12 curiosités sur le monde émotionnel des enfants

Le monde émotionnel des enfants ne cesse de nous étonner. Dès la naissance, les bébés commencent déjà à montrer ce qui leur plaît ou non. Voulez-vous en savoir plus à ce sujet ?
12 curiosités sur le monde émotionnel des enfants

Dernière mise à jour : 04 septembre, 2022

Dès la naissance, les bébés manifestent certaines attitudes qui sont le prélude aux émotions qui vont se développer. Le monde émotionnel des enfants dans leurs premières années de vie est déterminé par les cinq émotions de base : la colère, le dégoût, la joie, la tristesse et la peur. Nous sommes tous nés avec ces émotions et elles se développent petit à petit, au fur et à mesure que nous grandissons et nous développons.

Les émotions seront les outils dont disposeront les enfants pour faire face à toute situation à laquelle ils seront confrontés. De plus, ce seront elles qui les inciteront à réagir. Les émotions de base du début donneront lieu à des émotions secondaires telles que la compassion, la honte, la frustration et la solitude, entre autres. Toutes feront partie de la vie de l’enfant et de sa future vie d’adulte. Il est donc important que, dès leur plus jeune âge, ils sachent comprendre, reconnaître et gérer leurs émotions.

Le monde émotionnel des enfants

Bien souvent, l’enfant se met à pleurer à chaudes larmes ou à rire à gorge déployée et les adultes ne savent pas vraiment pourquoi. La raison est qu’il grandit et que les émotions commencent à apparaître. Le petit devra commencer à les reconnaître et à les dominer, mais ce processus ne sera pas facile. Pour cela, les parents doivent guider et aider leurs enfants à nommer leurs émotions et à parler de ce qu’elles leur font ressentir.

Selon une étude intitulée Psychologie de l’émotion, réalisée par le docteur en psychologie Mariano Chóliz, du département de psychologie fondamentale de l’Université de Valence, les émotions ont trois fonctions : adaptative, motivationnelle et sociale. Toutes les émotions ont une fonction importante pour l’adaptation de la personne et son ajustement personnel, même les plus désagréables. Le développement émotionnel des enfants commence dès la naissance avec les émotions les plus primitives, lorsque leur aversion ou leur intérêt pour leur environnement se manifeste. Et cela continue jusqu’à l’adolescence, au cours de laquelle ils finiront de toutes les développer.

Curiosités sur le monde émotionnel des enfants

Les bébés montrent de l’intérêt pour les choses qui attirent leur attention, ainsi que du dégoût lorsqu’ils se sentent mal à l’aise. Leur monde émotionnel est basique.

Il y a certains aspects du monde émotionnel des enfants dont nous ne sommes peut-être pas conscients. Voulez-vous en connaître quelques-uns ? Nous allons vous raconter quelques curiosités sur les émotions des enfants. Ne le manquez pas et continuez à lire !

