Comment aider votre adolescent à surmonter une crise existentielle

À l'adolescence, les jeunes peuvent commencer à se poser des questions existentielles et à souffrir d'un manque de réponses. Nous vous disons comment agir dans ce cas.
Comment aider votre adolescent à surmonter une crise existentielle

Dernière mise à jour : 16 février, 2022

Votre enfant se sent-il apathique, anxieux ou désorienté ? Se pose-t-il des questions sur la vie et la mort, qui est-il ou où va-t-il ? Ne vous inquiétez pas, c’est quelque chose de tout à fait normal et typique de l’étape qu’il traverse. Si vous regardez en arrière, il est probable que, dans votre jeunesse, vous ayez également connu une phase au cours de laquelle rien ne semblait avoir de sens.

Surmonter une crise existentielle à l’adolescence n’est pas chose aisée, et cela nécessite, avant tout, la compréhension et le soutien des parents pour aller de l’avant.

Chaque adolescent est un monde. Comme toute autre personne, chacun d’eux a sa propre personnalité, qui peut être similaire ou très différente de la vôtre.

Adolescent pressant beaucoup en raison d'une crise existentielle.

Les jeunes qui ont une plus grande capacité d’abstraction et un tempérament plus réflexif seront plus susceptibles de se poser ce type de questions. Si vous partagez ces traits avec votre ado, il vous sera plus facile de le comprendre mais, même si ce n’est pas le cas, votre travail sera essentiel en cette période.

Qu’est-ce qu’une crise existentielle ?

Sous ce terme, qui peut sembler si complexe et écrasant, se cache tout simplement le besoin humain de donner un sens à l’existence. Nous avons tous, à un degré plus ou moins grand, le désir de donner une logique et des raisons à nos vies. Néanmoins, pour certains, il est plus facile de se débarrasser de ce type de pensée profonde. En général, une crise existentielle présente plusieurs manifestations :

  • L’adolescent se sent constamment apathique ou s’ennuie. Il y a une perte générale d’intérêt et les activités qui étaient auparavant agréables semblent maintenant dépourvues de sens.
  • Il se sent seul, isolé et émotionnellement déconnecté des gens qui l’entourent. Même de ceux qu’il aime et qui l’aiment.
  • Une peur intense apparaît face à l’avenir, qui semble sombre et incertain. Prendre des décisions devient une tâche impossible, puisque rien ne semble avoir de sens ; il n’y a pas de direction à suivre.
  • Il éprouve un sentiment d’étrangeté vis-à-vis de lui-même, il a l’impression de ne plus être la même personne qu’avant. De plus, malgré le fait que tout se passe bien dans sa vie, la tristesse, la peur et l’insatisfaction sont constantes.
  • Des questions existentielles se posent comme : d’où vient-on ? qu’est-ce qui se passe après la mort ? quel est le but de la vie ? Des questions qui ne l’avaient jamais préoccupé auparavant occupent maintenant une grande partie de son temps et de son énergie mentale, le tourmentant.

Pourquoi les crises existentielles surviennent-elles à l’adolescence ?

Sauf au moment de l’enfance, nous ne sommes jamais à l’abri d’une crise existentielle. Cependant, pour diverses raisons, il est plus fréquent que celles-ci surviennent à l’adolescence. En premier lieu, parce que l’adolescent cherche ou construit sa propre identité. Cela éveille un besoin de réponses, de certitudes et de connaissances qui ne traversait même pas l’esprit du jeune auparavant.

Deuxièmement, parce que l’adolescence est une période de changements drastiques et de décisions importantes. Les expériences, à ces âges, sont vécues avec une grande intensité et les jeunes sont invités à commencer à prendre en main leur avenir. Toutes ces situations stressantes qui dépassent leurs ressources peuvent les amener à avoir une crise existentielle.

Comment aider votre adolescent à surmonter une crise existentielle ?

Une crise existentielle ne doit pas nécessairement être négative. Cela fait partie du processus de croissance et cette période d’introspection peut aider l’adolescent à mûrir sur le plan émotionnel. Cependant, s’il est seul, sans le soutien de ses adultes les plus significatifs, les conséquences peuvent être graves. Il peut développer des schémas de pensée négatifs qui le mèneront à un malheur permanent.

Mère parlant à sa fille de sa crise existentielle.

Par conséquent, en tant que mère, votre fonction principale sera de le soutenir. Vous n’avez pas non plus les réponses qu’il recherche, car personne ne les connaît avec certitude ; cependant, votre présence, votre compréhension et votre amour inconditionnel contribueront à alléger sa charge.

En revanche, il est important que vous l’invitiez à adopter une approche plus positive basée sur l’acceptation de l’incertitude et la construction de la vie à partir de cela. Rappelez-lui que, même s’il n’a pas de certitudes, il a la possibilité de choisir sa vie et d’en profiter.

Et, surtout, assurez-lui que, comme tout le reste, cette angoisse vitale finira par passer. Pour les adolescents, tout est intense, comme une mer en colère qui ne semble jamais se calmer. Veillez à être son ancre jusqu’à ce que la tempête passe.

Cela pourrait vous intéresser ...
La crise d’identité à l’adolescence
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La crise d’identité à l’adolescence

Quels sont les caractéristiques de la crise d'identité à l'adolescence ? Comment surmonter cette étape sans conséquences pour la vie adulte du jeun...