Enfants qui excluent les autres : comment agir ?

Il est très important de travailler les habiletés sociales avec les enfants dès le plus jeune âge, afin de prévenir à l'avenir les comportements d'exclusion entre pairs.
Enfants qui excluent les autres : comment agir ?

Dernière mise à jour : 26 avril, 2022

La cour d’école peut être un lieu de jeux et de rires, mais aussi de malentendus. Dans ce cadre, les garçons et les filles interagissent, décident les enfants qu’ils aiment et ceux qu’ils n’aiment pas et établissent eux-mêmes leurs premières relations sociales. Parfois, nous observons que dans la dynamique spontanée, certains enfants excluent les autres pairs et les adultes ne savent pas toujours comment agir. Si tel est votre cas, continuez à lire pour en savoir plus sur le sujet.

Enfants qui excluent les autres : comment agir ?

Aujourd’hui, nous vous proposons quelques recommandations pour mieux affronter cette situation avec vos enfants.

Demander et écouter

Il est important que vous ne teniez pas pour acquises les raisons pour lesquelles les enfants excluent les autres de leur âge.

Souvent, les adultes pensent qu’ils savent tout sur la vie ou le comportement de leurs enfants, mais à l’école, il existe de nombreuses situations inconnues.

“Ça me frappe que tu ne veuilles jamais jouer avec X. Est-ce que quelque chose ne va pas ?”. Cela peut être un sujet de conversation si vous pensez que c’est votre enfant qui exclut les autres.

Une mère qui échange avec sa fille.

Réfléchir aux raisons

Une fois que vous savez ce qui se passe dans ce contexte et pourquoi, réfléchissez au meilleur plan d’action avant de l’exécuter.

Parfois, les enfants décident de ne pas s’approcher d’un certain camarade de classe parce qu’il les intimide ou parce qu’il les attaque d’une manière ou d’une autre.

Découvrir que votre enfant exclut un camarade de classe d’un groupe parce qu’il se comporte de manière agressive n’est pas la même chose que découvrir qu’il l’exclut parce qu’il bégaie en parlant. Dans un cas, il s’agit plutôt d’un moyen de défense. Tandis que dans l’autre, il s’agit d’un acte de discrimination qui ne devrait pas être autorisé.

Ne forcez pas votre enfant à aimer quelqu’un, mais apprenez-lui à être respectueux

Votre petit ne doit pas nécessairement être ami avec tous ses camarades de classe, surtout ceux qu’il n’aime pas. Mais cela ne signifie pas se retourner contre quelqu’un ou ne jamais participer à un jeu.

De plus, il est important d’enseigner à votre enfant qu’il existe différents degrés d’intimité dans les relations sociales. En effet, parfois c’est bien de jouer à deux, mais que l’on peut aussi s’amuser dans ces jeux de groupe auxquels tout le monde participe.

Encourager l’enfant à se mettre à la place de ce partenaire qu’il exclut

Encouragez l’empathie et votre enfant à réfléchir à ce qu’il ressentirait s’il n’avait lui-même personne avec qui jouer à la récréation. Vous pouvez même répéter la stratégie à la maison, avec une situation qui vous est familière. Par exemple, “que ressentirais-tu si j’invitais toujours ta petite sœur à regarder des films dans notre lit et que je te laissais de côté ?”

Souvent, et selon leur âge, les enfants trouvent certains comportements amusants. Mais ils ne sont pas capables de projeter ou de mesurer la portée de leurs actes ou les dommages qu’ils peuvent causer.

Enfants qui excluent les autres: Garder une trace 

Bien que vous écoutiez votre fils et que vous agissiez en conséquence, ne pensez pas que cela soit suffisant. Il est important que vous continuiez ensuite à demander comment les choses se passent et si quelque chose a changé dans le groupe. Le rejet entre pairs a un impact considérable sur le développement psychologique et émotionnel des enfants. Il ne doit donc pas être sous-estimé.

Aider l’enfant à faire partie du groupe

Parfois, pour que les enfants fassent partie d’un groupe, il faut les accompagner. Par exemple, lorsque les enfants sont exclus de l’environnement des pairs parce que des activités parascolaires sont organisées et que nous, en tant qu’adultes, ne les emmenons pas ou ne leur permettons pas d’y aller. Alors ils n’auront pas d’anecdotes à partager ou ne comprendront pas certains sujets de conversation.

Impliquer la communauté éducative

Selon la gravité du conflit, il est crucial que les enseignants sachent qu’il existe une situation délicate entre pairs. Parfois, ils ne s’en aperçoivent pas car cela se produit à la récréation et pendant le jeu, mais pas pendant les heures de cours.

Ainsi, vous pourrez leur donner des outils pour organiser des dynamiques d’intégration et favoriser le développement d’habiletés sociales, qui permettent aux enfants de se connaître et d’améliorer la cohabitation scolaire.

Un groupe d'enfants qui fait une activité ensemble;

Quels problèmes faut-il éviter en tant qu’adulte?

Voici quelques recommandations à prendre en compte:

  • Ne sous-estimez pas ce qui arrive à votre enfant. N’exagérez pas ou ne le prenez pas personnellement, mais ne le prenez pas non plus comme “un truc d’enfant”. Echangez et explorez davantage. Parfois, les premiers signes d’une dynamique d’exclusion beaucoup plus complexe apparaissent.
  • Ne réagissez pas dans la colère, évitez de culpabiliser. Il ne sert à rien de crier sur les autres parents ou enseignants. Essayez de rester calme et réfléchissez à la façon dont vous pouvez aider. En revanche, évitez les phrases qui recherchent la responsabilité, comme « tu ne prêtes pas les jouets », « tu as toujours été de mauvaise humeur ». Blâmer votre enfant ne fait que créer plus d’insécurité et ne l’aide pas à résoudre le problème.

Les enfants qui excluent les autres: se regarder dans le miroir en tant que parents

C’est peut-être l’une des parties les plus difficiles : se regarder dans le miroir et être conscient de l’exemple que l’on donne à ses enfants.

En nous regardant, nous pouvons découvrir que plus d’une fois nous avons des comportements ségrégatifs et là aussi nous communiquons des valeurs. La classe, la religion, l’ethnicité, l’apparence et bien plus encore font partie des conversations quotidiennes à la maison. Si nous nous rendons compte que parfois nous ne sommes pas le meilleur exemple, c’est le bon moment pour faire marche arrière.

L’éducation des enfants est une question qui doit nous interroger et nous interpeller.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que faire si vous soupçonnez la maltraitance sur enfants chez vos voisins?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Que faire si vous soupçonnez la maltraitance sur enfants chez vos voisins?

Comment agir si nous soupçonnons une maltraitance sur enfants dans notre entourage? Il est bon de connaître quelques données fondamentales.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Muñoz de Bustillo, Mª Carmen , & Martín, Eduardo (2009). Un análisis contextual de la preferencia y el rechazo entre iguales en la escuela. Psicothema, 21(3),439-445.[fecha de Consulta 18 de Abril de 2022]. ISSN: 0214-9915. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=72711821016
  • García-Bacete, Francisco-Juan; Lara Carrión, Ana; Monjas Casares, Mª Inés ¿POR QUÉ LOS NIÑOS NO QUIEREN JUGAR CON OTROS NIÑOS? UN ANÁLISIS EXPLORATORIO DE LOS MOTIVOS DE RECHAZO ENTRE IGUALES. International Journal of Developmental and Educational Psychology, vol. 1, núm. 1, 2005, pp. 257-268 Asociación Nacional de Psicología Evolutiva y Educativa de la Infancia, Adolescencia y Mayores Badajoz, España

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.