Est-il normal de vomir pendant l’accouchement ?

15 mars 2019
Lors de la mise au monde d'un bébé, les femmes se trouvent dans un moment de tension et d'anxiété au cours duquel un certain nombre de réactions inattendues peuvent surgir. Les nausées et les vomissements en font partie. Est-ce normal de vomir pendant l'accouchement ?

Certaines femmes s’inquiètent quand elles ressentent une forte envie de vomir pendant l’accouchement. C’est quelque chose qui peut arriver à n’importe quelle femme. Même une femme qui n’a pas présenté ce symptôme lors de sa grossesse n’est pas exempte de ce phénomène pendant l’accouchement.

Est-ce normal de vomir pendant l’accouchement ?

Bien que cela n’arrive pas à toutes les femmes, c’est généralement un événement plutôt fréquent qui se produit dans les salles de travail. Les pères ne doivent pas non plus s’inquiéter. Vomir pendant l’accouchement n’indique pas forcément que l’on est face à un problème de santé.

Toutefois, il est important de surveiller la fréquence et la quantité des vomissements. En effet, ils pourraient déclencher une déshydratation.

Est-il bon de vomir pendant l’accouchement ?

Vomir est une expérience qui est toujours désagréable. Et le fait de l’éprouver pendant l’accouchement est encore plus inconfortable. Néanmoins, aussi difficile que cela puisse paraître, cette expérience possède un côté positif.

Vomir pendant l’accouchement implique un effort supplémentaire pour la femme qui entraîne une plus grande dilatation.

L’effort fourni par la mère en vomissant aide le bébé à mieux se positionner dans le col de l’utérus. Certaines femmes affirment que, lorsque les vomissements surviennent à l’accouchement, c’est parce qu’il est sur le point de se terminer. En effet, ce qui manque pour que le travail s’achève va progresser rapidement.

Pour quelles raisons les vomissements se produisent pendant l’accouchement ?

Les raisons des envies de vomir pendant l’accouchement sont variées. Voici les plus fréquentes :

Ne pas avoir mangé depuis longtemps

Certaines femmes présentent une perte d’appétit lorsqu’elles sont sur le point de donner naissance. Pour d’autres, le travail ne semble pas leur laisser un moment pour manger, elles préfèrent donc ne pas le faire.

Certaines parturientes s'inquiètent quand elles ressentent une forte envie de vomir pendant l'accouchement. 

Face à un moment de grande anxiété et d’intensité avec l’estomac vide, le corps éprouve des changements tels que des altérations dans la pression artérielle. Des nausées apparaissent ensuite et se finissent en général par des vomissements.

Production d’hormones prostaglandines

L’hormone prostaglandine est libérée en quantités importantes au cours de la première phase du travail. Celle-ci se réfère au moment où commencent les contractions qui modifient ensuite le col de l’utérus.

La production importante de prostaglandines peut entraîner une augmentation de la motilité intestinale et, par conséquent, des nausées et des vomissements. Quand l’accouchement commence, il est probable que la femme ressente un inconfort au niveau de l’estomac. Cela est tout à fait normal.

Le système parasympathique stimule les intestins et donc la vidange du système digestif. Cela peut se produire à travers l’évacuation des selles ou du vomi. Ainsi, la possibilité que ces résidus servent d’obstacles au foetus dans sa descente par le canal de naissance est réduite.

« Bien que cela n’arrive pas à toutes les femmes, c’est généralement un événement quotidien qui se produit dans les salles de travail. Les pères ne doivent pas non plus s’inquiéter »

Des douleurs intenses entraînent l’envie de vomir pendant l’accouchement

Un mal de tête très fort peut encourager l’apparition de nausées et des envies de vomir. La douleur de l’accouchement est l’une des plus fortes qu’une femme peut expérimenter. Par conséquent, il est normal de supposer que les femmes qui accouchent ont une grande envie de vomir.

A ce moment, l’entourage de la femme est chargé de stress. Les médecins et la famille d’un côté. La douleur, la pression, la peur et l’anxiété de l’autre. C’est le combo parfait pour ressentir le besoin de régurgiter tout ce que vous avez mangé.

Réaction indésirable à l’anesthésie

Dans certains cas, la péridurale et l’ocytocine synthétique provoquent des nausées et des vomissements comme effets secondairesCela peut être une cause supplémentaire des envies de vomir pendant l’accouchement.

Baisse de la tension artérielle

L’anesthésie péridurale ou la position allongée sur le dos peuvent générer une chute de la pression artérielle et entraîner une hypoxémie. Les deux peuvent provoquer des vomissements.

Un mal de tête très fort peut encourager l'apparition de nausées et des envies de vomir pendant l'accouchement.

Distension intestinale et contractions

Le mouvement brusque dans l’organisme produit par les puissantes contractions et la distension des intestins peut provoquer des vomissements pendant le processus d’accouchement.

S’il est certain que les causes pour lesquelles une femme peut vomir pendant l’accouchement sont, généralement totalement normales, les futures mères ressentent toujours de la peur au moment d’accueillir au monde leur bébé tant attendu. En effet, elles craignent que des complications surviennent au moment de la naissance.

Votre corps réagira en tout temps face aux impulsions naturelles ou de l’environnement. Il n’y a donc aucune raison de vous inquiéter si vous ressentez l’envie de vomir.

Il est commun de vomir pendant l’accouchement, il suffit simplement de surveiller à ce que cela n’arrive pas trop souvent afin d’éviter les complications liées à une gastrite ou autre type de problèmes à l’estomac.