En quoi consiste la pédagogie critique ?

25 novembre 2019
La pédagogie critique est l'une des branches des sciences de l'éducation. Découvrez-en plus à ce sujet dans cet article.

Tout d’abord, la pédagogie critique fait partie de la pédagogie en tant que discipline mère.

La pédagogie est une discipline chargée d’étudier, d’analyser et de perfectionner l’éducation et l’enseignement dans toute sa complexité. C’est une science appliquée de nature psychosociale qui vise à organiser l’éducation et la formation de professionnels.

La pédagogie s’est spécialisée en différentes branches d’étude centrées sur des aspects spécifiques. Différents types de pédagogies ont été développés à partir de ces différentes branches. Aujourd’hui, nous allons vous parler de la pédagogie critique.

La pédagogie critique : en quoi consiste-t-elle ?

Il s’agit d’une proposition méthodologique alternative d’enseignement qui vise à aider les élèves à questionner et à remettre en question la domination et les croyances. Par domination, nous entendons une situation dans laquelle une personne ou un groupe impose ses idées, ses règles, ses points de vue, ses croyances et ses vérités. Cette domination peut s’exercer par la persuasion, la pression, la menace, voire la force.

La pédagogie de l'éducation

La pédagogie critique se base sur les sciences sociales critiques. Elle s’appuie tout d’abord sur les idées d’Antonio Gamsci, philosophe, homme politique et penseur marxiste italien. Ces idées ont ensuite été reprises par la pensée contestataire latino-américaine.

Paulo Freire (1921-1997) fut l’un des principaux représentants et promoteurs de la pédagogie critique et l’un des théoriciens les plus influents du XXe siècle. Ses idées sont développées dans ses œuvres. Par exemple, dans L’Éducation : pratique de la liberté ou La pédagogie des opprimés. Ces deux ouvrages sont fondamentaux non seulement dans le domaine éducatif et pédagogique, mais aussi dans les domaines sociaux et politique.

Ainsi, Freire a développé dans son pays natal, le Brésil, une action pédagogique et politique puissante. Il s’agissait d’un projet d’alphabétisation généralisé. En effet, il s’agissait d’un programme prioritaire en raison du taux élevé d’analphabétisme au Brésil à l’époque. Mais il s’agissait aussi et surtout d’un projet d’alphabétisation politique.

Principes et objectifs fondamentaux de la pédagogie critique

L’objectif principal de la pédagogie critique est de construire une société plus juste et plus humaine. Pour ce faire, la pédagogie critique cherche à maintenir une relation constante entre la théorie et la pratique (praxis). Et ce afin d’atteindre et de développer la pensée critique chez les élèves. Une pensée qui leur permet de s’interroger sur les acteurs et les rapports de force qui opèrent dans la société.

Autrement dit, la pédagogie critique est une pédagogie révolutionnaire immergée dans une méthode d’enseignement dialectique. Cela commence par l’expérience (la pratique) des élèves. Ensuite, cette pédagogie leur permet d’avoir une compréhension plus critique, structurelle et scientifique de leur vie quotidienne et de celle des autres. Elle développe également chez les enfants une compréhension critique des médiations institutionnelles, culturelles et sociales qui structurent les relations à la société (la théorie).

En effet, Paulo Freire a souvent défendu la capacité des élèves à réfléchir de manière critique sur leur propre scolarisation en y faisant des liens avec le contexte social général. C’est un concept d’éducation libératrice qui permet de prendre des mesures contre l’oppression et les pouvoirs qui opèrent dans la société.

C’est pourquoi Freire, dans son livre La Pédagogie des opprimés, critique l’éducation et les pédagogies traditionnelles en les qualifiant de « bancaires ». Selon lui, les étudiants sont considérés comme des destinataires dans lesquels les connaissances sont déposées. L’auteur n’accepte pas l’idée que l’éducateur soit le seul détenteur des connaissances. Un tel concept implique une transmission unidirectionnelle et transforme les élèves en sujets passifs.

Au contraire, Freire soutient que le rôle des éducateurs n’est pas d’offrir aux élèves des réponses dogmatiques ou préétablies aux problèmes sociaux, économiques et politiques. Le rôle des éducateurs est d’encourager et de stimuler les élèves à remettre en question les injustices sociales existantes.

La didactique chez l'enfant

L’héritage principal de cette pédagogie aujourd’hui

Finalement, après avoir parlé de la genèse de la pédagogie critique, parlons de son héritage aujourd’hui. Les principales idées sur lesquelles repose la pédagogie critique continuent d’être reprises par des théoriciens et des penseurs de différentes sphères culturelles, universitaires, sociales et scientifiques.

Un principe fondamental de la pédagogie critique est que le processus éducatif est une démarche culturelle essentielle pour le changement social. En effet, seul l’éducation permet de créer une société composée d’hommes et de femmes libres. C’est certainement le principal héritage de la pédagogie critique.

Finalement, il est essentiel que les éducateurs enseignent aux élèves à réfléchir à la société dans laquelle ils vivent. Les élèves doivent être capables de construire le savoir comme un acte politique. La pédagogie critique permet aux élèves de devenir des êtres sociaux actifs, des critiques et des penseurs de la société.