Erreurs de discipline commises par les parents

La discipline est un élément fondamental de la parentalité, mais elle ne consiste pas à imposer ou à exiger l'obéissance. Découvrez quelques erreurs qui vous amènent à obtenir des résultats contre-productifs lors de l'éducation.
Erreurs de discipline commises par les parents
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 30 novembre, 2022

La discipline est un élément fondamental de la parentalité. Car elle prépare les enfants à affronter le monde. Les règles, les limites et les conséquences rendent les enfants responsables, persévérants et sûrs d’eux. Cependant, il n’y a pas qu’une seule façon d’appliquer ces lignes directrices. Pour cette raison, de nombreux parents commettent sans le savoir certaines erreurs de discipline qui entraînent des résultats indésirables.

Il n’est pas facile d’équilibrer l’amour et l’autorité ou la flexibilité et la fermeté. C’est quelque chose que tous les parents connaissent parfaitement. En effet, peu importe à quel point nos intentions sont positives, nous pouvons facilement tomber dans des excès ou des carences en matière d’éducation. Il ne s’agit pas de rechercher la perfection. Toutefois, nous voulons vous montrer quelques attitudes qu’il est préférable d’éviter dans l’éducation des enfants.

Qu’est-ce que la discipline ?

Le mot discipline fait référence à un ensemble de règles imposées pour maintenir l’ordre et dont le respect constant conduit à certains résultats. Ainsi, nous pouvons en déduire que l’objectif de la discipline dans la parentalité n’est autre que de guider et d’aider nos enfants à apprendre à fonctionner dans le monde.

Il ne s’agit pas d’établir une lutte de pouvoir et d’exiger d’eux obéissance ou soumission. Il s’agit de baliser le chemin qu’ils ne connaissent pas encore du fait de leur jeune âge, de leur immaturité et de leur manque d’expérience. Les parents doivent être des guides, pas des dictateurs. Ainsi, votre but ultime devrait toujours être d’aider l’enfant à devenir un être autonome et capable, au lieu d’un automate qui n’obéit qu’aux ordres.

C’est de cette confusion terminologique que surgissent les principales difficultés. En effet, beaucoup de parents considèrent que discipliner implique d’être autoritaire, rigide ou agressif. Rien n’est plus éloigné de la réalité. Il est tout à fait possible d’éduquer avec des limites, mais avec amour et respect. Et, pour cela, il est important d’éviter les erreurs disciplinaires que nous évoquons ci-dessous.

Fautes de discipline à éviter dans la parentalité

Voici quelques attitudes et comportements éducatifs erronés. Ceux-ci sont souvent confondus avec la discipline, mais ils conduisent à des résultats négatifs et sont contre-productifs. Gardez-les à l’esprit afin de ne pas continuer à les appliquer.

Une maman fâchée avec son fils.

Eduquer par la négative

“Ne laisse pas de jouets par terre”, “ne crie pas”, “arrête de faire ça”, “ne te tache pas”. Combien de fois par jour dites-vous le mot “non”? Combien de messages négatifs envoyez-vous à votre enfant ? Il s’agit d’une coutume profondément enracinée chez de nombreux parents. Car ils la considèrent comme le moyen le plus efficace, voire le seul, de corriger le comportement de l’enfant. Si on dit “non” à tout, le petit ne réagira plus à ce mot.

Pour cette raison, il convient d’essayer de rediriger leur comportement avec des messages positifs qui proposent une action au lieu de la rejeter. Par exemple, au lieu de dire “ne touchez pas à tout avec les mains sales”, on peut demander “lavez-vous les mains après avoir mangé”.

Donner des instructions vagues ou ambiguës

Offrir des instructions positives est beaucoup plus favorable, mais il est essentiel qu’elles soient claires et concises. L’enfant doit savoir ce qu’on attend de lui pour le réaliser. Pour cela, il est préférable d’utiliser des phrases concrètes et spécifiques à chaque situation.