  1. Les nouveau-nés ont un monde émotionnel basique. Les bébés montrent du dégoût dans des situations qui les rendent mal à l’aise, comme des saveurs ou des bruits forts, entre autres. De même, ils manifestent de l’intérêt pour ce qui attire leur attention ou ce qui leur plaît.
  2. Les bébés n’ont pas la capacité de contrôler leurs émotions car ils n’en sont toujours pas conscients. Pour cette raison, ils peuvent se sentir dépassés même par les choses qui les font se sentir bien.
  3. À 10 mois ils ont déjà toutes les émotions de base : colère, joie, tristesse, peur et dégoût.
  4. Les bébés ne sont pas capables de ressentir de la honte, de l’envie ou de la fierté car ils ne connaissent pas encore ces émotions.
  5. Au fur et à mesure que le cerveau d’un bébé se développe, ce dernier sourit et montre son plaisir quand il aime quelque chose. De plus, il montrera de l’intérêt pour ses jouets ou ses aliments préférés. Il sera également mécontent ou en colère lorsqu’il y aura quelque chose qu’il n’aime pas ou qu’il se sentira fatigué.
  6. L’émotion de la joie apparaît quelques mois avant la tristesse. Plus tard, l’envie et la confiance viendront s’ajouter au répertoire émotionnel.
  7. Lorsque les enfants commencent à ressentir des émotions de base, dans un moment chargé d’émotion, ils peuvent avoir des crises de colère. Par exemple, lorsque le petit ressent de la tristesse, de la peur, de la colère ou de la douleur, s’il ne sait pas comment l’identifier, il se sentira confus et cela peut entraîner des problèmes de comportement et de l’anxiété.
  8. Les enfants ayant une bonne intelligence émotionnelle réussissent mieux à l’école.
  9. Normalement, les enfants ne montrent pas de signes de peur avant l’âge de 7 ou 8 mois. Or, selon une étude de Theodore Gaensbauer et Susan Hiatt (Facial Communication of Emotion in Early Infancy), les enfants maltraités peuvent montrer des signes de peur dès 3 mois.
  10. Les enfants ne sont pas capables de réguler leurs émotions par eux-mêmes : les adultes doivent donc les aider à apprendre à le faire. Cela peut se faire à travers des jeux ou des histoires et, surtout, quand ils sont calmes et sereins.
  11. À partir du moment où un enfant commence à ressentir des émotions, les parents doivent l’aider à les identifier et à les nommer afin qu’il atteigne une bonne gestion émotionnelle.
  12. Les enfants doivent pouvoir exprimer leurs émotions. Que ce soit un garçon ou une fille, s’il a besoin de pleurer, il doit le faire. Ne dites pas aux enfants des phrases comme : « les enfants ne pleurent pas ».
Les parents doivent aider les enfants à identifier les émotions afin qu’ils puissent mieux les gérer, mais ils doivent aussi leur permettre de les exprimer.

Le monde affectif des enfants, tout un monde à découvrir

Dès leur naissance, les parents ne cessent d’apprendre de leurs enfants, qui sont comme une boîte à surprises car ils proposent chaque jour quelque chose de nouveau. Quant au monde émotionnel des enfants, nous sommes surpris de voir comment ces émotions primitives du début évoluent au fil des mois et finissent par devenir leur répertoire émotionnel de base. Les adultes doivent leur apprendre à gérer ces émotions afin qu’ils parviennent à une expression saine et qu’ils ne finissent pas par exploser en ayant des crises de colère. C’est nous qui devons les guider dans ce monde qu’ils commencent à découvrir.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 histoires pour travailler les émotions avec les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
5 histoires pour travailler les émotions avec les enfants

Chaque être humain traverse quotidiennement une multitude d'émotions ! Elles font partie de l'apprentissage de la vie et il est préférable de savoi...



  • Gaensbauer, T.J & Hiatt, S. (1984). Facial Communication of Emotion in Early Infancy. En Fox, N.A & Davidson,R. (Eds), The Psychobiology of Affective Development (PLE: Emotion). (207-229). Lawrence Erlbaum Associates, Inc. En internet: https://books.google.es/bookshl=es&lr=&id=pWqLBQAAQBAJ&oi=fnd&pg=PA207&dq=Facial+Communication+of+Emotion+in+Early+Infancy&ots=nsK04Ehkt1&sig=W74HxyUfvv8OTICMuRzHqwKnVc#v=onepage&q=Facial%20Communication%20of%20Emotion%20in%20Early%20Infancy&f=false

  • Shapiro, L. E. (2002). La salud emocional de los niños (Vol. 16). Edaf.

  • Sande, J. A. (2017). Educación emocional infantil. Sincronía Editorial.

  • GARCÍA, M. D. M. V., & EDUCATIVA, I. (2009). El desarrollo emocional de los niños. Innovación y experiencias Educativas15. En internet: http://biblioteca.formaciondocente.com.mx/08_DesarrolloNino/El%20Desarrollo%20Emocional%20de%20los%20Ninos.pdf