Comment aider un enfant hyperactif ?

· 26 novembre 2018
L'hyperactivité chez les enfants semble être un trouble à la mode à l'heure actuelle. Il est de plus en plus fréquent d'entendre les parents et les enseignants se plaindre que leur fils est un enfant hyperactif affecté par ce trouble du comportement.

Pour expliquer cela, plusieurs arguments sont évoqués, notamment que l’excès d’activité est la faute de la consommation de boissons gazeuses à la caféine. En conséquence, les consultations avec les psychologues et les psychiatres ont augmenté de façon exponentielle.

Cependant, il est nécessaire d’être très prudent lorsque l’on qualifie un enfant d ‘«hyperactif». On peut ainsi commettre des erreurs qui nuisent au petit. Ce n’est pas un problème sérieux d’avoir un enfant ou un élève vraiment hyperactif.

Si on le traite correctement, il se développera comme n’importe quel autre enfant. Cependant, si la gestion de sa situation est inadéquate, il peut devenir un enfant frustré, pas sûr de lui et malheureux.

Quelques précisions concernant l’hyperactivité chez les enfants

Les enfants agités

N’appelez pas hyperactif un enfant qui court sans cesse ou qui bouge constamment pendant un long voyage. Cela exprime une ignorance de ce qu’est réellement ce trouble du comportement.

Beaucoup d’enfants sont naturellement agités, bruyants, aiment courir, grimper et toucher tout ce qui attire leur attention. Et c’est normal.

La même chose arrive souvent avec les enseignants. Ils épuisent leur patience parce qu’ils ont dans le groupe cinq, six enfants agités, voire plus. Ils deviennent exaspérés et finissent par appeler les parents pour suggérer une consultation chez le thérapeute.

enfant hyperactif

Les enfants agités ne sont pas hyperactifs, c’est à dire, ils ne manifestent pas de troubles du comportement. Ce sont simplement des enfants agités. Si ces enfants apprennent bien, dorment bien, sont heureux, ont des amis et jouent, ce sont des enfants normaux mais agités.

Comment les enfants hyperactifs agissent-ils ?

Au contraire, un enfant hyperactif est un enfant dont l’agitation constante l’empêche de développer le comportement des enfants de son âge. Certaines des caractéristiques des enfants souffrant d’hyperactivité sont:

  • La manifestation de problèmes d’apprentissage.
  • Le non-respect des règles, que ce soit celles de l’organisation familiale ou celles des jeux. Cela leur cause des problèmes relationnels avec les autres enfants.
  • Avoir du mal à attendre, c’est-à-dire être patients.
  • Agir sans réfléchir, ils sont impulsifs.
  • Passer la journée à bouger, mais ne rien faire d’autre que le simple fait de bouger.
  • Ils renversent tout, se cognent contre les portes et jettent des objets sur leur chemin.
  • L’impossibilité de concentrer leur attention et la tendance à sauter constamment d’un sujet à l’autre. Il semble que rien ne les intéresse.

Pour ces enfants, les punitions et les réactions de colère ne servent à rien. Autrement dit, il est inutile de leur répéter qu’ils restent silencieux ou qu’ils finissent leurs devoirs avant de se lever.

Ils semblent écouter, mais au bout de quelques minutes, ils font ce qu’on leur a interdit de faire. Ce sont des symptômes d’hyperactivité, techniquement appelée «trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention», «TDAH».

Comment aider un enfant hyperactif ?

Le contrôle quotidien de l’hyperactivité chez les enfants est un défi pour les adultes responsables de leur développement et de leur éducation.

  1. D’abord, l’adulte doit comprendre que l’hyperactivité n’est pas volontaire. Il ne s’agit pas du fait que l’enfant veut bouger constamment. Ce qui arrive, c’est qu’il ne peut pas se contrôler. Par conséquent, il est nécessaire que l’adulte responsable ait une attitude favorable, qui lui permet de l’aider à changer son comportement.
  2. Les pactes, récompenses ou renforts pour les réussites sont des stratégies utiles. Par exemple, « si tu restes assis pendant que tu manges pendant une semaine, tu recevras ce jouet que tu veux ». Mesurer ses réussites jour après jour et les échanger contre des jetons qui, accumulés, lui permettront de remporter le prix.
  3. Le point de départ peut être que l’enfant reste assis plus de trois minutes. Ensuite, augmentez-les à cinq, puis à huit, et ainsi de suite jusqu’à ce que l’objectif soit atteint.
Garçon qui a du mal à se concentrer sur ses devoirs.

  1. La gestion de l’attention. Pour apprendre à l’enfant hyperactif le centre d’attention requis pour faire ses devoirs, il est conseillé de répéter à haute voix chacune des étapes qu’il doit suivre. Ainsi, il sera lui-même capable de le faire autant de fois que nécessaire. Toujours à voix haute. Petit à petit, l’enfant sera guidé par les instructions dans sa tête.
  2. Limiter la consommation de boissons contenant de la caféine et des sucres. Le sujet de la relation entre les boissons gazeuses et l’hyperactivité est en cours d’étude. Il est vrai que la caféine et les sucres en excès agissent comme des stimulants. C’est pourquoi ils provoquent l’agitation et impliquent une plus grande difficulté à se calmer.

Un environnement familial adéquat est essentiel pour aider un enfant hyperactif. Les enfants estiment que leurs parents sont la base sur laquelle ils devraient construire leur propre échelle de valeurs.

Les changements dans le comportement de l’enfant hyperactif dépendent donc dans une large mesure des parents.