Élevez des enfants sans orgueil mais emplis d'amour-propre

23 août, 2020
L'orgueil pousse les enfants à se montrer sur la défensive et à réagir avec violence. L'amour-propre, au contraire, leur permet de respecter les autres tout en se respectant eux-mêmes.

Éduquer émotionnellement un enfant est une grande responsabilité. C’est plus compliqué de lui apprendre à se servir d’une fourchette ou à mettre ses chaussures car cela implique de l’aider à comprendre et gérer ses émotions.

La ligne qui sépare l’orgueil de l’amour-propre est mince et parfois diffuse, mais il est important de bien faire la différence entre ces deux concepts.

Lorsque nous essayons d’inculquer des valeurs à nos enfants, en général, nous essayons surtout de leur rappeler qu’ils doivent être polis, aimables et faire preuve de considération envers les autres. Nous leur apprenons à développer l’empathie, à demander pardon et à faire des faveurs. Or, nous oublions souvent de les aider à développer cet amour et ces habitudes avec eux-mêmes.

Plus tard, quand un camarade essaye de profiter d’eux ou quand nous avons l’impression qu’ils prennent trop en compte l’opinion des autres, nous les poussons à “se défendre”, en leur demandant d’avoir plus d’orgueilEn faisant cela, nous leur transmettons une attitude erronée.

Différences entre orgueil et amour-propre

Action ou réaction

L’orgueil nous pousse à réagir de façon automatique et impulsive face à ce que l’autre fait ou dit. Ainsi, un enfant avec de l’orgueil peut être insolent, défiant et peu réfléchi.

Il a appris à bondir comme un ressort quand le comportement de l’autre personne ne lui plaît pas. Et, même si notre intention a été de lui apprendre à se défendre à l’école, il est probable qu’il agisse de la même manière à la maison.

enfant positif

De son côté, l’amour-propre nous permet d’agir avec plus de calme et une plus grande conscience de ce que nous faisons. Il nous aide à réfléchir et à choisir la réponse la plus appropriée. Face à une offense, un enfant avec de l’amour-propre ne réagira pas en agressant ou en insultant l’autre.

Bien au contraire : il sera capable de raisonner et de comprendre que le plus convenable est de fixer des limites à l’autre, ou tout simplement de s’éloigner.

Relations de pouvoir

Avec de l’orgueil, les relations sociales sont perçues comme des luttes de pouvoir. Il y a quelqu’un de supérieur et quelqu’un d’inférieur. La plus grande priorité est donc de se sentir et de se montrer supérieur. Un enfant orgueilleux sera probablement prétentieux, voudra toujours avoir raison et n’écoutera pas les points de vue des autres.

Il verra les relations avec ses proches et ses amis comme une sorte de bataille au cours de laquelle il sera toujours prêt à se défendre. L’orgueil sera à la fois son bouclier et son épée ; il n’hésitera donc pas à proférer des mots blessants pour en sortir vainqueur. Par ailleurs, il est probable qu’il se montre plus susceptible et ait tendance à se sentir fréquemment attaqué.

Un enfant avec de l’amour-propre, pour sa part, a appris à s’aimer lui-même et, par conséquent, à aimer les autres. Il verra les relations comme un échange positif et agréable et sera capable de percevoir le côté le plus aimable des personnes. Il ne ressentira pas le besoin d’être supérieur aux autres, mais il ne se sentira pas non plus inférieur.

En somme, il aura compris que nous sommes tous précieux, lui comme les autres. Il sera donc aimable et fera preuve d’empathie vis-à-vis des gens qui l’entourent, mais il sera aussi capable d’exprimer son opinion avec respect, sans avoir peur. Il écoutera aussi les opinions des autres sans perdre de vue que la sienne est tout aussi importante.

enfant avec une fleur

Estime de soi

Enfin, même si l’on peut penser que les personnes orgueilleuses ont une meilleure estime de soi, c’est justement le contraire. L’orgueil est une armure, un mur que nous dressons quand nous ne nous sentons pas en sécurité. 

Si nous avons besoin de mettre une barrière, c’est parce que nous avons l’impression que les autres peuvent nous attaquer et parce que nous nous sentons fragiles. Se montrer orgueilleux est un masque qui dissimule notre crainte interne.

Un enfant qui a développé un amour-propre sain se sent calme car il se sait important, suffisant et capable. Il n’a pas besoin de rabaisser les autres pour sentir qu’il a de la valeur car il sait qu’il est déjà important. En outre, il n’a pas besoin d’entrer dans des disputes ou des batailles ; il n’est pas vulnérable face à l’opinion des autres car sa base d’estime de soi est solide.

L’amour-propre est la clé

L’amour-propre est ce qui nous permet véritablement d’établir des limites saines pour que les autres ne nous fassent pas de mal, sans avoir besoin de les blesser nous-mêmes. Par conséquent, aidez votre petit à cultiver un amour fort et sincère vis-à-vis de lui-même. 

Souvenez-vous que cette tâche requiert de la constance et doit être effectuée au quotidien. Cela l’aidera sans aucun doute à mener une vie plus heureuse et à avoir des relations plus saines.