Grossesse fantôme ou pseudocytose: ce qu'il faut savoir

Le désir intense d'être mère peut conduire à l'apparition d'une grossesse psychologique. Une condition rare, mais émotionnellement très douloureuse.
Grossesse fantôme ou pseudocytose: ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 12 août, 2021

À un moment donné de leur vie, certaines femmes en sont venues à penser qu’elles étaient enceintes, sans pour autant l’être. Avez-vous également ressenti des symptômes ambigus au cours d’une période étrange? Que se passe-t-il lorsque ces symptômes persistent dans le temps sans véritable grossesse? C’est ce qu’on appelle la grossesse fantôme.

Cette condition est également connue sous le nom de pseudocytose, fausse grossesse ou grossesse psychologique et apparaît dans 1 à 6 grossesses sur 22 000. Bien que ce ne soit pas très courant, c’est une condition émotionnellement très douloureuse pour celles qui en souffrent. Nous vous en disons davantage.

Qu’est-ce que la grossesse fantôme?

La grossesse fantôme est un trouble psychologique dans lequel la femme a la conviction ferme et fiable qu’elle est enceinte. Elle manifeste même divers symptômes typiques de la grossesse.

Il ne s’agit pas seulement d’un léger soupçon, comme toute femme peut en avoir face à un retard, mais d’une conviction retentissante. Ce n’est pas non plus un mensonge ou une imposture volontaire. La femme sent vraiment que la grossesse est réelle.

En plus de cela, son corps commence à montrer des changements visibles, similaires à ceux d’une vraie grossesse. Parmi eux, se distinguent les suivants:

  • Retrait des menstruations (aménorrhée).
  • Nausées matinales et vomissements.
  • Douleur et changements dans les seins.
  • Ballonnements de l’abdomen et prise de poids.
  • Sécrétion de lait des seins.
  • Sensation subjective de « coup de pied » du fœtus.
  • Douleurs de contraction, une fois la date d’échéance présumée proche.
  • Déséquilibres hormonaux qui peuvent amener une femme à être testée positive pour la grossesse.
Une femme dans la salle de bain souffrant de nausées.

Les signes et symptômes sont tellement évocateurs d’une grossesse que la conviction de la femme grandit de jour en jour. C’est précisément ce qui différencie la grossesse fantôme des autres troubles psychotiques, comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire.

Il est important de souligner que la femme qui souffre de pseudocytose ne manifeste aucun autre symptôme psychotique. Elle colle bien à la réalité, à l’exception de l’idée de grossesse.

Quelles sont les causes de la grossesse fantôme?

Il a été décrit qu’en général, la grossesse fantôme est liée à un désir intense d’être mère ou à une forte peur de tomber enceinte.

Des sentiments ambivalents à propos de la maternité peuvent également conduire à une pseudocytose. Par conséquent, cette condition est plus fréquente chez les femmes qui répondent à l’une des caractéristiques suivantes:

  • Problèmes d’infertilité ou des difficultés à concevoir.
  • Avoir subi une stérilisation chirurgicale.
  • Avoir déjà subi des avortements ou des pertes périnatales.
  • Antécédents de dépression ou d’autres troubles mentaux.
  • La femme veut conserver ou renforcer une relation, surtout quand c’est l’homme qui veut être père.
  • Elle ressent le besoin de renforcer l’identité féminine.
  • Subir une pression extérieure pour concevoir et fonder une famille.

Dans la plupart des cas, la forte conviction de la femme génère une activation du système neuroendocrinien. Ce qui donne lieu à des manifestations physiques dans le corps.

Cependant, ces symptômes surviennent parfois en raison d’autres problèmes de santé. Par exemple, des changements hormonaux ou endocriniens, une prise de poids, des tumeurs hypophysaires ou des kystes ovariens.

Traitement de la pseudocytose

Heureusement, il existe un traitement pour la grossesse fantôme et il est très efficace.

Dans de nombreux cas, il suffit d’obtenir la preuve qu’il n’y a pas de grossesse. Plusieurs fois, après avoir subi un test de grossesse ou une échographie négative, les femmes constatent une réduction significative des symptômes.

Cependant, dans certaines occasions, cela ne suffit pas. Et il est nécessaire de fournir un soutien professionnel avec des psychiatres ou des psychologues.

Soutien psychologique entre femmes.

À propos des implications émotionnelles de la grossesse fantôme

Dans tous les cas, il est important de comprendre l’impact et la vulnérabilité émotionnelle qui sont générés chez les femmes lorsqu’elles découvrent que leur grossesse n’est pas réelle. Elles se sentent généralement confuses, tristes, embarrassées, effrayées ou même dépassées.

N’oubliez pas que l’origine de cette maladie est généralement liée à un fort désir d’être mère. Pour cette raison, le diagnostic qui exclut une grossesse est vécu comme une grande perte.

Enfin, si une femme proche de vous vit une grossesse psychologique, soyez compatissant. Trouvez un équilibre entre valider ses sentiments et reconnaître les faits. Par ailleurs, si c’est vous qui vivez cette situation, n’hésitez pas à solliciter un soutien psychologique: votre santé mentale et émotionnelle mérite qu’on s’occupe de vous.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment surmonter une grossesse nerveuse?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Comment surmonter une grossesse nerveuse?

La grossesse nerveuse n'est pas réservée seulement aux animaux..Toute femme peut vivre ce moment difficile..Nous répondons aux questions les plus c...



  • Cruzado-Díaz, L., Herrera-López, V., & Perales-Salazar, M. (2012). Delirios de embarazo y pseudociesis: una breve aproximación. Revista Colombiana de Psiquiatría41(1), 208-216.
  • Tarín, J. J., Hermenegildo, C., García-Pérez, M. A., & Cano, A. (2013). Endocrinology and physiology of pseudocyesis. Reproductive Biology and Endocrinology11(1), 1-12.
  • Márquez, A. C. (s.f.) Pseudociesis: un caso de interés. Recuperado agosto de 2021, de http://vitae.ucv.ve/pdfs/VITAE_3602.pdf