Être maman-bébé signifie connaître le chaos absolu

5 janvier 2018
Être maman-bébé implique que l'on devienne un peu "folle", que l'on quitte le monde rationnel, que l'on vive dans un monde parallèle et que l'on reste à l'écart des décisions logiques, des horaires, des obligations, etc. En ce sens, une maman-bébé a besoin du soutien de ceux qui l'aiment pour tenir debout dans un moment où le monde interne et externe s'embarque dans le chaos le plus absolu.

Après tout, quand une femme est maman-bébé, elle subit une routine instable avec des pleurs, des changes, des prises alimentaires et des biberons qui la font se sentir dans une autre dimension, elle ne se reconnaît plus et sent que, dans un sens, elle a perdu le fil de sa propre personnalité.

Être maman-bébé signifie connaître le chaos absolu

Le rôle d’une maman-bébé

Bien que le chaos soit plus perceptible pendant la période post-partumles premières années de nos enfants nous obligent souvent à regarder le monde avec les yeux des bébés et à établir nos priorités en fonction de leurs besoins.

Ces besoins deviennent les nôtres en même temps que nous nous sentons épuisées, avec le cerveau flou, les sentiments mélangés et une grande fatigue.

Peut-être que l’expression qui définit le mieux ce que ressent une maman-bébé est celle de « je suis comme sur un nuage ». En d’autres termes, à ce moment-là il y a la sensation d’être dans un monde parallèle avec d’autres rythmes et dans lequel tout semble être déformé ou brouillé entre les pleurs, les nuits blanches, les coliques et les couches.

Une maman-bébé n'a plus les pieds dans le monde réel et est connectée totalement avec son petit

Le soutien émotionnel à la maman-bébé

Dans tous les cas, il est indispensable que chaque mère se permette de plonger dans ce monde onirique qui donne lieu à l’allaitementles pleurs, les conseils et recommandations, les horaires et les autres aspects caractéristiques de cette étape.

Pour adapter ces moments de déconnexion avec « le monde réel« , il est avantageux de chercher des références se basant sur l’ici et le maintenant. Un exemple serait de parler avec d’autres mères qui traversent la même période.

De cette façon, nous pourrons normaliser les situations, les sensations, les expériences et les pensées, parce que nous nous rendrons compte qu’elles sont similaires et cela nous renforcera. En d’autres termes, créer un environnement dans lequel ce qui nous arrive n’est pas seulement partagé, sinon également recréé et coloré de positif.

Il est important de partager et de communiquer avec d'autres maman-bébé pour ne pas devenir folle

En fait, bien que le chaos à ce moment-là est un élément négatif, le fait de le partager et de nous sentir accompagnées dans ce passage nous encourage à accepter de manière positive notre identité de maman-bébé avec le bouleversement que cela implique.

C’est normal de se sentir perturbée et de se plonger dans la folie, car la quantité de suggestions, de conseils et d’expériences contradictoires nous désorientent et nous conduit à perdre espoir dans la recherche de la bonne manière de faire ou d’être maman-bébé.

Le fait de nous entourer d’autres femmes qui sont maman-bébé, favorise un soutien affectif, l’acceptation de nos émotions et la confiance en soi.

Chaque maman-bébé a tout ce qu'il faut en elle pour traverser cette période

Fonctionner en tant que maman-bébé

Fonctionner en tant que maman-bébé signifie osciller entre le lien avec notre facette adulte et celle de notre bébé. Comme c’est naturel, c’est ce qui nous amène, d’une certaine manière, à savoir « ce qui est bien » et « ce qui est mal ».

Il est important de chercher à se connecter avec d’autres mamans, car cela nous aidera à savoir ce qui nous convient le mieux et comment gérer cette période.

Peu importe les conseils que nous recevons, car seuls ceux qui sont étroitement liés à l’histoire émotionnelle de chaque maman-bébé seront utiles et profitables. Cela nous fait prendre conscience que l’unique personne qui sait ce qui est bon pour nous, c’est nous-mêmes. Ce qui se passe c’est qu’une maman-bébé ignore qu’elle a tout ça en elle.

Comprendre que chaque couple maman-bébé possède un temps et un rythme sera le meilleur chemin pour que, le moment venu, nous puissions retrouver cette normalité que nous avons eu si peur de perdre.

 

 

A découvrir aussi