Comment détecter la méningite à un stade précoce?

Pour détecter précocement la méningite, il est important de prendre en compte l'âge de l'enfant, ses antécédents médicaux et ses signes ou symptômes. Connaissez-vous ces symptômes?
Comment détecter la méningite à un stade précoce?

Dernière mise à jour : 25 juillet, 2021

La méningite est l’une des maladies de l’enfance les plus redoutées, notamment en raison de son évolution clinique rapide et de la possibilité des séquelles. Pour cette raison, il est essentiel de reconnaître les signes précurseurs à temps et de se rendre au service médical dès que possible.

Dans cet article nous vous expliquerons les symptômes fondamentaux de la maladie et vous donnerons quelques recommandations afin que vous sachiez comment agir si votre enfant présente ces signes.

Apprendre à détecter les signes et symptômes de la méningite

Comme de nombreuses maladies, les manifestations cliniques de la méningite varient selon l’âge de l’enfant.

Un enfant de 7 ans qui est capable de vous décrire un mal de tête n’est pas la même chose qu’un bébé extrêmement irritable qui ne peut pas expliquer ce qui lui arrive. Pour cette raison, la détection précoce de la méningite peut être un énorme défi. Y compris pour les pédiatres.

L’âge de l’enfant est donc un facteur déterminant pour suspecter cette maladie.

En guise de synthèse, nous décrirons les symptômes typiques de la méningite aux différents stades pédiatriques :

  • Moins de 12 ans : agitation et pleurs fréquents, bombement de la fontanelle (le « point mou » sur la tête des bébés), convulsions, fièvre, changements cutanés et vomissements. Ces symptômes ne s’améliorent généralement pas avec les traitements médicaux habituels.
  • Plus de 12 ans : une raideur de la nuque ainsi que des maux de tête sévères sont les symptômes les plus caractéristiques de la maladie. Ils peuvent être accompagnés de fièvre, de vomissements ou de changements de comportement.
Un enfant malade avec de la fièvre au lit.

Quelles sont les causes les plus fréquentes de méningite chez les enfants ?

La méningite est une infection du système nerveux, localisée au niveau de tissus particuliers appelés méninges. Il s’agit de couches de tissus fins et résistants qui recouvrent le cerveau et d’autres organes, pour les protéger des agressions extérieures.

Les germes qui causent la méningite sont principalement des bactéries et des virus. Selon une publication de l’Association espagnole de pédiatrie, la fréquence des micro-organismes responsables varie en fonction de l’âge et du statut vaccinal des enfants.

Ci-dessous, nous décrirons les bactéries qui causent le plus fréquemment cette infection en Espagne :

  • Nouveau-nés : Streptococcus Agalactiae, Escherichia coli et Listeria monocytogenes.
  • Nourrissons entre 1 et 3 mois : Streptococcus Agalactiae, Streptococcus pneumoniae et Neisseria meningitidis.
  • Plus de 3 mois : N. meningitidis et Streptococcus pneumoniae.

La plupart du temps, ces bactéries pénètrent dans le corps d’un enfant par l’oropharynx (gorge). De là, ils se propagent dans tout le corps jusqu’au système nerveux central.

Comment la méningite est-elle diagnostiquée chez les enfants?

Une fois que l’enfant est admis dans un service d’urgence avec une suspicion de méningite, les pédiatres effectueront des examens pour corroborer l’infection. Idéalement, cela se fait avant le début du traitement, mais le moment optimal dépendra de l’état général de l’enfant.

Voici certains tests complémentaires demandés en cas de suspicion de méningite:

Ponction lombaire

Elle consiste à prélever un échantillon de liquide céphalo-rachidien, qui circule sous les méninges. La procédure pour le recueillir s’appelle une ponction lombaire. Une fois obtenu, le prélèvement est envoyé au laboratoire pour confirmer le diagnostic et analyser les causes.

Numération globulaire complète

Il s’agit d’un test sanguin très courant dans lequel le nombre de globules blancs est évalué comme un paramètre indirect d’infection.

Chimie sanguine

Cette étude est utilisée pour quantifier des marqueurs d’infection, tels que la procalcitonine, la protéine C-réactive (CRP) et la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR).

Culture sanguine

Elle consiste à prélever un échantillon de sang à faire croître dans un milieu spécial et à évaluer la croissance des micro-organismes. Le principal inconvénient de ce test est que les résultats peuvent prendre du temps. Le traitement commence donc avant même de connaître cette information.

Culture liquide de sang.

Que faire si vous suspectez une méningite chez votre enfant ?

Si votre enfant présente soudainement l’un des symptômes ci-dessus, il est important d’écarter la possibilité d’une méningite. Cette maladie peut survenir même lorsque l’enfant est en parfaite santé. Bien qu’il soit parfois possible de détecter la cause, la plupart du temps, il est impossible d’identifier le facteur responsable de la maladie.

En cas de suspicion, rendez-vous dès que possible dans un service d’urgence pédiatrique. Si votre enfant a des antécédents médicaux ou des tests récents, emportez tous les documents avec vous.

Enfin, si cette suspicion se confirme, il est fort probable que les médecins décident d’hospitaliser votre enfant pendant quelques jours pour lui prodiguer le traitement adéquat et rechercher un contrôle clinique optimal.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les antibiotiques sont-ils efficaces contre les virus ?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Les antibiotiques sont-ils efficaces contre les virus ?

Nous allons souvent chez le pédiatre pour des infections de la gorge. Contrairement à ce que nous attendons, il ne prescrit pas toujours des antibi...