Comment contrôler la rivalité entre frères et soeurs ?

· 19 mai 2019
Dans certaines familles et dans certaines circonstances, des tensions existent entre les frères et soeurs. Nous vous donnerons dans cet article quelques stratégies pour pouvoir contrôler la rivalité entre frères et soeurs.

Les parents, à un moment donné de la croissance de leurs enfants, doivent intervenir dans les conflits qui existent entre eux. Ils se demandent souvent comment contrôler la rivalité entre frères et soeurs. Ils souhaiteraient éviter que cela ne devienne violent, physiquement et/ou verbalement.

Certes, cela n’est pas toujours comme ça. Néanmoins, dans la plupart des cas, les frères et soeurs se disputentCela survient à différentes périodes, quand ils sont plus petits ou adolescents mais y compris quand ils entrent dans l’âge adulte.

Pourquoi les frères et soeurs se disputent ?

La naissance du deuxième enfant -fille ou garçon entraîne souvent une rivalité. En effet, l’aîné peut éprouver un sentiment de refus envers son frère ou sa soeur et une sensation d’abandon de la part de ses parents.

Au fur et à mesure de leur croissance, les conflits seront dus à de nombreuses raisons qui dépendront tant des personnalités de chacun que de leurs intérêts.

Les conflits dépendront en outre de l’éducation qu’ils reçoivent et notamment de la relation entre frères et soeurs qu’ils doivent développer.

Lisez également :
Jalousie entre frères et soeurs : le roi de la maison n’est pas seul

Un frère et une soeur disputent

C’est pourquoi les disputes, les crises de colère, la jalousie peuvent être dues à plusieurs raisons. Cela peut aller du besoin d’exister et d’être le centre d’attention, pour obtenir un objet ou pour toujours avoir raison.

Qu’importe la raison, les frères et soeurs, bien qu’ils passent du temps ensemble, qu’ils jouent, partagent et se défendent face aux autres, marquent également leur territoire.

Pour les parents, ce n’est pas seulement compliqué mais également épuisant, d’intervenir dans leurs guerres. Ils ne cessent de se demander comment contrôler la rivalité entre les frères et soeurs.

Comment contrôler la rivalité entre frères et soeurs ?

Il n’existe pas de recette magique. Toutefois, il existe des conseils qui peuvent orienter les parents dans cette recherche complexe de paix et de tranquillité dans la relation entre frères et soeurs.

  • Toujours faire en sorte qu’ils se sentent spéciaux de la même manière. Aussi absurde que cela puisse paraître, il existe de nombreuses situations quotidiennes dans lesquelles ils perçoivent des différences de traitement.
  • Leur enseigner dès le plus jeune âge à partager absolument tout. Enseignez-leur également à demander à emprunter tout ce qui n’est pas à eux.
  • Leur enseigner à négocier et à parvenir à un accord. Ils doivent apprendre à prendre des décisions. Ainsi, si l’un le fait en premier, l’autre peut attendre. S’il attend, la prochaine fois, ce sera lui le premier. Ils apprendront les termes des accords auxquels ils parviendront. L’important est qu’ils dialoguent.
  • Leur inculquer dès le plus jeune âge qu’on ne doit pas crier, taper ni pousser un frère ou tout autre personne. C’est tout le contraire, on demande, on dit merci et on demande pardon.Deux frères disputent pour un jouet
  • Souligner les bons comportements et les encourager à ce qu’ils soient corrects avec leurs frères et soeurs. Leur faire remarquer l’importance d’une bonne relation fraternelle en termes de soutien émotionnel, de confiance, de loyauté et de sécurité. Cela signifie une relation fraternelle forte et unie.
  • Faire en sorte que leurs loisirs et leurs jeux ne soient pas violents, ni physiquement ni verbalement. Qu’importe ce qu’ils voient, cela devra passer par notre filtre et évaluer leur contenu, pour qu’il soit approprié à l’âge.
  • Éviter les comparaisons entre eux. Au contraire, ils doivent sentir qu’avec leurs erreurs, ils sont uniques et spéciaux.
  • Toujours les écouter, même si nous savons ce qu’ils vont dire ou que nous connaissons leurs excuses après une dispute. Nous devons néanmoins écouter leurs raisons et faire en sorte, grâce au dialogue, qu’ils puissent en comprendre d’autres, s’ils sont dans l’erreur.

En définitive

Nous devons éduquer avec l’exemple. Les frères et soeurs ne se disputeront pas facilement s’ils grandissent dans un climat de coexistence pacifique et de dialogue constant. Et, bien sûr, s’ils ne trouvent pas de contradictions entre les discours et les actions dans leur entourage.