Jeune fille au pair, baby-sitter ou assistante maternelle ?

· 27 décembre 2018
Bien que ces  métiers tournent autour de la prise en charge des enfants, ils ne sont pas exactement les mêmes. Nous vous indiquons les principales différences afin que vous puissiez choisir ce qui convient le mieux à votre situation.

Concilier travail et vie de famille est une tâche ardue et il semble parfois que le temps manque, même pour les tâches les plus élémentaires. Si nous voulons profiter de temps libre, la solution consiste souvent à engager quelqu’un pour s’occuper de nos enfants.

Mais qui est plus approprié pour ce travail ? Jeune fille au pair, baby-sitter ou assistante maternelle ?

Bien que nous utilisions indifféremment les expressions jeune fille au pair, baby-sitter ou assistante maternelle , cela n’est pas exactement la même.

Chacune de ces professions, même si elle s’articule autour de la garde d’enfants, présente des nuances importantes qui les distinguent des autres.

Avant de demander des devis et des tarifs, nous devons connaître ces différences pour savoir quel service correspond le mieux à nos besoins.

De plus, quelles que soient les qualités que nous recherchons chez la personne qui aura la charge des enfants, nous devons d’abord envisager le type de service dont nous avons besoin.

Assistante maternelle : une employée avec des horaires réguliers

« Une assistante maternelle a un horaire de travail fixe, ce sera donc une constante dans la vie et l’éducation de vos enfants »

Les gardiennes d’enfants sont embauchées pour faire leur travail selon un horaire établi. C’est-à-dire qu’elles ont un nombre d’heures de travail réglementé par un contrat et par la législation du travail de chaque pays.

Par conséquent, son salaire doit également correspondre, au moins, au salaire minimum légal.

Avec une assistante maternelle, vous pouvez organiser un horaire fixe pour son travail. Le travail de cette dernière consistera principalement dans les soins aux enfants, leur vigilance et leurs divertissements. Mais elle sera aussi un élément stable dans l’éducation des enfants.

En outre, une bonne assistante maternelle pourra s’occuper des bébés. L’idéal est d’en embaucher une personne avec une formation spécifique pour cet emploi. Par exemple, une personne qui a étudié l’éducation de la petite enfance, la garde d’enfants ou l’aide infirmière auxiliaire.

baby-sitter

Pour un besoin ponctuel, choisissez une baby-sitter

Contrairement aux assistantes maternelles ou aux jeunes filles au pair, une baby-sitter travaillera ponctuellement. Ce sera la personne que vous appelez lorsque, en raison de circonstances diverses ou imprévues, vous devez partir et que personne ne peut surveiller les enfants.

Elles travaillent généralement sur de courtes périodes de temps, leur salaire sera donc calculé en heures.

Son travail consiste uniquement à surveiller et à divertir les enfants. Ou, s’ils dorment, elle peut rester à la maison jusqu’à votre retour.

Normalement, ce sont plutôt des jeunes filles qui effectuent ce travail. Cela est dû au fait que c’est un travail ponctuel qui se produit de temps à autre. Cela s’accorde très bien avec les horaires des étudiants.

Par conséquent, les qualités fondamentales d’une baby-sitter devraient être la responsabilité, la fiabilité et la vocation.

Une jeune fille au pair : une aide multi-tâches

Les jeunes filles au pairs sont pour la plupart étrangères, généralement des étudiantes. Elles recherchent généralement ce type de travail pour acquérir une connaissance des langues et de la culture de manière sûre et fiable. En contre-partie elles ont besoin d’une rémunération.

Pour cette raison, nous allons engager ce service pour de longues périodes. Ces périodes coïncideront généralement avec les périodes de vacances. Cependant, beaucoup sont disposées à vivre dans la famille jusqu’à un an.

« Recevoir une jeune fille au pair est une aide précieuse, mais apporte également des avantages éducatifs considérables »

En échange d’un logement, de la nourriture et d’un petit salaire, elle s’occupera des plus petits. Elle participera également aux tâches ménagère. Puisqu’elles vont vivre chez nous, en tant que membre de la famille, nous pouvons demander à la fille au pair de l’aide pour ce dont nous avons besoin.

Bien sûr, vous devez toujours vous rappeler que ce ne sont pas des esclaves. Elles ont besoin de leur temps libre.

baby-sitter

Accueillir une personne dans ce cadre de travail amène quelques doutes. Notamment en ce qui concerne la cohabitation. Mais cela a aussi de grands avantages. En plus d’être économique, recevoir un étranger à la maison offre de nombreuses possibilités.

Toute la famille peut apprendre une nouvelle langue ou la perfectionner avec la pratique dans des situations réelles de tous les jours.

C’est aussi une bonne occasion de découvrir différentes cultures et coutumes. Cela a aussi une dimension éducative : les enfants apprendront à respecter et à valoriser la diversité.

Définir votre situation

Comme nous l’avons indiqué au début, avant de choisir l’un de ces services, il est essentiel de clarifier vos besoins. Chaque famille est unique et peut être affectée par des circonstances très différentes.

Selon eux, nous pouvons décider quelle personne nous voulons embaucher : jeune fille au pair, baby-sitter ou assistante maternelle .

La principale différence entre ces professions sera le temps de travail et la manière dont elles sont organisées. Il y a beaucoup de nuances à prendre en compte.

La décision la plus délicate sera de choisir une personne spécifique pour prendre soin de nos enfants. Sachez enfin, que vous choisissiez jeune fille au pair, baby-sitter ou assistante maternelle vous devez en savoir plus sur la personne.

Vous devez vous assurer que c’est une personne préparée pour le poste, responsable, dévouée et de confiance.