Comment aider nos enfants à combattre la tristesse ?

Il est important qu'au lieu d'essayer d'empêcher nos enfants de se sentir tristes, nous les aidions à combattre la tristesse. Nous vous donnons quelques conseils qui peuvent contribuer à cette tâche.
Comment aider nos enfants à combattre la tristesse ?

Dernière mise à jour : 18 juin, 2022

La tristesse est une émotion comme la colère, la peur ou la joie. Tous les sentiments remplissent la fonction de fournir un équilibre émotionnel à la personne. Cependant, les émotions, même négatives, si nous savons les gérer, nous aident à surmonter les problèmes. Les enfants, tout comme les adultes, peuvent aussi ressentir de la détresse. Mais comment nous, parents, pouvons combattre la tristesse de nos enfants ?

Dans les moments de pessimisme ou face aux difficultés, la tristesse peut nous motiver à demander de l’aide et nous donner l’impulsion dont nous avons besoin pour surmonter cette “impasse”. Le fait est que cela, dans la société dans laquelle nous vivons, n’est pas bien vu, et nous essayons tous de le réprimer. Personne ne veut être vu triste parce que cela nous rend vulnérable. Il est donc important d’éduquer les enfants à ne pas réprimer la tristesse, mais à la combattre.

Minimiser la tristesse des enfants n’aide pas

Différentes circonstances peuvent rendre les enfants tristes : une absence prolongée de leurs parents, un déménagement, un changement d’école, le décès d’un animal de compagnie, le décès d’un membre de la famille, entre autres. Aucun parent n’aime voir ses enfants tristes ou traverser ces situations, alors tout le monde essaie de les empêcher de se sentir ainsi. Lorsque nous ne réussissons pas, nous cherchons à minimiser ce qui s’est passé. Mais ce n’est pas la meilleure option.

Un enfant triste sur un canapé, sa maman qui travaille derrière sur l'ordi.

Combattre la tristesse chez les enfants : Quand faut-il s’inquiéter ?

La tristesse est une émotion comme une autre. Elle n’est ni bonne ni mauvaise, mais elle a toujours une fonction. Il existe de nombreuses situations qui peuvent rendre les enfants tristes. En effet, il existe des états temporaires, que les enfants ressentent momentanément. Nous ne devrions pas nous inquiéter au-delà du fait qu’il s’agit de quelque chose de circonstanciel. Le problème, c’est quand la tristesse commence à faire partie de la vie de l’enfant plus qu’elle ne le devrait. Dans ce cas oui, il faut intervenir. Voici quelques exemples :

  • L’enfant pleure très fréquemment et pour une raison quelconque.
  • La tristesse que votre enfant ressent dure dans le temps.
  • Il ne veut pas manger et n’a pas faim ou, au contraire, mange avec excès.
  • Difficulté à s’endormir, bouge beaucoup dans son lit la nuit sans dormir suffisamment.
  • Il se fâche et se plaint quand quelque chose ne va pas.
  • Il a perdu tout intérêt à jouer avec d’autres enfants et même seul.
  • Des problèmes de comportement apparaissent.
  • Il parle peu, alors qu’il est un enfant qui a toujours été communicatif.

Conseils pour aider nos enfants à combattre la tristesse

Les parents doivent aider leurs enfants à comprendre les émotions qu’ils ressentent, en l’occurrence la tristesse. Qu’ils puissent reconnaître les différents états d’esprit et savoir les exprimer avec des mots. Pour cela, nous devons prendre en compte ces points:

Les parents ne doivent pas cacher la tristesse quand ils la ressentent

Nous savons tous que les enfants apprennent de l’exemple de leurs parents. S’ils cachent leurs sentiments et leurs émotions à leurs enfants, ils feront de même. Par conséquent, il est important que les adultes expliquent aux enfants pourquoi nous nous sentons tristes, afin qu’ils aient des exemples de situations similaires lorsqu’ils se sentent ainsi.

Aider les enfants à identifier ce qu’ils ressentent

Parfois, les enfants sont confus quant à ce qu’ils ressentent et l’expriment par des comportements agressifs, comme frapper ou pousser. La tristesse est une émotion qui peut s’accompagner de frustration et de colère. Les parents doivent aider leurs enfants à identifier ce sentiment et à se défouler, mais toujours avec respect.

Une jeune fille lors d'une séance de thérapie sur les émotions.

Ne pas avoir peur de reconnaître la tristesse quand on la ressent

Être triste fait partie des différentes humeurs d’une personne. Pour cette raison, il est crucial d’expliquer à l’enfant que, même si nous n’aimons pas ressentir cela, il est normal que cela nous arrive. Et que lorsque nous ressentons la perte de quelque chose ou de quelqu’un, ou que nous nous sentons seuls ou rejetés, la tristesse semble remplir sa fonction de nous faire avancer.

Ecouter les enfants

Faites en sorte qu’ils se sentent toujours entendus et qu’ils puissent partager un moment et un espace avec vous pour vous dire ce qu’ils ressentent.

Faire des voyages, des promenades et des excursions

Faire des excursions, comme des voyages à la campagne ou à la mer, entre autres activités, les aidera à se sentir heureux et avec une attitude positive envers leur vie quotidienne.

Apprendre aux enfants à ne pas cacher leurs émotions

Nous devons toujours leur faire voir que peu importe l’émotion qu’ils ressentent, ils ne doivent jamais avoir honte et la cacher. Ils doivent toujours l’exprimer avec respect, mais ne jamais la cacher.

Émotions protagonistes du film Del Revés.

Montrer de l’affection et de la tendresse à l’enfant

Grâce aux câlins, signes d’amour et d’affection, nous nous sentons tous bien. De plus, ces gestes réduiront les tensions et amélioreront leur estime de soi.

Combattre la tristesse chez les enfants: conclusion

Vous savez maintenant comment vous pouvez combattre la tristesse chez vos enfants grâce à ces quelques conseils. Parlez-leur toujours et faites-leur savoir dès le plus jeune âge que toutes les émotions sont adaptatives. Y compris celles qui ne sont pas “agréables”. Laissez-les vous dire ce qu’ils ressentent, n’enlevez pas la valeur ou l’importance de ses sentiments et montrez-leur toujours le côté gentil et positif de la vie.

Enfin, rappelez-vous que nous ne pouvons forcer personne à être heureux et joyeux toute la journée, et les enfants non plus. Validez leurs émotions et laissez-les les exprimer avec respect.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mon enfant ne communique pas ses émotions : que faire
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Mon enfant ne communique pas ses émotions : que faire

Si votre enfant ne communique pas ses émotions, vous pouvez d'abord vous demander si votre foyer est propice à ce genre de conversations.



  • Martínez, A. C., & Bouquet, R. I. (2007). Tristeza, depresión y estrategias de autorregulación en niños. Tesis Psicológica, (2), 35-47. En internet: https://www.redalyc.org/pdf/1390/139012670004.pdf
  • Barrett, R. (1987). Los niños tristes. Rojo y Azul10.
  • Figueroa Lucero, A. G., & Guevara Bolaños, I. A. (2010). El juego de rol como mediación para la comprensión de emociones básicas: alegría, tristeza, ira y miedo en niños de educación preescolar. En internet: https://repository.javeriana.edu.co/handle/10554/1262