Comment prévenir les troubles alimentaires chez l’enfant ?

21 décembre 2019
Une alimentation équilibrée, riche en minéraux et en nutriments, assure aux enfants une croissance saine. L'intégration de ces aliments dans l'alimentation fait partie du défi de l'éducation des enfants.

Souvent, les parents s’inquiètent de ne pas savoir comment prévenir les troubles alimentaires de leurs enfants. En grandissant, les enfants deviennent de plus en plus pointilleux au sujet de la nourriture ; parfois, il semble même qu’ils n’aiment pas du tout la nourriture.

Entre les aliments qu’ils ne veulent pas manger et ceux qu’ils doivent éviter, de nombreux aliments doivent être éliminées. En ancrant ces mauvaises habitudes, les petits peuvent souffrir de maladies par la faible ingestion d’aliments riches en vitamines et minéraux.

D’autre part, il est également possible qu’ils prennent du poids. Comment éviter ces troubles ?

Facteurs indiquant des troubles alimentaires futurs

Les parents devraient surveiller ces signes ; ils peuvent tous être un indicateur d’éventuels troubles alimentaires futurs :

  • Insuffisance pondérale, petite taille pour leur âge, ou enfants prématurés.
  • Difficulté à passer de l’allaitement à la prise d’aliments solides.
  • Douleur au moment de l’allaitement ou lorsque les parents les forcent à manger.
  • Discipline excessive dans l’alimentation, surtout lorsque cela se produit sans camaraderie ou stimulation émotionnelle.
  • Causes traumatiques, telles que des blessures à la bouche ou l’étouffement ; cela engendre de la peur en mangeant.
fillette mangeant des légumes

Comment prévenir les troubles alimentaires des enfants ?

Si la racine du problème est connue, il est plus facile de mettre en œuvre un plan pour améliorer l’inconfort ou la souffrance que le petit présente. Lorsque l’alimentation complémentaire est incorporée en plus de l’allaitement maternel, il faut le faire de manière contrôlée et en offrant aux enfants les aliments qu’ont tendance à rejeter les grands.

Ainsi, ils s’habitueront au goût et à la texture dès leur plus jeune âge, ce qui réduira le rejet de ce type d’aliment à l’avenir.

« En raison de mauvaises habitudes, les jeunes enfants peuvent souffrir de maladies en raison de la faible consommation d’aliments riches en vitamines et minéraux. »

Comment aider les enfants à manger sainement ?

Les bébés ont souvent de la difficulté à accepter de nouveaux aliments. C’est ce qu’on appelle la néophobie.

Puis, lorsqu’ils grandissent, ils préfèrent les aliments riches en calories ; avec eux, ils satisfont facilement la faim, mais ils ne se nourrissent pas de la manière la plus appropriée.

Si on leur offre des sucreries ou des aliments transformés, ils les mangeront évidemment sans penser aux conséquences néfastes qui en découleront à long terme. Ils préféreront ce genre d’aliments et non ceux dont leur corps a vraiment besoin pour un développement optimal.

Pour éradiquer ce comportement,les parents devraient donner l’exemple en mangeant des aliments sains et en évitant ceux qui sont riches en sucres et en graisses.

Un autre aspect important est de faire de l’heure du repas le moment le plus gratifiant de la journée. Pas seulement pour la nourriture, mais pour l’entreprise. Il est nécessaire que l’enfant se sente à l’aise lorsqu’il mange, qu’il apprécie sa nourriture et l’environnement qui l’entoure.

père et fille devant des légumes

Recommandations pour de bonnes habitudes alimentaires

Bien manger est une question d’habitudes. C’est pourquoi nous vous proposons les recommandations suivantes pour aider votre enfant à s’adapter à une alimentation saine.

  • Les portions de nourriture devraient être petites ; vous pouvez offrir des fruits pour le dessert et, pour boire, un verre d’eau froide.
  • Certains enfants tolèrent mal certains aliments, pour différentes raisons. Dans ces cas, il est conseillé de ne pas les forcer à les ingérer, car ils pourraient causer des réactions indésirables à l’avenir.
  • Prenez le temps de vous reposer après chaque repas. De cette façon, le processus de digestion se déroulera correctement et les problèmes de constipation ou d’inflammation des intestins seront évités.
  • Les repas copieux comme le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner doivent être pris à une heure fixe.
  • Prendre les éventuelles collations deux heures après les repas ; de préférence, opter pour un fruit.
  • Quant aux sucreries, elles doivent être données de temps en temps. Vous pouvez fixer un jour par semaine pour le leur donner.
  • Les graisses ne devraient pas dépasser 40 % des repas quotidiens. Pendant ce temps, les protéines devraient fournir 20 % des calories et devraient être d’origine animale et végétale.
  • Il est nécessaire de modérer la consommation de sel et de sucres par jour ; ils sont nocifs pour la santé.
  • Faire participer votre enfant au menu hebdomadaire peut être stimulant.
  • Afin d’équilibrer les calories que l’enfant consomme, il est nécessaire de faire du sport.

Si nous mettons en pratique ces recommandations, nous pouvons prévenir les troubles alimentaires de nos enfants et demain, ils nous remercieront de les avoir aidés à grandir en santé et forts. Un dernier aspect à garder à l’esprit : en cas de doute, la meilleure chose à faire est de toujours consulter votre pédiatre.