cellules productrices de mélanine, mais elles ne sont pas complètement développées. Par conséquent, leur peau a moins de protection naturelle contre le soleil.

Les enfants avec la peau claire, les enfants roux ou ceux qui ont des taches de rousseur ont plus de probabilités de souffrir de coups de soleil ou d’allergie au soleil car leur peau produit moins de mélanine.

Par ailleurs, avec les expositions de la peau au soleil, des réactions allergiques apparaissent souvent. Celles-ci provoquent des rougeurs, des éruptions cutanées, des démangeaisons ou même des ampoules. Toutes ces conséquences sont très désagréables et peuvent apparaître quelques minutes avant ou après l’exposition initiale de la peau au soleil.

Allergie au soleil chez les enfants : en quoi consiste-t-elle ?

Une petite fille avec de la crème solaire.

L’allergie au soleil chez les enfants est une réaction à la lumière ultra-violette qui apparaît peu de temps après l’exposition à la lumière solaire. Pour éviter ce type de réactions, vous devez garder quelques conseils et précautions à l’esprit. Si vous observez la moindre réponse allergique au soleil chez les enfants, vous devez immédiatement consulter un spécialiste.

Par ailleurs, vous devez savoir que les endroits les plus communs où ce problème surgit incluent la zone du cou, la partie postérieure des mains, la surface extérieure des bras et la partie inférieure des jambes.

Néanmoins, les allergies solaires ne se produisent que chez certaines personnes sensibles et, dans certains cas, elles peuvent se déclencher après quelques brefs instants d’exposition au soleil. Voyons maintenant quelles sont les allergie solaires les plus communes chez les enfants.

Les allergies au soleil les plus communes chez les enfants

Voici quelques-unes des allergies au soleil qui peuvent toucher la peau des enfants :

1. Photosensibilité

Si votre enfant affiche une réaction de coups de soleil, de gonflement ou de démangeaison intense après une exposition limitée à la lumière du soleil, cela peut vouloir dire qu’il souffre de photosensibilité. Comme son nom l’indique, ce trouble consiste en une sensibilité élevée à la lumière naturelle.

Cette affection peut aussi se détecter si l’enfant présente une éruption ou une cicatrisation sur une zone du corps qui a été exposée au soleil. Dans tous les cas, nous vous recommandons de consulter un spécialiste le plus tôt possible.

2. Érythème polymorphe à la lumière

L’érythème polymorphe à la lumière se produit généralement un ou deux jours après l’exposition solaire intense. Elle peut faire apparaître des petits points rouges, d’autres pleins de liquide, de l’eczéma ou même provoquer des lésions. Les zones habituellement impliquées sont le visage, le cou, les bras et les mains qui auraient été exposés.

Chez les enfants, elle commence souvent par des plaques sèches sur le visage avec de petits points rouges et entraîne des démangeaisons sévères. Les lésions ont tendance à disparaître spontanément en quelques semaines si l’on suspend l’exposition au soleil.

Les enfants avec la peau claire, les enfants roux ou ceux qui ont des taches de rousseur ont plus de probabilités de souffrir de coups de soleil ou d’allergie au soleil.

3. Urticaire solaire

L’urticaire solaire se caractérise par des démangeaisons et rougeurs, environ 30 minutes ou moins après l’exposition au soleil. La peau retrouve son aspect normal au bout de quelques heures.

4. Photodermatose

Un enfant qui joue sur la plage.

Enfin, la photodermatose se produit quand la lumière ultra-violette réagit avec certains produits chimiques sur la peau. Ces produits chimiques peuvent provenir d’aliments communs comme les carottes, le persil et le céleri.

L’éruption cutanée surgit habituellement 24 heures après l’exposition et sa guérison peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois. Il est possible qu’elle apparaisse sous forme d’éruption avec des démangeaisons, mais elle peut aussi prendre la forme d’ampoules.

Conseils pour protéger votre enfant du soleil

Nous allons maintenant vous proposer quelques conseils pour protéger votre enfant du soleil. Prenez note et n’hésitez pas à les appliquer !

  • Maintenez les enfants hors du contact direct avec la lumière du soleil.
  • Les enfants doivent rester à l’abri de la lumière solaire pendant les heures de “pointe”, c’est-à-dire entre 11 h et 15 h.
  • Protégez la peau de l’enfant avec des vêtements protecteurs.
  • Utilisez un produit de protection solaire avec un indice très élevé pour protéger sa peau délicate.
  • Même les jours où le ciel est couvert, dites-vous bien que les niveaux d’UV peuvent être élevés.
  • Appliquez une lotion après-solaire après l’exposition pour aider à réhydrater la peau de l’enfant.

Enfin, souvenez-vous qu’une attitude sensée par rapport à la quantité de soleil à laquelle la peau de l’enfant est exposée et l’utilisation de produits de protection solaire peuvent éviter de nombreux cas d’allergie au soleil chez les enfants. N’hésitez pas à prendre les mesures nécessaire et évaluez les symptômes que l’enfant peut présenter.

Cela pourrait vous intéresser ...
Conseils pour se protéger du soleil en été
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Conseils pour se protéger du soleil en été

Se protéger du soleil est essentel si nous voulons profiter de ses bienfaits sans courir de risque. Découvrons ensemble les mesures de base à adopt...