Développement émotionnel de 6 mois à un an

Le développement émotionnel est fondamental pour la croissance saine des bébés. Comment évolue-t-il de six mois jusqu'à la première année de vie ? Découvrez-le dans cet article !
Développement émotionnel de 6 mois à un an

Dernière mise à jour : 08 décembre, 2020

Le développement émotionnel commence au moment de la naissance et évolue de façon progressive à mesure que les enfants grandissent et entrent en relation avec le monde. Ainsi, les premiers liens d’affection que les enfants établissent détermineront la manière dont ils manifestent et interprètent leurs propres émotions et celles des autres.

Pendant les premiers mois de vie, les bébés ont la capacité d’exprimer des émotions fondamentales telles que le plaisir et le mécontentement. A partir de 6 mois, ils commencent à sentir des émotions de plus en plus complexes. 

C’est à ce moment que l’on peut observer les changements les plus significatifs dans le développement émotionnel des petits. Dans cet article, nous vous présentons les différentes phases par lesquelles ils passent de six mois jusqu’à un an.

“Toutes nos vies ont commencé avec l’affection humaine comme premier support. Les enfants qui grandissent entourés d’affection sourient davantage et sont plus affectueux. En général, ils sont également plus équilibrés”.

-Dalaï Lama-

Une maman qui joue avec son bébé, et montre de la tendresse.

Développement émotionnel de 6 mois à un an

Il faut savoir que chaque enfant est différent et évolue à son propre rythmeMais lorsque nous parlons de développement émotionnel, nous pouvons distinguer plusieurs phases que les enfants traversent à certains âges.

Dans cet article, nous décrirons donc chacun des stades émotionnels des bébés entre six mois et un an.

Développement émotionnel de 6 à 7 mois

Entre 6 et 7 mois, les bébés commencent à développer le système d’attachement et manifestent une préférence pour les personnes connues, en particulier les proches. Ils peuvent montrer un rejet envers les personnes étrangères.

C’est alors qu’ils commencent à réagir avec peur, tension et anxiété face à l’inconnu ou lors de situations dans lesquelles ils passent un certain temps séparés de leurs figures d’attachement (parents, etc).

De 8 à 10 mois

A partir de 8 mois environ, les enfants manifestent une intention communicative évidente. Ils ont besoin d’être en relation avec d’autres personnes et de se sentir impliqués dans le monde social qui les entoure.

Cela leur permet de développer la capacité à identifier, interpréter et réagir aux expressions et émotions d’autrui. En particulier celles de leurs figures de référence.

Ils régulent ainsi leurs réactions et comportements en fonction de ce que leur entourage transmet dans une situation précise. D’autre part, entre 9 et 10 mois, ils sont déjà capables d’exprimer facilement la joie, le mécontentement et la colère.

Entre 10 et 12 mois

Entre 10 et 12 mois, on peut observer comment les petits régulent et expriment davantage leurs sentiments. Les bébés deviennent plus conscients de leurs émotions et les manifestent à travers des gestes, des attitudes, des contacts visuels ainsi que différents tons dans la voix. De même, certains enfants, à la fin de la première année, sont capables d’exprimer avec des mots quelques états émotionnels qu’ils éprouvent.

Par conséquent, ils parviennent à attirer l’attention de leur entourage et établissent des relations communicatives et affectives plus riches et intenses avec ces personnes.

A propos du développement émotionnel des bébés…

Dès leur naissance, les bébés ont besoin de créer des liens affectifs qui leur permettent d’explorer leur environnement physique et social en sécurité. Cela les aide à développer pleinement et progressivement leur intelligence émotionnelle.

Deux parents qui font un câlin à leur enfant.

Ainsi, comme l’affirme le psychologue, journaliste et écrivain américain Daniel Goleman :

“L’intelligence émotionnelle commence à se développer lors des premières années. Tous les échanges que les jeunes enfants vivent avec leurs parents, les enseignants et les autres personnes sont porteurs de messages émotionnels”.

Par conséquent, les mères, les pères ou autres adultes qui s’occupent des nourrissons doivent s’efforcer d’établir avec eux une communication enrichissante et stimulante dans un climat qui favorise l’amour et le respect mutuel.

Les enfants peuvent donc acquérir plus facilement les habiletés émotionnelles, faire face de manière appropriée aux diverses situations sociales, construire leur identité, forger une estime de soi positive et développer une sécurité et une confiance en soi. Tout en devenant de plus en plus autonomes et indépendants.

Enfin, travailler les émotions dès les premiers mois de vie est essentiel pour le développement complet et équilibré des bébés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les émotions que l’on transmet aux bébés
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les émotions que l’on transmet aux bébés

Les émotions, positives ou négatives, font partie de notre quotidien...Nous les vivons et nous les transmettons, quels sont les effets sur le futur...



  • Enesco, I. (Coord.) (2003). El desarrollo del bebé. Cognición, emoción y afectividad. Madrid: Alianza.
  • Ibarrola, B. (2014). La educación emocional en la etapa 0-3. 21 Jornada de la Crianza como base de la salud mental.