Vous contribuez, sans le savoir, à l’anxiété de votre enfant

1 avril 2018
Être parent est une tâche exigeante et complexe. Souvent, certains vices dans la parentalité peuvent conduire à des troubles psycho-émotionnels chez les enfants. L'un d'eux est l'anxiété, souvent transmise par les insécurités de ses parents.

Générez-vous de l’anxiété chez votre enfant ? À de nombreuses occasions et sans s’en rendre compte, les parents peuvent favoriser des insécurités qui se reflètent plus tard dans le développement psycho-affectif de leurs enfants. C’est pourquoi il est important qu’ils puissent comprendre et déchiffrer les symptômes que les enfants développent en termes de stress et d’anxiété.

Quelles sont les causes qui génèrent de l’anxiété chez votre enfant ?

Généralement, les enfants ont une humeur joyeuse et positive. Ils sont toujours à la recherche de nouvelles aventures et pleins d’énergie. Cependant, ils peuvent commencr à changer leur comportement de façon permanente et sans cause apparente. Alors, il est important de faire une pause et d’analyser qui ou ce qui affecte l’enfant.

Dans ce sens, une enquête doit être faite. Elle doit commencer par l’introspection des parents et des autres membres de la famille avec lesquels l’enfant a un contact permanent. Parfois, les parents peuvent encourager le développement d’insécurités. Ces dernières, à leur tour, entraînent des sentiments de stress et d’anxiété.

Bien que ce soit involontaire, vous pouvez générer de l’anxiété chez votre enfant. Cela peut se faire à travers des attitudes telles que l’autorité excessive ou, au contraire, trop de permissivité. Des exemples de ceux-ci sont la surprotection et le refus de les laisser développer leur propre personnalité. Ou encore, les empêcher de prendre leurs propres décisions ou les critiquer constamment, entre autres.

Les symptômes qu’un enfant développe avec l’anxiété

Les enfants ayant des problèmes d’anxiété et de stress développent des symptômes très clairs que chaque parent peut identifier. Cependant, pour cela, il est essentiel que les parents s’informent à ce sujet. Aussi, il faut être très attentif à tout changement de comportement que votre enfant démontre.

Les symptômes de l’anxiété et du stress surviennent généralement simultanément dans deux domaines bien définis de la vie de l’enfant. Le premier est l’émotionnel et le second est le physique. En général, ces deux espaces vont de pair et plusieurs symptômes peuvent se produire simultanément et isolément.

Sans même le savoir, de nombreux parents peuvent générer de l'anxiété chez leurs enfants.

Les symptômes émotionnels

Sans aucun doute, les symptômes émotionnels les plus évidents que les enfants développent sont les suivants. Le manque d’empathie, le désintérêt pour les études et même les jeux avec d’autres amis. Il y en a d’autres. Par exemple, la tristesse, la réticence au moment de manger, le comportement irritable ou le comportement agressif. Aussi, la peur, l’insécurité ou l’incapacité de se concentrer.

Des pensées négatives sont également souvent présentes chez les enfants qui souffrent d’anxiété.

« Quand ils commencent à changer leur comportement de façon permanente et sans cause apparente, il est important de faire une pause et d’analyser qui ou ce qui affecte l’enfant ».

 Les symptômes physiques

Lorsque le stress et l’anxiété atteignent des niveaux très élevés, des symptômes physiques peuvent également survenir. Ceux-ci peuvent devenir si forts qu’ils sont souvent confondus avec d’autres conditions. Pour cette raison, il est également nécessaire de prêter attention aux symptômes émotionnels.

Quant aux symptômes physiques, ils peuvent aller de la transpiration excessive et de la tachycardie à des maux de tête sévères et des douleurs abdominales. Dans cette catégorie, l’enfant peut développer un bégaiement, des mictions nocturnes, des douleurs musculaires, des tremblements, des évanouissements, de l’immobilité, des rhumes fréquents et des pleurs excessifs.

Comment peut-on faire face à l’anxiété chez les enfants ?

La meilleure façon de traiter l’anxiété chez les enfants est d’analyser les raisons qui la génèrent. Dans ce sens, l’introspection est la première étape.

La seconde est d’évaluer si l’anxiété dont l’enfant souffre est récente ou est présente depuis longtemps. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un spécialiste pour l’aider à sortir de cet état d’esprit.

Maintenir une communication fluide, respectueuse et constante sont des clés fondamentales pour favoriser la confiance chez les enfants. De la même manière, les parents peuvent générer de petits changements. Ainsi, à leur tour, ils peuvent aider les enfants à réduire leur niveau de stress.

Le stress et l'anxiété chez les enfants peuvent être causés par l'insécurité de leurs parents.

Il est fortement conseillé d’éviter la surprotection et la critique continue. En outre, il faut leur donner une certaine liberté de décision dans de très petites tâches. Cela encouragera un développement psychique et émotionnel sain.

De même, si l’anxiété de l’enfant ne diminue pas malgré les changements cités, il est essentiel de demander l’aide d’un professionnel. Dans ce cas, il peut recommander des conseils, de la psychothérapie et des médicaments au groupe familial, si nécessaire.

« La meilleure façon de traiter l’anxiété chez les enfants est d’analyser les raisons qui la génèrent. L’introspection est la première étape « .

Générez-vous de l’anxiété chez votre enfant ? Heureusement c’est un problème qui, avec de petites mesures, a une solution. Le plus important est de reconnaître les symptômes et les changements de comportement chez l’enfant, afin de prendre les mesures correctives nécessaires. Avec un peu de patience et beaucoup d’amour, l’enfant peut à nouveau être joyeux, dynamique et plein d’énergie.

 

 

A découvrir aussi