Formes de communication les plus courantes chez les adolescents

Les formes de communication chez les adolescents naissent de leur façon de se rapporter à leur environnement primaire. Le type de communication familiale est lié aux tendances de la personnalité du jeune.
Formes de communication les plus courantes chez les adolescents

Dernière mise à jour : 23 décembre, 2021

La communication chez les adolescents est l’exploration de tout un monde d’émotions, d’aspirations, de mystères, de recherches, de voyages et d’apprentissages de toutes sortes.

Pour eux, il s’agit de vivre au présent, d’être eux-mêmes, de partager leur espace personnel où les rencontres et la connaissance de soi sont encouragées.

Confusion mentale

Cette période de transition entre l’enfance et l’âge adulte est pleine de hauts et de bas, de conflits internes. Les adolescents se regroupent en fonction de leurs manières de penser et de ressentir : ils créent leurs propres mondes. Certains respectent les normes sociales, d’autres les transgressent. Les formes de communication s’adaptent à leurs expériences respectives.

L’adolescent essaie de se démarquer, sait tout, ou vit la mode à fond ou la rejette complètement. En même temps, il s’isole et est souvent maussade. À ce stade, des transformations biologiques et psychologiques liées à de nouvelles exigences sociales se produisent .

Plus virtuelle que physique, la communication chez les adolescents manque de dialogue en face à face de qualité. Ils reçoivent plus de stimuli visuels et auditifs et moins de stimuli affectifs. La communication chez les adolescents n’est pas toujours en temps réel. Ils sont souvent surchargés d’informations et se sentent souvent vides, en proie à l’ennui et déconcentrés.

Communication chez les adolescents.

Sur le web, les codes partagés diminuent, le lien se fait à travers un écran et la proximité, le contact et l’affection passent au second plan.

L’adolescent d’aujourd’hui lit et écrit moins qu’avant. Le plaisir de lire et d’écrire doit être stimulé. Pour cela, les bibliothèques familiales ou publiques constituent des alliées, ainsi que le goût que les adultes portent à la lecture.

Les journaux intimes, propriété de l’auteur et dont la sauvegarde relève de sa stricte responsabilité, rapprochent les jeunes de l’écriture à travers le récit de leurs propres expériences.

Communication chez les adolescents (virtuelle)

Les blogs et les réseaux sociaux sont des formes courantes de communication chez les adolescents. Les écrans des différents appareils portables sont remplis de phrases et d’émoticônes qui capturent leurs humeurs.

Les pseudonymes sont un autre moyen de communiquer sans s’exposer à la critique, à travers des conversations et des photos dans les chats ou dans les e-mails.

Discuter sur le web, jouer à des jeux en ligne ou partager de la musique et des vidéos sur YouTube fait fureur. Les SMS et les e-mails, même dans leur propre langage, passent au second plan, mais les réseaux sociaux sont essentiels.

  • Sur Instagram, ils peuvent télécharger des photos et des vidéos personnelles de 15 secondes.
  • Sur Twitter, ils peuvent écrire des messages courts, en 280 caractères, pour exprimer des sentiments. Ils peuvent aussi télécharger des photos et interagir via des hashtags qui deviennent une tendance.
  • Les tableaux et épingles Pinterest permettent aux jeunes de sauvegarder ce qui les intéresse et d’organiser cela selon leurs préférences.
  • Sur Tumblr, ils peuvent mélanger photos et vidéos. Ce genre de blog est une manière dynamique et amusante de raconter des situations avec des outils audiovisuels.
    Communication chez les adolescents.
  • Vine a été développé par Twitter mais il ressemble à Instagram, sauf qu’il limite les vidéos à 6 secondes. On peut le partager sur Twitter ou Facebook et taguer ses amis.
  • Ceux qui ne veulent pas laisser de trace de leurs communications préfèrent Snapchat. Ce dernier permet d’envoyer des photos ou des vidéos aux contacts, qui s’effacent automatiquement après 1 à 10 secondes.

Communication chez les adolescents (dans la rue)

En fonction de la vision du monde qu’il s’est construite à partir de son environnement familial, l’adolescent créera de nouveaux lieux et styles d’expression.

  • Les Pichacoes combinent des formes colorées de dessins et d’écritures alphabétiques qu’ils diffusent dans les espaces publics. Ils veulent que le message soit déchiffré par les membres d’autres groupes et non par la société.
  • Les explorateurs urbains veulent conquérir de nouveaux espaces. Ils errent dans les rues à n’importe quelle heure, comme un moyen de s’éloigner de chez eux.
  • Le Parkour amène le jeune à se déplacer dans la ville avec son corps comme seule protection contre les obstacles, et ce en quête d’évolution personnelle.
  • Les Flashmods sont des personnes qui font des choses insolites, rapidement, dans des lieux publics.

La communication chez les adolescents a différentes manières de se projeter. Elle peut être positive et se limiter à une utilisation saine d’Internet et des réseaux sociaux ou conduire à des actions corporelles négatives pour eux-mêmes et pour leur entourage. La relation familiale fait la différence.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 7 principaux stéréotypes à propos des adolescents
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les 7 principaux stéréotypes à propos des adolescents

Il existe de nombreux stéréotypes sur les adolescents qui cristallisent de fausses images sur ce qu'ils sont capables de faire et d'accomplir.



  • Berger, K. S. (2007). Psicología del desarrollo: infancia y adolescencia. Ed. Médica Panamericana.
  • Coleman, J. C., & Hendry, L. B. (2003). Psicología de la adolescencia. Ediciones Morata.
  • de la Niñez, C. (2008). Adolescencia. Plan de Pro-tección Integral a la niñez y adolescencia del cantón Cuenca, 2010. http://www.cpccs.gob.ec/wp-content/uploads/2016/02/1545641.pdf
  • Rice, P. F., Carnicero, C., & Antoniorev, J. (2000). Adolescencia: desarrollo, relaciones y cultura (No. 159.922. 8). Prentice Hall,.