Comment améliorer la dysfluence du langage

17 août, 2020
Quand l'explosion du langage a lieu chez les enfants, ces derniers ont parfois du mal à prononcer certains sons.

L’explosion de vocabulaire qui a lieu entre 2 et 6 ans chez les enfants est parfois accompagnée de certains problèmes au niveau du langage. Nous allons donc voir quelques conseils pour améliorer la dysfluence du langage.

Dans la mesure du possible, quand le processus de développement du langage commence, nous devons accompagner l’enfant et faciliter la communication pour pouvoir prévenir ou minimiser ces problèmes. Voulez-vous savoir ce que vous devez faire ou non pour pour améliorer la dysfluence du langage ? Nous allons vous l’expliquer dès maintenant.

Comment pouvons-nous pour améliorer la dysfluence du langage ?

Parfois, quand ils commencent leur acquisition du langage, les enfants ont des blocages, commencent à bégayer, ont du mal à prononcer certaines syllabes, etc., et cela les empêche de parler avec facilité.

Il est important que ces conseils puissent se maintenir dans le temps et qu’ils puissent être appliqués aussi bien à la maison qu’à l’école. Les enfants vont façonner leur langage à travers ce qu’ils voient autour d’eux. 

Les maîtres et maîtresses passent aussi beaucoup de temps avec eux, et c’est pourquoi il est recommandé que parents et professeurs marchent ensemble dans la même direction.

Un père parlant à son fils.

Conseils pour améliorer la dysfluence du langage

  • Laisser les enfants finir d’exprimer leur idée et ne pas les interrompre ou terminer leur phrase à leur place.
  • Prêter attention à ce que l’enfant dit, et pas à sa façon de le dire.
  • Il ne faut pas s’inquiéter de la manière dont l’enfant parle. S’il vous voit inquiet, il comprend que ça ne va pas.
  • Maintenir le contact visuel avec l’enfant pendant qu’il parle.
  • Il ne faut pas essayer d’exprimer ce que l’enfant veut dire en terminant sa phrase. Il faut le laisser parler en utilisant ses propres mots.
  • Quand l’enfant a fini de parler, vous devez lui répondre lentement et utiliser les termes qu’il a employé pour expliquer son idée.
  • Dans le cas où vous seriez en train de réaliser une activité qui exige de la concentration et où vous ne pourriez pas regarder l’enfant, il faut lui faire comprendre que, même si vous ne le regardez pas, vous l’écoutez attentivement et lui prêtez une grande attention.

Que faut-il éviter de faire pour améliorer la dysfluence du langage ?

En plus des choses qu’il faut prendre en compte pour améliorer la dysfluence du langage, on doit aussi prendre en considération les choses qu’il ne faut pas faire.

Compléter ses phrases

N’essayez jamais de deviner ce qu’il veut dire ou de terminer ses phrases car, de cette façon, il communiquera de moins en moins avec vous.

L’interrompre quand il parle

Vous devez respecter vos tours pour parler. Ainsi, quand il aura fini d’expliquer ce qu’il veut vous dire, vous pourrez commencer à parler. Il est important de travailler ce point, surtout s’il a des frères et sœurs : le but est de respecter les tours de paroles, car les enfants ont moins de contrôle de soi que les adultes.

Le corriger fréquemment

Vous ne devez pas critiquer la façon dont il parle, dont il prononce les sons ou les mots, etc. Si vous faites cela, l’enfant finira par voir qu’il a des difficultés et il se bloquera avant de réussir à prononcer les mots ou les sons qui lui sont plus difficiles.

Une mère qui dialogue avec son fils.

Le presser pour qu’il finisse d’exprimer ses idées

Bien souvent, sans vous en rendre compte, d’un seul regard, vous indiquez à l’enfant que vous êtes impatient de le voir terminer l’explication de ses idées. Vous devez faire attention à ce que vous dites et à votre langage non verbal.

L’encourager de manière constante à parler vite et précisément tout le temps

Tous les enfants sont différents et ont leur propre rythme. Par conséquent, chaque enfant a besoin de temps pour organiser ses idées et les exprimer. Si vous lui dites de le faire rapidement, il peut finir par se bloquer et par buter sur les mots ou sur ce qu’il veut dire.

Lui parler très rapidement

Si vous lui demandez de parler lentement, vous ne pouvez pas lui parler vite. Les parents, comme nous l’avons dit un peu plus tôt, sont le modèle de langage des enfants. Par conséquent, le petit parlera de la façon dont il vous a entendu le faire.

Pousser l’enfant à lire à voix haute devant des amis, voisins ou membres de la famille

Si l’enfant a un problème de dysfluence du langage et si vous l’obligez à lire ou à exprimer une idée devant d’autres personnes avec lesquelles il ne se sent pas en confiance, vous ne ferez qu’accentuer ces problèmes. Par ailleurs, l’enfant sera encore plus conscient de ses difficultés.

À propos de la dysfluence du langage

Vous avez donc vu quelques conseils à appliquer pour améliorer la dysfluence du langage. Il n’est pas inutile de dire que, si les problèmes de développement du langage sont persistants et si vous ne notez pas d’amélioration avec ces conseils, il est recommandé de demander l’aide d’un professionnel pour qu’il fasse une évaluation et offre un traitement adéquat au problème du petit.