Les femmes enceintes pleurent souvent pour différentes raisons

23 mars 2018
Vous êtes enceinte et vous pleurez pour un rien ? Ne vous inquiétez pas. Les femmes enceintes pleurent souvent pour des raisons diverses et variées. Il n'y a rien d'anormal.

La grossesse n’est pas un processus anodin. Le corps de la femme enceinte subit de nombreux changements importants. Cela peut avoir des conséquences sur ses émotions. En effet, pendant la grossesse, la future maman est sujette aux sautes d’humeur, en raison de perturbations hormonales.

La grossesse est une révolution dans la vie et le corps de toute femme. Certaines mères, surtout si elles attendent leur premier enfant, ont l’impression d’être dépassées par leurs émotions.

Les femmes enceintes pleurent en raison de perturbations hormonales.

Les femmes enceintes pleurent à n’importe quel moment

Les femmes enceintes pleurent pour des raisons parfois étonnantes. Elles peuvent éclater en sanglots à tout moment. N’importe quel imprévu, si ridicule ou étrange soit-il, peut générer chez les femmes enceintes une profonde détresse. Par exemple, il arrive que des femmes enceintes pleurent quand elles regardent un film triste à la télévision, ou simplement quand elles se rendent compte qu’elles ont oublié de saler le diner.

Elles font un drame de ne plus pouvoir manger tel ou tel plat pendant la grossesse, ou bien de ne pas avoir tel ou tel aliment à la maison. N’importe quelle broutille peut générer une réaction qui semble disproportionnée aux yeux de son entourage.

Le partenaire, les amis et la famille doivent faire preuve de patience. Il faut supporter les sautes d’humeur. Il n’y a pas d’autres solutions : si on ignore les problèmes et les doutes des femmes enceintes, elles se sentent incomprises. Avec amour et patience, vous saurez surmonter ensemble ces perturbations hormonales et émotionnelles.

Le premier trimestre de la grossesse, vous ressentirez peut-être un mal-être physique. Cela peut avoir des conséquences sur votre humeur. Vous commencez à être angoissée et vous avez des envies incontrôlables de pleurer. Les femmes enceintes sont plus sensibles à leur environnement et à leur entourage.

Il est très important que leur entourage comprenne la situation. Le partenaire, les amis et la famille doivent faire preuve de patience et de compréhension. Faites confiance à votre gynécologue ou à votre médecin de famille pour dissiper les doutes et les peurs que ressentent toutes les femmes enceintes.

Si vous êtes toujours angoissée et que cela a des conséquences sur votre vie quotidienne, vous pouvez demander une aide psychologique pour que cela ne débouche pas sur une dépression. Parlez-en à votre entourage avant que ça ne devienne un problème plus important.

Les femmes enceintes pleurent parce qu'elles sont angoissées.

Les peurs liées à la grossesse

La grossesse réveille des peurs terribles chez les femmes enceintes, notamment la peur très courante de l’accouchement. Ces angoisses génèrent du stress et de l’anxiété. Les futures mamans s’inquiètent pour la santé du fœtus. Elles se demandent si elles auront assez de lait maternel pour nourrir leur progéniture. Parfois, elles ont peur d’avoir du mal à jongler entre leur vie professionnelle et leur rôle de maman, quand elles retourneront au travail. Elles peuvent aussi s’alarmer de voir leur corps changer et craindre de ne plus jamais retrouver leur silhouette.

Les témoignages des autres mamans ou des grands-mères à propos de leurs propres grossesses et accouchements peuvent aussi affecter les femmes enceintes. Ne laissez pas les expériences des autres vous démoraliser. N’oubliez pas que toutes les grossesses et tous les accouchements sont différents.

Les femmes enceintes sont sujettes aux pertes de mémoire.

Des petits oublis

De nombreuses femmes enceintes souffrent de ce qu’on appelle avec humour en anglais « momnesia », c’est-à-dire de fréquentes pertes de mémoire. C’est un trouble qui peut apparaitre à partir de la vingt-sixième semaine de grossesse et durer jusqu’au premier anniversaire du petit. Les femmes enceintes et les jeunes mamans oublient leur emploi du temps, des informations ou des expériences de leur vie quotidienne. Par exemple, elles oublient leurs clés ou l’endroit où elles étaient la veille.

Selon plusieurs études scientifiques, ces oublis seraient dus à des taux élevés de certaines hormones, comme la prolactine, l’estradiol, la progestérone et le cortisol. Après l’accouchement, quand la jeune maman commence à allaiter, l’ocytocine entre en jeu pour renforcer le lien entre la mère et l’enfant. La dette de sommeil que la jeune maman accumule rapidement pendant les premiers mois du bébé joue également son rôle.

Selon les spécialistes, l’attention de la mère se focalise sur son bébé. Ce serait pour cette raison qu’elle oublierait tout ce qui n’est pas essentiel. Même si elles sont sujettes aux pertes de mémoire, les mères n’oublient jamais de s’occuper de leur bébé. Elles pensent toujours à le nourrir ou à le soigner. En revanche, elles peuvent oublier d’arroser les plantes ou d’appeler une amie au téléphone pour lui souhaiter un bon anniversaire.

Les sautes d’humeur et les petits oublis sont fréquents chez les femmes enceintes et les jeunes mamans. Vous ne devriez pas y accorder trop d’importance. Profitez de chaque instant. La grossesse et la maternité sont des moments magiques qui ne se répètent pas.

 

 

A découvrir aussi