Comment savoir si mon enfant est atteint de dyscalculie ?

24 août 2019
La dyscalculie est une difficulté d'apprentissage qui affecte le développement de la compétence mathématique. Ci-dessous, nous vous donnons plus d'explications sur ce trouble.

Les enfants atteints de dyscalculie font partie du groupe d’enfants ayant des besoins spécifiques en matière de soutien à l’éducation. Par conséquent, l’école doit pouvoir offrir une série de ressources de soutien et une attention particulière.

Mais il est également important qu’à la maison vous ayez quelques notions de base pour détecter la dyscalculie. Pour cette raison, nous avons préparé l’article suivant avec des informations permettant de savoir si un enfant est atteint de dyscalculie pour pouvoir agir rapidement.

Ce trouble d’apprentissage spécifique affecte un grand nombre d’enfants et implique des difficultés liées à l’acquisition de compétences en mathématiques. C’est une compétence de base pour avoir de bons résultats scolaires.

L’acquisition de la compétence mathématique

L’acquisition de la compétence mathématique se fait progressivement. Ainsi, au fil des années de scolarisation, peu à peu, l’enfant acquiert de nouvelles connaissances :

  • La numérotation
  • La sériation
  • Le calcul
  • La résolution de problèmes
  • La réalisation d’exercices de logique

De plus, on peut aussi rajouter que divers processus cognitifs interviennent dans l’apprentissage des mathématiques. Ainsi, les compétences à développer pour l’acquisition de compétences mathématiques sont :

  • Les connaissances protonumériques
  • La connaissance du comptage et des chiffres
  • Les opérations logiques
  • La connaissance du système numérique
  • Les opérations arithmétiques
Copie de mathématiques avec des mauvais résultats

En ce sens, il convient de rappeler que, pour le développement de la numérotation et du calcul, les auteurs Gelman et Gallistel définissent cinq principes que l’on doit assimiler :

  1. La première consiste à apprendre la relation un-à-un établie entre les mots de comptage et les objets.
  2. La seconde consiste à réciter les mots de calcul dans un ordre établi.
  3. Le troisième principe concerne la cardinalité. C’est-à-dire que le dernier chiffre dit lors du comptage représente la quantité de cet ensemble dans sa globalité.
  4. Quatrièmement, on aborde le principe de l’abstraction, ce qui vous permet de compter n’importe quoi.
  5. Le cinquième est la non-pertinence de l’ordre. Cela signifie pouvoir compter à travers n’importe quelle séquence sans en altérer le résultat.

Comment savoir si mon enfant souffre de dyscalculie ?

La dyscalculie est un trouble de l’apprentissage spécifique qui affecte l’acquisition de connaissances du calcul et des chiffres. Attention à ne pas confondre cela avec un faible niveau intellectuel. Le contexte scolaire ou une mauvaise méthode d’apprentissage ne sont pas non plus en cause. Un enfant peut être considéré comme souffrant de dyscalculie lorsqu’il se trompe fréquemment dans les données numériques.

Par conséquent, les symptômes que l’on peut observer chez un enfant dyscalculique sont les suivants :

  • L’enfant utilise fréquemment ses doigts pour résoudre des opérations simples.
  • Il a du mal à comprendre la signification des nombres.
  • Il a des difficultés pour interpréter les quantités.
  • L’enfant a du mal à écrire et à lire les chiffres.
  • Il a du mal à retenir les tables de multiplication.

Mais il convient de noter que, lorsqu’on repère ces signes avant-coureurs, il faut toujours garder à l’esprit les données suivantes :

  • L’âge 
  • Le stade de développement

Ainsi, une fois que l’on soupçonne une dyscalculie, il est important de contacter l’école afin d’en parler avec le personnel enseignant et de procéder à une évaluation exhaustive par le service d’orientation.

L’un des tests psychométriques utilisé par les professionnels pour détecter la dyscalculie est le test TEDI-MATH (Test diagnostic des compétences de base en mathématiques), qui permet de savoir si l’enfant est atteint de dyscalculie ou non.

Opérations de mathématiques avec des chiffres découpés dans du papier

Comment aider un enfant atteint de dyscalculie ?

Pour aider un enfant atteint de dyscalculie à la maison, vous devez le faire de manière amusante et ludique. Sans forcer ni stresser l’enfant. Par conséquent, voici quelques idées pour mettre en pratique la compétence mathématique à domicile :

  • Faites des jeux qui incluent des chiffres.
  • Enseignez le calcul par démonstration et modélisation.
  • Jouez à des jeux avec la contrainte d’exécuter des opérations arithmétiques.
  • Faites-lui faire des exercices de calcul pratiques. Ceux-ci devraient être utiles pour la vie quotidienne.

De plus, la famille doit vérifier que l’école prend les mesures appropriées pour résoudre les difficultés d’apprentissage de l’enfant. Ainsi, normalement, au sein du centre, ces élèves assistent à des séances individuelles avec le personnel enseignant.

De cette manière, les professeurs peuvent enseigner les mathématiques avec du matériel spécialisé et suivre une didactique axée sur le renforcement pour l’acquisition de cette compétence.

  • García-Orza, J. (2012). Dislexia y discalculia.¿ Extraños compañeros de viaje? Conferencia para el XXVIII Congreso de Aelfa. Revista de Logopedia, Foniatría y Audiología, pp. 142-151.
  • Mastropieri, M. A., Scruggs, T. E. y Shiah, S. (1991). Mathematics instruction for learning disabled students: A review of research. Learning Disabilities Research and Practice, 9, 49-58.
  • Miller, S. P. y Mercer, C. D. (1997). Educational aspects of mathematics disabilities. Journal of learning disabilities30(1), 47-56.
  • Miranda, A., Fortes, F. y Gil, M.D. (2000). Dificultades del aprendizaje de las matemáticas: un enfoque evolutivo. Málaga: Ediciones Aljibe.