Les éventuelles complications dentaires chez les nourrissons

21 octobre 2017

La mise en place de la dentition des bébés est une étape difficile, tant pour les parents que pour les nourrissons de moins d’un an. Même s’ils ne sont pas tous similaires, dans la majorité des cas, les petits subissent différentes gênes. Et bien qu’il s’agisse d’un processus qui se termine toujours bien, des complications peuvent parfois survenir.

Face aux douleurs que les bébés éprouvent lors de l’éruption de leurs premières dents, il est conseillé d’agir rapidement. Nous savons qu’ils souffrent, qu’ils pleurent et cessent de manger à cause de leur nouvelle dentition et devons les aider à se sentir mieux. Nous ne pouvons pas freiner ce processus naturel, mais il est indispensable de soulager les symptômes.

A cet égard, nous ne pouvons pas volontairement décider de la façon d’atténuer la douleur. Certains médicaments ne conviennent pas aux enfants de moins de deux ans. Des études ont en effet révélé que certaines doses de ces médicaments pouvaient être fatales pour un bébé.

Les dents poussent généralement normalement. Cependant, un enfant peut être considéré comme malade durant cette période. Plusieurs souffrent de diarrhée, ce qui peut entraîner une déshydratation. L’apparition d’une très forte fièvre est aussi un facteur de risque. Toutefois, ce qui préoccupe le plus les pédiatres, c’est le traitement des symptômes.

Comment se manifestent les complications liées à la dentition ?

Bébé avec deux dents qui poussent

Les douleurs, la fièvre et la diarrhée sont les principaux symptômes qui affectent le bébé durant l’apparition des dents. Comme il s’agit de signes normaux, nous ne nous inquiétons pas trop. Néanmoins, le fait de ne pas traiter ces symptômes peut compromettre la santé du bébé.

D’autre part, il est primordial de faire attention au traitement de ces gênes. Les pédiatres soulignent que la dentition n’entraîne pas autant de complications. En ce sens, même si nous savons qu’il s’agit de la poussée des dents, faisons appel à un spécialiste pour trouver le médicament adéquat.

L’automédication est un autre facteur qui peut faire surgir des complications supplémentaires. Lorsque nous décidons de leur donner un médicament afin de soulager les douleurs dentaires, il est très important que ce soit le pédiatre qui le prescrive.

« Il est important de toujours consulter un pédiatre avant d’administrer un quelconque médicament ou anesthésique buccal à un enfant »

– Jaime Cisneros. Pédiatre –

L’usage au hasard de médicaments comportent certains risques. Par exemple, ceux qui contiennent des substances comme la prilocaïne, la benzocaïne et la lidocaïne que l’on retrouve dans les anesthésiques topiques,  sont des médicaments utilisés pour endormir les gencives et prévenir la douleur dentaire.

Il a été découvert que ce type de composé pouvait causer la méthémoglobinémie. Cette maladie peut provoquer des lésions cérébrales permanentes, empêchant l’hémoglobine de transporter l’oxygène dans les tissus. Comme conséquence, le cerveau peut souffrir de blessures et la mort peut même survenir.

Les troubles qui se compliquent

Bébé aux yeux bleus avec ses premières dents

Il va de soi qu’il faut soulager la diarrhée et la fièvre, même si nous savons qu’elles sont occasionnées par la pousse des dents. Cependant, ce ne sont pas les seules complications qui peuvent apparaître. Au moment du repas, le bébé peut ressentir une douleur ou des démangeaisons, à tel point qu’il peut cesser de s’alimenter correctement.

Par ailleurs, dans certains cas, la dent qui commence à sortir ne poursuit pas son évolution et reste à l’intérieur de la gencive. Ce phénomène interrompt le processus naturel de dentition. Lorsque la dent reste à l’intérieur, elle provoque un renflement qui peut dégénérer en kyste. Dans ce cas, le pédiatre ou le dentiste peut décider de faire une incision pour que la dent poursuive son parcours.

Si c’était le cas et que nous n’avions pas découvert que l’inconfort était dû à la dentition, il se peut que nous ne remarquions pas la dent incrustée. Par conséquent, vous verrez un hématome se former sur la gencive. De plus, il est nécessaire de surveiller le traitement des autres symptômes mentionnés.

 

https://etreparents.com/faire-enfant-souffre-de-vomissements/

A découvrir aussi