Être mère d'un enfant atteint d'un trouble psychologique

Les émotions ressenties par la mère d'un enfant atteint d'un trouble psychologique sont multiples et difficiles à gérer. Que faire dans ce cas?
Être mère d'un enfant atteint d'un trouble psychologique

Dernière mise à jour : 11 octobre, 2021

Malgré le fait que l’information sur la santé mentale soit de plus en plus répandue, il existe encore une certaine stigmatisation. Tout le monde ne comprend pas ce type d’expériences et certaines personnes peuvent réagir en jugeant ou en rejetant ceux qui les subissent. Or, lorsque c’est un enfant qui présente ces difficultés, non seulement il en souffre, mais aussi son environnement. Être la mère d’un enfant souffrant d’un trouble psychologique est une expérience difficile.

C’est pourquoi nous souhaitons vous proposer quelques lignes directrices qui pourraient vous être utiles.

Les problèmes psychologiques qui peuvent survenir pendant l’enfance sont très variés. Cela va des difficultés d’apprentissage telles que la dyslexie, aux retards dans l’apprentissage de la propreté, aux problèmes de comportement ou aux troubles anxieux, entre autres.

Malgré le fait qu’entre 10 et 20 % de la population des enfants et adolescents présentent un certain trouble, celui-ci est souvent caché et vécu en silence. Toutefois, si votre enfant fait partie de ce pourcentage, sachez qu’il n’y a aucune raison d’avoir honte.

Câlin entre une mère et son enfant.

Que ressent la mère d’un enfant atteint d’un trouble psychologique?

Pour les enfants, il n’est pas facile de souffrir d’anxiété, de dépression, d’énurésie, de déficit de l’attention ou de tout autre trouble psychologique. Mais ce n’est pas non plus évident pour les parents. La souffrance d’un enfant est vécue comme la sienne et faire face à ce genre de difficultés peut déclencher des émotions intenses. Parmi les plus fréquentes figurent les suivantes:

Culpabilité

De nombreux facteurs génétiques et environnementaux convergent dans l’apparition d’un trouble psychologique. Cependant, il est presque inévitable de se blâmer lorsqu’un enfant développe l’une de ces conditions. D’autant plus que l’environnement (et la société en général) attribue souvent cette responsabilité aux mères.

Ainsi, l’éducation que les parents donnent, les décisions parentales qu’ils prennent et même l’approche qu’ils adoptent pour résoudre la situation sont remis en question. Tout le monde a un avis là-dessus et, souvent, beaucoup d’entre eux augmentent le sentiment de culpabilité.

Peur

Il est naturel d’avoir peur pour le bien-être d’un enfant. Si vous êtes parent d’un enfant atteint d’un trouble psychologique, vous craignez probablement qu’il souffre. Que son état s’aggrave ou que cela ait des répercussions sur sa vie de tous les jours (à l’école ou dans ses relations sociales). L’incertitude sur ce qui va se passer peut être intense.

Frustration

“Pourquoi mon fils ? Pourquoi moi ?”. Le sentiment de colère, de tristesse, de frustration et d’injustice peuvent être très présents. De même, il peut être frustrant de voir que l’enfant ne suit pas les conseils ou ne progresse pas malgré nos conseils.

Solitude

Cependant, l’émotion la plus courante chez les mères d’enfants souffrant d’un trouble psychologique est la solitude. Ce sentiment provient d’incompréhensions et de jugements de l’environnement, du besoin de cacher ce qui est vécu et du sentiment que personne d’autre ne vit la même situation. De cette façon, le sentiment d’isolement peut être très dur.

Que puis-je faire si je suis la mère d’un enfant souffrant d’un trouble psychologique?

Lorsqu’un enfant commence à montrer que quelque chose ne va pas, il est difficile de savoir comment agir. Cependant, nous vous recommandons de suivre certaines de ces directives:

  • Renseignez-vous en détail sur ce qui arrive à votre enfant. De cette façon, vous pourrez le comprendre en profondeur et éviter de le surprotéger, de le juger ou de minimiser ses sentiments. Disposer d’informations claires et fiables est essentiel pour accompagner au mieux.
Enfant triste assis dans les escaliers.

  • Cherchez l’aide d’un professionnel. Vous ne savez peut-être pas si votre enfant présente réellement un trouble psychologique. Ou s’il s’agit de quelque chose de temporaire. Dans tous les cas, contactez un professionnel qui pourra l’évaluer et intervenir si besoin.
  • Prenez soin de vous. Il est clair que votre enfant va devenir une priorité et a besoin d’un accompagnement à la fois professionnel et environnemental. Cependant, vous avez également besoin de compréhension et de soutien, d’espaces pour exprimer vos émotions et, peut-être, d’une aide pour les gérer. Si vous sentez que la situation est accablante, parler à quelqu’un en qui vous avez confiance, consulter un professionnel ou assister à des groupes de soutien parental peut être très bénéfique.

Apprendre en étant mère d’un enfant atteint d’un trouble psychologique

Avoir un enfant avec un trouble psychologique est un grand défi. Et vous devrez tous les deux faire face à diverses difficultés. Cependant, cela peut aussi être l’occasion de développer la compréhension, la compassion et l’empathie et de renforcer le lien entre les deux. Votre soutien sera essentiel pendant le traitement de votre enfant. En fin de compte, ce peut être l’occasion d’apprendre à la fois des stratégies et des ressources pour profiter d’un plus grand bien-être personnel et familial.

Cela pourrait vous intéresser ...
Enfants présentant une faible tolérance à la frustration, que faire ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Enfants présentant une faible tolérance à la frustration, que faire ?

En tant que parent, il est important d'être attentif au comportement de l'enfant et à sa faible tolérance à la frustration..Comment l'accompagner?