Comment motiver les enfants ayant des troubles d'apprentissage ?

De plus en plus d'enfants dans le monde sont confrontés à des troubles d'apprentissage. Cependant, les motiver à réussir certains sujets n'est pas impossible. La dyslexie, la dyscalculie, le déficit d'attention et autres ne sont pas des obstacles pour progresser dans l'éducation.
Comment motiver les enfants ayant des troubles d'apprentissage ?

Dernière mise à jour : 02 avril, 2021

De toute évidence, nous entendons les enfants qui traitent les informations différemment des autres. Par conséquent, cela nécessite plus d’engagement, d’efforts et de motivation. Tout cela, sans compter plus de temps et de patience. Des facteurs qu’ils devraient travailler, sans aucun doute, avec leurs parents.

La peur de l’échec, la frustration constante, le manque de compréhension et les problèmes émotionnels sont les pierres angulaires de la chaussure. Au moins, cela est étayé par les différentes études qui ont été menées sur cette question. Cela se traduit par l’intention d’abandonner l’école, d’éviter d’essayer ou de nier la complication.

Comment augmenter la motivation face aux problèmes d’apprentissage ?

Une enfant endormie.

Les enfants éprouvent un désir constant d’apprendre. En fait, votre mission en cas de problèmes d’apprentissage ou d’attention est de nourrir ce désir. Mais comment raviver votre appétit pour la connaissance et nourrir votre curiosité ?

  • Accompagnez leur apprentissage. Si l’enfant sent ses parents impliqués, la motivation augmente malgré les difficultés. Par conséquent, passez du temps et restez au courant de leurs progrès et de leurs difficultés. Il ne s’agit pas de résoudre vos problèmes, mais d’en parler et de chercher des réponses à vos obstacles. Soutenez-le, mais ne faites pas ce qu’il ne peut pas.
  • Renforcez leur confiance en eux. L’important est de mettre en valeur vos compétences et vos capacités à tout moment. Célébrez vos réalisations et nourrissez vos passions à l’école et en dehors. Les activités parascolaires peuvent être d’une grande aide, à condition que vous sachiez comment les utiliser pour stimuler l’apprentissage. Eh bien, de cette façon, il comprendra qu’il est très capable et sera encouragé à essayer. N’oubliez jamais de valoriser leurs efforts.
  • Semez persistance et ténacité. Expliquez que bien qu’il gère des temps différents et fasse face à plus d’obstacles que ses pairs, il est tout aussi capable que les autres. L’essentiel est d’essayer, encore et encore. Sans peur de l’échec, car il y a beaucoup à apprendre des erreurs. Persistance, malchance ou intelligence, le monde appartient à ceux qui essaient ! Rappelez-leur toujours que les génies sont faits, pas nés.
  • L’amour et le respect, toujours. Au-delà de ses réussites et de ses échecs, votre enfant a besoin de vous à ses côtés. Connectez-vous avec lui, acceptez-le et offrez-lui soutien et compagnie dans toutes les situations.
  • Récompensez ce qui a été appris, pas les résultats scolaires. N’envoyez pas les mauvais messages à votre enfant. L’objectif n’est pas d’obtenir les meilleures notes à l’école, mais d’apprendre. Sinon, l’enfant croira que l’effort n’en vaut pas la peine, mais seulement pour réussir à l’école, ce qui le frustrera.
  • Laissez-le choisir des conditions favorables. Laissez le garçon choisir l’heure de la journée où il préfère étudier et faire ses devoirs. Aussi qu’il est capable de choisir le lieu approprié, car de cette façon il aura le sentiment d’avoir le contrôle de certaines situations. Ainsi, l’enfant gagne en fierté et en motivation.

Patience pour la motivation à long terme des enfants

Un petit qui fait une galipette.

La patience est la pierre angulaire pour que les parents et les enfants profitent de ce long, difficile mais enrichissant voyage. Eh bien, bien qu’il y ait de nombreux obstacles à surmonter, la motivation poussera le petit à apprendre et à se développer. Et rien n’est plus merveilleux qu’un mineur avec la capacité de voir le monde différemment.

Il est essentiel de maintenir la motivation de l’enfant à un niveau élevé. Pour ce faire, il est nécessaire de comprendre que les problèmes d’apprentissage peuvent être résolus et surmontés. Mais tout ne doit pas nécessairement tourner autour d’une telle difficulté. D’autres domaines peuvent être gérés à condition qu’ils aident et profitent à l’enfant.

De plus, en tant que parents, nous devons nous assurer de quelque chose d’élémentaire. Nos enfants doivent avoir tout ce dont ils ont besoin pour s’améliorer. Mais cela ne signifie jamais que l’illusion et le désir de continuer à apprendre et à s’améliorer agonisent lentement, mais plutôt qu’ils renaissent de leurs cendres comme un Phénix.

It might interest you...
Les troubles psychosomatiques chez les enfants
Être parentsLisez-le dans Être parents
Les troubles psychosomatiques chez les enfants

Saviez-vous que certains troubles physiques venaient de facteurs psychologiques ? Il s'agit des troubles psychosomatiques. Découvrez-en plus ici !



  • Ayres AJ. (1972). Sensory integration and learning disorders. Los Ánge- les: Western Psychological Services.
  • Bellefeuille, I. B. (2006). Un trastorno en el procesamiento sensorial es frecuentemente la causa de problemas de aprendizaje, conducta y coordinación motriz en niños. Bol Pediatr, 46, 200-203. https://sccalp.org/documents/0000/0692/BolPediatr2006_46_200-203.pdf
  • Miller L. (2006). Sensational kids: Hope and help for children with sen- sory processing disorder. Nueva York: Putnam.
  • Woodburn, S. S. (2001). Los problemas de aprendizaje en niños. Editorial Universidad de Costa Rica.