Pourquoi mon enfant éclate-t-il de rire quand on l’appelle ?

· 26 février 2018
Beaucoup d'enfants gloussent quand leurs parents les appellent. Ils ne le font pas forcément pour se moquer des adultes, mais surtout pour fuir une situation conflictuelle. Si votre enfant éclate de rire quand vous l'appelez, nous aimerions vous donner quelques explications.

Vous voulez parler à votre enfant parce qu’il s’est mal comporté. Vous l’appelez par son nom, mais il éclate de rire. Évidemment, vous restez bouche bée. Votre première réaction est sans doute de le gronder et de lui demander de vous montrer plus de respect. Sachez qu’un enfant ne se moque pas de ses parents s’il éclate de rire quand on l’appelle.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un enfant qui glousse quand on essaye de le gronder ou de lui apprendre une leçon essaye simplement de fuir la situation. C’est un rire nerveux. N’oubliez pas que votre enfant ne sait pas encore gérer ses émotions ou les problèmes comme un adulte.

S’il éclate de rire quand on l’appelle, cela signifie qu’il est nerveux.

Évidemment, papa et maman peuvent ressentir une profonde frustration dans ce genre de situation. En effet, vous l’appelez dans un objectif bien précis : vous souhaitez lui expliquer qu’il a mal agi. Mais sa réaction vous en empêche.

Dans ce genre de situation, les parents doivent changer de priorité. Le plus important, c’est d’apprendre à votre enfant à gérer sa nervosité, avec beaucoup d’amour et de patience.

N’oubliez pas que votre bambin ne sait pas encore gérer les situations conflictuelles ou assumer la conséquence de ses actes. Prenez une grande inspiration et asseyez-vous à côté de lui. Expliquez-lui pourquoi ce n’est pas bien de réagir comme ça et comment affronter ce genre de situation.

Que faire s’il éclate de rire quand on l’appelle ?

S'il éclate de rire quand on l'appelle, c'est qu'il est nerveux.

Vous pensez sans doute que c’est une situation délicate. Vous avez un doute : peut-être qu’il se moque vraiment de vous. Et s’il éclate de rire quand quelqu’un d’autre l’appelle (son instituteur, des membres de la famille, un autre adulte, etc.) ? Les parents doivent commencer par surveiller leurs propres réactions, avant d’exiger de leur petit qu’il en fasse autant.

Le premier pas, c’est de garder son calme devant une telle réaction. Si vous en avez besoin, sortez de la pièce et allez réfléchir ailleurs à ce qui vient de se passer. Ensuite, retournez le voir avec l’intention de lui parler et de le guider pour l’aider à comprendre la situation. C’est peut-être difficile, mais c’est fondamental.

Si un enfant éclate de rire quand on l’appelle, on garde son calme et on gère sa frustration.

Quand vous aurez franchi cette étape, débarrassez-vous de tout sentiment de colère. Ce ne serait pas cohérent de demander à votre enfant de gérer son angoisse et sa nervosité si vous n’êtes pas capable de contrôler vos propres émotions.

Nos conseils aux parents

Parlez avec fermeté et sévérité. C’est la clé pour bien communiquer.

S’il réclame quelque chose, accordez-lui toute l’attention que vous aimeriez recevoir à sa place. Si vous souhaitez qu’il reconnaisse une erreur, montrez-lui qu’on peut le faire avec des mots simples et honnêtes.

Si vous n’avez pas réussi à maîtriser votre colère, n’oubliez pas de retourner le voir pour présenter vos excuses et lui dire que vous êtes désolé. Expliquez-lui également que ce n’est pas bien d’éclater de rire quand on l’appelle. Il doit comprendre pourquoi vous en êtes arrivés là.

Ne lui parlez pas tant que vous êtes fâché. Cela ne servirait qu’à lui faire peur et à le rendre encore plus nerveux. La maîtrise de soi, c’est la clé de voûte de la discipline positive. N’oublions pas que l’obéissance, ce n’est pas la même chose que la soumission.

Soyez souple. Écoutez votre enfant patiemment et trouvez un accord. Bien sûr, il n’est pas toujours possible de trouver un terrain d’entente : par exemple, s’il s’agit de sa sécurité ou de son bien-être. Mais laissez-le donner son point de vue et demandez-lui avec amour de ne pas recommencer.

Quand cette vilaine habitude va-t-elle disparaitre ?

Il éclate de rire quand on l'appelle

Ce n’est pas une situation facile à vivre pour les parents. Ce rire nerveux peut vous agacer ou vous angoisser. Vous rêvez d’appuyer simplement sur un bouton pour que ça s’arrête. Mais il faut faire preuve de patience, garder son calme et appliquer nos conseils. Si vous évoluez, il évoluera avec vous.

La patience, c’est la clé de la discipline positive.

Si votre enfant n’a qu’un ou deux ans et qu’il essaye de détourner votre attention en réclamant un câlin ou un bisou, ne vous étonnez pas et n’imaginez pas qu’il se moque de vous. Il ne sait pas encore gérer ses propres émotions, encore moins celles des autres. Vous franchirez cette étape de son développement avec beaucoup d’amour, de patience et de compréhension.