Comment le changement climatique affecte la grossesse

Les phénomènes naturels résultant du changement climatique, tels que les vagues de chaleur, les incendies de forêt et les ouragans, peuvent affecter négativement la santé des femmes enceintes et des bébés.
Comment le changement climatique affecte la grossesse

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2022

Le changement climatique est actuellement l’une des plus grandes menaces pour la santé de la population et encore plus pour les groupes vulnérables, comme les femmes enceintes, où ses effets augmentent le risque de complications et compromettent le bien-être de la mère et du bébé.

Pendant la grossesse, le corps de la femme opère des changements drastiques pour favoriser le bien-être de l’enfant. Cela augmente la sensibilité aux facteurs environnementaux qui peuvent affecter directement ou indirectement sa santé. Nous allons ici vous expliquer comment le changement climatique affecte cette étape importante.

Changement climatique et grossesse

Au cours de ces dernières années, nous avons entendu parler de la façon dont le changement climatique pouvait avoir des conséquences défavorables pour la population. L’Organisation des Nations Unies (ONU) définit cet effet climatique comme suit :

« Le changement climatique attribué directement ou indirectement à l’activité humaine qui modifie la composition de l’atmosphère globale et qui s’ajoute à la variabilité climatique naturelle observée sur des périodes comparables. »

En ce sens, différents phénomènes naturels, tels que les incendies de forêt, les canicules extrêmes, les ouragans, les inondations et les sécheresses résultent de ce problème environnemental et affectent la qualité de l’air, de l’eau et des aliments que nous consommons.

Les femmes enceintes, en particulier, sont soumises à des variations hormonales qui les rendent vulnérables à tout événement se produisant autour d’elles. En conséquence, elles sont plus susceptibles de développer des infections, de l’hyperthermie, de la déshydratation, de l’hypertension ou du diabète, entre autres maladies.

Examinons de plus près comment le changement climatique peut affecter la grossesse.

Augmentation de la température

Pendant la grossesse, la température corporelle d’une femme augmente naturellement. Cependant, quand cette altération augmente en raison du changement climatique, elle peut entraîner des problèmes tels que la déshydratation ou l’insuffisance rénale.

Pendant la grossesse, l’action des œstrogènes et de la progestérone favorise l’augmentation du flux sanguin et la vasodilatation corporelle. Ces effets produisent une augmentation physiologique de la température et affectent la thermorégulation du corps chez la femme.

Or, les vagues de chaleur et l’augmentation de la température ambiante causée par le changement climatique accentuent cette altération. Par conséquent, le risque de surchauffe chez les femmes enceintes augmente. Cela peut alors entraîner une déshydratation et, dans les cas avancés, une insuffisance rénale.

De même, l’hyperthermie maternelle augmente le risque d’altérations fœtales, comme des malformations anatomiques, des problèmes de croissance fœtale et un accouchement prématuré.

Une recherche publiée dans The Lancet, intitulée « L’impact des températures ambiantes élevées sur le moment de l’accouchement et la durée de la grossesse », a révélé que la chaleur extrême provoquait une augmentation des accouchements prématurés, qui sont raccourcis de six jours à deux semaines pour cette raison.

Troubles respiratoires

La pollution de l’air a également une influence négative sur le bien-être de la grossesse. Les altérations de la santé cardio-pulmonaire de la mère et les lésions placentaires sont une conséquence des particules provenant de la combustion d’éléments fossiles, d’automobiles et d’incendies de forêt. C’est ce qu’affirme la Fédération internationale des gynécologues et obstétriciens FIGO, dans son article intitulé « Changement climatique, santé des femmes et rôle des obstétriciens et gynécologues dans le leadership ».

« Il est certain que cette affectation des poumons, du cœur et du placenta de la mère favorise le développement de l’hypertension artérielle et donc le risque de souffrir de prééclampsie et d’éclampsie. »

Par ailleurs, la diminution de l’apport d’oxygène au fœtus et le passage de ces polluants à travers le placenta augmentent l’incidence des avortements, des naissances prématurées, des bébés de faible poids à la naissance et des bébés présentant des altérations des capacités cognitives.

Nutrition compromise

Les ouragans, les pluies, les inondations ou les sécheresses affectent la production et la qualité des aliments. Cela se traduit par des carences nutritionnelles chez les femmes enceintes et des conséquences telles que diarrhées et infections secondaires dues à la consommation d’aliments contaminés.

Voici quelques-unes des conséquences qui peuvent déclencher des problèmes de grossesse :

  • Malnutrition.
  • Anémie.
  • Déshydratation
  • Infections graves.
  • Malformations fœtales.
  • Avortements spontanés
  • Fœtus avec des problèmes de croissance.
  • Bébés avec un faible poids à la naissance.
Les femmes enceintes sont généralement plus sujettes au stress dû aux changements hormonaux. Or, celui-ci peut être aggravé par les vagues de chaleur, les ouragans ou les inondations, entre autres conditions météorologiques.

Stress

Les femmes enceintes sont plus susceptibles de souffrir du stress dû au cocktail hormonal qu’elles doivent gérer. Évidemment, celui-ci s’aggrave avec les événements météorologiques majeurs comme les canicules, les ouragans ou les inondations. Ces conditions peuvent entraîner un stress post-traumatique et d’autres problèmes tels que la dépression.

Maladies infectieuses

Les catastrophes naturelles résultant du changement climatique peuvent exacerber et propager des maladies infectieuses liées à la nourriture, à l’eau et aux insectes, telles que la dengue, le Zika ou la schistosomiase, pour n’en nommer que quelques-unes.

Les femmes enceintes sont un groupe à risque car, tout au long de la grossesse, elles sont immunodéprimées pour empêcher le rejet du bébé.

Ces effets sur la grossesse peuvent-ils être évités ?

Dans de nombreux cas, il est difficile de prévenir les effets du changement climatique sur les femmes enceintes. Cependant, des soins médicaux opportuns et des examens prénatals réguliers peuvent atténuer leur gravité.

En ce sens, les soins prénatals permettent un diagnostic et un traitement précoces des conséquences possibles de ce problème. De cette façon, les effets négatifs sur la mère et le fœtus sont réduits.

Ces dernières années, certaines associations de santé, comme l’American College of Obstetricians and Gynecologists ACOG, ont reconnu l’urgence de rechercher des solutions à grande échelle pour freiner le changement climatique et ses effets sur la santé des populations.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment la canicule affecte-t-elle pendant la grossesse?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment la canicule affecte-t-elle pendant la grossesse?

La canicule pendant la grossesse peut nécessiter des soins immédiats. Il existe aussi des conséquences à long terme moins évidentes...