« Comportez-vous bien » ou « soyez poli » sont des déclarations qui fournissent peu d’informations. Mieux vaut les remplacer par « attendez que les autres aient fini de parler pour intervenir », « parlez plus doucement » ou « pensez à dire merci ».

De plus, chaque norme, limite ou demande doit être raisonnée avec l’enfant. Le “parce que je l’ai dit” ne suffit pas et n’est pas valable. Expliquez à votre enfant pourquoi un comportement est positif et un autre indésirable. Pourquoi vous lui demandez d’agir d’une certaine manière ou de restreindre certains comportements. La compréhension aidera grandement son engagement à respecter ces lignes directrices.

Erreurs de discipline: Avoir des explosions émotionnelles

Lorsque nous sommes pris en otage par des émotions de colère, de rage, de frustration ou de désespoir, nous ne pouvons pas éduquer. L’éducation doit être calme, respectueuse et délibérée. Sinon, nous agissons par impulsion et non par conviction. Il est compréhensible que vos enfants vous mettent en colère à plusieurs reprises. Mais vous devez apprendre à vous calmer et à vous maîtriser avant de leur parler.

Si vous répondez immédiatement, vous pourriez commettre l’erreur de leur crier dessus, de les insulter, de les menacer ou d’utiliser des mots qui peuvent leur causer de graves dommages émotionnels. De plus, vous ne serez pas en bonne position pour enseigner quoi que ce soit. Calmez-vous puis appliquez les conséquences que vous jugez vraiment utiles et nécessaires.

Punir

Une jeune fille dans un coin.

Les punitions sont une pratique éducative qui peut être efficace à court terme, mais à long terme elles sont très nocives. Au lieu de cela, il est préférable d’appliquer des conséquences aussi naturelles que possible.

Autrement dit, si un enfant renverse un verre de lait, la logique est de le nettoyer et de le ramasser. Si un frère casse un jouet, demandez-lui de s’excuser, essayez de le réparer ou offrez-lui un autre en retour. En aucun cas il ne doit être puni. Par exemple, ne pas lui permettre de regarder la télévision ne lui apporterait aucun apprentissage utile.

Erreurs de discipline: Etiqueter et comparer

Enfin, il est important que vous évitiez d’étiqueter votre enfant ou de faire des comparaisons pour essayer de le corriger. Dénoncer les comportements inappropriés est certainement nécessaire. Néanmoins, cela est très différent d’attaquer directement l’enfant en tant que personne. Pour cette raison, choisissez toujours de dire “ce que tu as fait n’est pas bien”, au lieu d’affirmer “tu es mauvais”.

En revanche, n’essayez pas de le comparer à ses frères, ses cousins ou ses camarades de classe. Non seulement cela ne le motivera pas à s’améliorer, mais il se sentira encore plus rejeté et humilié. Chaque enfant est différent et doit se concentrer sur son propre processus. Il ne s’agit pas d’être meilleur que quiconque, mais de s’améliorer chaque jour.

Appliquer la parentalité positive pour éviter les erreurs de discipline

Avec tout ce qui précède, nous ne vous invitons pas à être permissif ou indulgent, mais à élever avec amour, respect et détermination. C’est-à-dire appliquer une discipline positive. Pour cela, établissez des règles claires et concrètes, expliquez-les et appliquez des conséquences cohérentes. N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de vous imposer ou d’obtenir une obéissance aveugle. Mais de transmettre des valeurs et des enseignements pratiques qui accompagneront vos enfants tout au long de leur vie.

Enfin, éviter ces erreurs de discipline peut être délicat au début si elles sont déjà devenues une habitude. Cependant, une fois que vous commencerez à éduquer positivement, vous verrez que les bons résultats apparaîtront. Vos enfants grandiront heureux, émotionnellement sains et capables d’agir de manière indépendante. C’est le meilleur héritage que vous puissiez leur donner.

Cela pourrait vous intéresser ...
Discipline positive pour fixer des limites aux enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Discipline positive pour fixer des limites aux enfants

La discipline positive permet aux enfants de comprendre ce qui est bien ou mal et d'acquérir la maîtrise de soi tout au long de leur vie.




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.