Dysbiose infantile: origine, causes et traitement

Pour éviter la dysbiose infantile, il est crucial de proposer une alimentation à base d'aliments frais, avec une teneur en fibres adéquate au quotidien.
Dysbiose infantile: origine, causes et traitement

Dernière mise à jour : 14 mai, 2022

La dysbiose infantile est un problème causé par une altération du microbiote infantile, qui survient pour diverses raisons et génère des symptômes au niveau intestinal. Elle peut même conditionner négativement l’absorption des nutriments et l’état de la composition corporelle.

Depuis quelques années, le microbiote commence à être considéré comme un organe indépendant, qui remplit différentes fonctions importantes dans la physiologie humaine. Non seulement il est impliqué dans les processus digestifs, mais il est également étroitement lié au système nerveux central.

Dans de nombreux cas, la dysbiose peut se prévenir et s’améliorer. Il s’agit effectivement d’un objectif souhaitable et bénéfique à bien des égards. Découvrez pourquoi changer vos habitudes alimentaires est si pertinent.

Quelles sont les causes de la dysbiose?

Comme nous l’avons précisé, la maladie du microbiote peut survenir pour différentes raisons.

Tout d’abord, il faut souligner la diminution de la densité des bactéries bénéfiques qui peuplent l’intestin. Dans ces circonstances, les conditions idéales sont réunies pour que des germes pathogènes colonisent le tube et perturbent son fonctionnement normal. En conséquence, des gaz, des inflammations et même des douleurs surviennent de manière récurrente.

D’autre part, une perte de biodiversité floristique peut se produire. En général, de nombreuses espèces différentes des micro-organismes cohabitent dans l’intestin, qui sont maintenues dans un équilibre délicat. Cependant, lorsque cette stabilité n’existe plus, comme en cas de diarrhée, les germes nocifs prolifèrent de manière incontrôlable et endommagent les tissus. Même l’absorption des nutriments et la synthèse de certaines vitamines peuvent être affectées négativement.

Outre les infections, il existe d’autres causes de perte de diversité floristique, qui se produisent progressivement et graduellement. Par exemple, l’adoption d’habitudes alimentaires malsaines, qui incluent la consommation d’aliments de mauvaise qualité ou avariés. Ainsi, force est de constater que prendre soin de son alimentation est déterminant pour maintenir un microbiote sain.

espèces de bactéries intestinales qui composent le microbiote ou microbiome.

Antibiotiques et dysbiose

L’un des principaux facteurs de risque de développement de la dysbiose infantile est l’utilisation importante d’antibiotiques. Bon nombre de ces médicaments ne sont pas sélectifs lorsqu’il s’agit d’attaquer les bactéries et ont tendance à les éradiquer quel que soit l’organe dans lequel ils résident.

Dans le cas du microbiote, leur densité est considérablement réduite. Ce qui favorise le développement de pathologies intestinales, comme les diarrhées. C’est ce qu’attestent des recherches publiées dans Brain, Behaviour and Immunity.

Dans ces cas, il est souvent conseillé d’administrer des probiotiques afin d’éviter que les bactéries bénéfiques ne soient éliminées par l’antibiotique. Ainsi, les effets secondaires du médicament seront moindres, tout comme ses risques d’utilisation. Mais il faudra tout de même le réserver aux cas particuliers qui le justifient.

Améliorer l’alimentation pour éviter la dysbiose infantile

Il est important de noter que ce que nous mangeons influence la composition de la flore intestinale. Pour le meilleur ou pour le pire.

Aujourd’hui, nous sommes exposés à de nombreux aliments riches en conservateurs, additifs artificiels et gras trans. La consommation régulière de ces substances peut affecter la configuration bactérienne de l’intestin, en particulier chez les organismes plus jeunes.

De même, l’apport insuffisant de fibres dans l’alimentation peut être une autre cause de la perte de densité bactérienne. Car une partie de celle-ci agit comme un prébiotique naturel. En effet, plusieurs études ont montré que les fibres nourrissent le microbiote et favorisent la survie et le fonctionnement de ces micro-organismes.

Par conséquent, il est toujours judicieux de baser l’alimentation sur la consommation d’aliments frais à haute densité nutritionnelle. Aussi, assurez-vous d’un apport d’au moins 25 grammes de fibres par jour, pour maintenir un microbiote sain et un transit intestinal en bon état.

Des parents qui cuisinent avec leur fille en s'amusant.

La dysbiose infantile, un problème de plus en plus fréquent

Malheureusement, la dysbiose infantile est de plus en plus courante. Ce phénomène augmente le risque de souffrir de pathologies à base inflammatoire, comme le syndrome du côlon irritable. Miser sur la prévention est essentiel et cette stratégie commence à la maison.

Enfin, dans le cas où une dysbiose infantile est déjà présente, il est préférable que vous consultiez le spécialiste afin de mettre en œuvre les stratégies pour inverser la condition. Sinon, les symptômes de l’enfant ne feront qu’empirer avec le temps.

This might interest you...
4 conseils pour prendre soin du microbiote de vos enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
4 conseils pour prendre soin du microbiote de vos enfants

Prendre soin du microbiote des enfants est facile si l'on applique une série de conseils simples et pratiques.



  • Fröhlich EE, Farzi A, Mayerhofer R, Reichmann F, Jačan A, Wagner B, Zinser E, Bordag N, Magnes C, Fröhlich E, Kashofer K, Gorkiewicz G, Holzer P. Cognitive impairment by antibiotic-induced gut dysbiosis: Analysis of gut microbiota-brain communication. Brain Behav Immun. 2016 Aug;56:140-55. doi: 10.1016/j.bbi.2016.02.020. Epub 2016 Feb 23. PMID: 26923630; PMCID: PMC5014122.
  • Simpson HL, Campbell BJ. Review article: dietary fibre-microbiota interactions. Aliment Pharmacol Ther. 2015 Jul;42(2):158-79. doi: 10.1111/apt.13248. Epub 2015 May 24. PMID: 26011307; PMCID: PMC4949558.