Comment aider votre enfant s'il est dans une relation abusive

Souvent, une relation abusive est bien dissimulée derrière des marques de cordialité et d'intérêt. Cependant, il s'agit de contrôle et de manipulation. Apprenez-en plus à ce sujet.
Comment aider votre enfant s'il est dans une relation abusive

Dernière mise à jour : 10 juillet, 2022

« Je ne peux pas vivre sans lui ou elle », « si je dois rester à l’école, tu ne devrais pas sortir, c’est ce que fait une bonne copine », « il/elle aime voir qui réagit à mes stories Instagram ». Qu’y a-t-il derrière ces propos ou ces situations présentes dans les relations de couple à l’adolescence ? Dépendance émotionnelle, manipulation et contrôle.

Ces situations apparaissent souvent dissimulées sous l’idée d’« amour romantique » mais, en réalité, elles témoignent d’une relation abusive. Voyons de quoi il s’agit et comment aider votre enfant s’il se retrouve dans l’une d’elles.

Comment identifier si votre enfant est dans une relation abusive

Parfois, il n’est pas facile de se rendre compte qu’un jeune est dans une relation abusive. Cependant, les changements d’attitude peuvent nous donner un indice. Voici quelques-uns des signes que vous pourriez remarquer si c’était le cas avec votre enfant :

  • Changements d’humeur : l’adolescence est marquée par des changements d’humeur, mais il faut être attentif à leur expression et au contexte dans lequel ils surviennent. Dans une relation violente, il peut y avoir de la tristesse ou de l’irritabilité. De plus, il y a généralement des changements au niveau physique et corporel, comme des difficultés à s’endormir ou une perte d’appétit, entre autres.
  • Isolement : il y a une perte d’intérêt pour les activités sociales ou les réunions avec les amis.
  • Difficultés scolaires ou incapacité à assumer ses responsabilités : par exemple, l’adolescent commence à oublier ses devoirs ou commence à avoir de mauvais résultats aux examens.
L’isolement et les sautes d’humeur peuvent être des signes que votre enfant est dans une relation abusive.

Comment aider votre enfant s’il est dans une relation abusive

La violence peut être physique, verbale, psychologique ou prendre diverses formes. Afin d’aider votre enfant plongé dans une relation nocive, il sera très important de permettre le dialogue et non la confrontation. Il est essentiel que vous puissiez gagner sa confiance afin qu’il vous dise ce qui lui arrive.

Voici quelques conseils pour vous aider à résoudre la situation.

Pointez les comportements, pas la personne

Si vous critiquez la personne qui fréquente votre enfant, votre enfant le prendra personnellement. Au lieu de cela, vous pouvez l’inviter à réfléchir et lui poser la question suivante : que dirais-tu à une amie si elle te disait la même chose que ce que tu viens de me dire ? C’est une façon de prendre de la distance par rapport au fait et d’évaluer le comportement plutôt que la personne. Dans cette optique, il est préférable de lui signaler les comportements nuisibles, afin qu’il apprenne également les modèles relationnels plus sains.

Réfléchir sur les émotions

Vous pouvez inviter votre enfant à réfléchir à ce qu’il ressent lorsque son/sa partenaire se comporte de la sorte. Ainsi, vous l’aidez à intégrer les émotions aux faits.

Donnez un bon exemple

Il est essentiel qu’il y ait un climat de respect à la maison et que les adultes soient les modèles de référence en matière de relations. Les interventions doivent être polies et affirmées.

De plus, nous devons savoir que les enfants et les adolescents sont comme des éponges qui absorbent une grande partie de ce qu’ils voient à la maison et, à partir de là, apprennent à se débrouiller dans d’autres domaines.

Le dialogue est essentiel pour pouvoir aider votre ado. Vous devrez gagner sa confiance pour qu’il puisse s’ouvrir et vous dire ce qui lui arrive.

Beaucoup parler

L’adolescence peut être une période de grande incertitude. Les changements physiques et psychologiques, ainsi que l’importance et la pression exercées par leurs pairs, peuvent représenter un défi pour les jeunes. Par conséquent, il est important que vous cherchiez à vous connecter avec eux, que vous participiez à leur vie et que vous connaissiez leurs intérêts et leurs amitiés.

Ainsi, essayez de créer un lien de confiance et de sécurité avec votre enfant qui lui laisse la porte ouverte pour vous poser des questions et compter sur vous quand il en a besoin.

Une bonne porte d’entrée peut être de partager ce que vous ressentiez à son âge. Une autre option est de lui demander ce qu’il pense d’une certaine scène dans un film ou de la relation que les personnages ont dans une certaine série. De cette façon, vous pourrez en savoir plus sur ses idées et l’aider à réfléchir.

Evitez les interdictions qui renforceraient la relation abusive

Si vous refusez à votre enfant de voir une certaine personne, il est fort probable qu’il ait encore plus envie de le faire. Il est même possible qu’il commence à mentir et à s’enfuir pour pouvoir voir sa partenaire.

Il faut enseigner aux enfants les notions de respect et de bien-être, les inciter à développer leurs propres critères et leur expliquer sur quoi on se base pour leur donner un conseil ou une suggestion.

N’idéalisez pas l’amour romantique

Enfin, pour que des relations positives, saines et équitables s’établissent, un travail de promotion et de prévention est primordial. Par conséquent, il est nécessaire d’aborder des concepts plus larges, tels que l’amour, le respect, la sexualité et le consentement, entre autres.

À leur tour, les mythes de l’amour romantique doivent être démantelés, car beaucoup ont des bases sexistes. Par exemple, ceux qui justifient la jalousie pathologique sous couvert d’« intérêt » et de « préoccupation », alors qu’en réalité ils masquent un contrôle. Aussi, les preuves d’amour ou l’idée que si le partenaire vous bat ou vous humilie, c’est parce qu’il vous aime et veut attirer votre attention.

Il est très important de créer un climat de dialogue et de confiance avec les enfants, car la maltraitance à l’adolescence est généralement verbale et psychologique. Pourtant, c’est une base sur laquelle se développent toutes sortes de violences.

Cela pourrait vous intéresser ...

Le premier amour à l’adolescence : clés pour agir
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le premier amour à l’adolescence : clés pour agir

L'arrivée du premier amour de nos enfants à l'adolescence peut devenir un sujet difficile à traiter pour les parents. Découvrez comment agir.



  • Valenzuela-Varela, A., & Vega-López, M. G. (2018). Violencia en el noviazgo en adolescentes. Un problema de salud pública. Salud Jalisco2(3), 164-168.
  • Ruiz, P. T., & Velázquez, E. M. (2002). Relaciones violentas en el noviazgo: un estudio exploratorio. Psicología Conductual10(2), 389-408.