Comment aider à faire les devoirs (sans les faire soi-même)

Lorsqu'il se fait tard et que votre enfant n'a pas fini ses devoirs, il est tentant de prendre son crayon et de les faire à sa place. Or, nous savons que cela nuit à son processus d'apprentissage.
Comment aider à faire les devoirs (sans les faire soi-même)
Sharon Capeluto

Rédigé et vérifié par Sharon Capeluto.

Dernière mise à jour : 03 janvier, 2023

Les devoirs génèrent souvent de gros maux de tête, tant pour les enfants que pour les parents. De nombreuses familles remettent en question la forte demande que leurs enfants reçoivent à travers les devoirs, car elles considèrent excessif le temps qu’ils devraient consacrer aux études à la maison après avoir passé de longues journées. Bien que ce point soit discutable, il est vrai que les devoirs sont une manière intéressante de responsabiliser les enfants. Dans cet article, nous vous proposons quelques recommandations pour aider vos enfants à faire leurs devoirs, mais sans les faire vous-même.

Peut-être cette scène vous est-elle familière : votre enfant commence à faire ses devoirs et éprouve quelques difficultés à les réaliser. Alors, vous laissez un moment la nourriture que vous êtes en train de préparer et allez l’aider. Vous entendez ses réponses hésitantes et réalisez qu’il ne pourra pas terminer les exercices avant que le dîner ne soit prêt. Puisque vous êtes tous très fatigués, vous choisissez de prendre le crayon ou de souffler les réponses. Honnêtement, c’est une chose raisonnable, mais il est important que les enfants résolvent leurs devoirs de manière autonome.

Débats au sujet des devoirs

Il existe différents points de vue de la part des enseignants ou des professionnels de la psychopédagogie par rapport à la quantité et à la complexité des devoirs scolaires que les enfants doivent accomplir en dehors de la classe. À leur tour, les dynamiques familiales sont également très diverses. Il y a des enfants dont les parents travaillent toute la journée et ne sont pas disponibles pour les aider à faire leurs devoirs. D’autres ont plus de temps libre à consacrer à leurs enfants. De plus, chaque enfant est différent et aborde ses études d’une manière particulière. Bref, il est difficile de généraliser, tant le champ des possibles est large.

Ce qui est clair, c’est qu’en aucun cas il n’est positif que leurs parents ou d’autres adultes assument la responsabilité des devoirs des enfants. Dans ce cas, nous ne ferions qu’alimenter leur insécurité et leur sentiment d’inadéquation. En revanche, il est bénéfique de les accompagner indirectement par la motivation et ainsi favoriser l’apprentissage.

« L’aide familiale devrait se limiter à la promotion de l’apprentissage, à la gestion du temps d’enseignement et à la résolution autonome de problèmes »

-Moe-

Recommandations

Comme nous l’avons déjà dit, il est essentiel que les enfants résolvent leurs devoirs de manière autonome. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’immiscer le moins du monde, mais que notre aide doit être centrée sur la motivation et proportionnée à ses besoins. Voyons quelques recommandations.

Il est essentiel que l’enfant d’un espace confortable et agréable pour faire ses devoirs. Par ailleurs, il vaut mieux qu’il soit éloigné de toute distraction.

1. Aidez-le à créer une routine

Établir un temps et un espace précis pour faire ses devoirs est essentiel pour que cela devienne une habitude. Ainsi, vous éviterez les conflits chaque fois que votre enfant n’aura pas envie de faire ses devoirs. Rappelez-vous que ce qui se répète se renforce ! Il est important que vous vous mettiez d’accord sur le temps réservé aux devoirs. Par exemple, cela pourrait être juste après l’école, après l’heure du goûter ou à un moment qui convient le mieux à la routine familiale.

2. Aidez-le à gérer son temps

Les devoirs scolaires sont un formidable outil qui permet d’apprendre à connaître et à gérer son temps. L’important n’est pas que l’enfant passe le plus de temps possible à étudier, mais qu’il apprenne. Vous l’avez sûrement entendu plusieurs fois : la qualité vaut mieux que la quantité. En ce sens, vous pouvez le guider dans la planification des devoirs, en en priorisant certains par rapport à d’autres. Gardez à l’esprit qu’en fonction de son âge, il pourra maintenir son attention et sa concentration pendant un laps de temps précis. N’oubliez pas qu’il aura également besoin de temps pour jouer et se distraire.

3. Intéressez-vous à son travail scolaire

Voyez les choses comme cela : le travail de votre enfant est celui d’être étudiant. C’est sa principale responsabilité. Il passe une grande partie de sa journée à l’intérieur de l’école et pratiquement tout son univers y est associé : cours, professeurs, camarades et devoirs. Pour cette raison, il est important que vous lui fassiez savoir que vous vous souciez de ce qui lui arrive et que vous vous intéressez à ses devoirs. Vous pouvez lui demander ce qu’il a appris et s’il a aimé le devoir. Ainsi, vous pourrez tout en examinant ce qu’il a fait de façon indirecte.

S’intéresser aux devoirs de l’enfant est important, ainsi que l’aider ou le guider lorsqu’il a des doutes. Cependant, il faut que ce soit l’enfant qui réussisse à répondre aux consignes ou à résoudre les problèmes.

4. Ne vous attendez pas à ce qu’il réponde correctement à tous les exercices

Logiquement, votre enfant s’intéressera plus à certaines matières scolaires qu’à d’autres. Ainsi, il sera plus à l’aise avec certains devoirs et fera certaines erreurs dans d’autres. Et il n’y a aucun problème avec ça. Il est valable de remettre des devoirs incomplets ou avec des erreurs afin que les enseignants puissent évaluer leur processus d’apprentissage et ajuster la modalité d’enseignement autant de fois que nécessaire. Par conséquent, permettez à votre enfant de se tromper dans les exercices et d’apprendre de ses erreurs.

5. Expliquez-lui la valeur de ce qu’il apprend à travers les devoirs

Exprimer clairement la valeur réelle de ce qu’il pratique alimentera la motivation lorsqu’il fera ses devoirs. Ainsi, une fois qu’il aura compris pourquoi, il pourra donner un sens concret et précieux à ses études. Vous pouvez réfléchir ensemble à la manière dont il pourrait utiliser ce qu’il a appris dans la vie de tous les jours et pourquoi c’est important.

« Comme tout autre aspect de l’éducation, les élèves doivent comprendre pourquoi ils apprennent quelque chose et comment cela leur sera bénéfique dans le monde réel. Ainsi, si les élèves comprennent comment les devoirs peuvent affecter leur rendement, leur attitude envers eux s’améliorera, tout comme leur intérêt, l’utilité perçue et la motivation. »

– Regueiro, B., Suárez, N., Valle, A., Núñez, JC et Rosário, P –

6. Guidez-le à travers des questions

Pour accompagner l’apprentissage de l’enfant sans faire vous-même ses devoirs, vous pouvez le guider à travers des questions. Par exemple, dans les exercices de compréhension de lecture, vous pourriez demander : que se passe-t-il ? qu’est-ce que ce personnage a fait ? Avant de lui expliquer, aidez-le à tirer ses propres conclusions. Ainsi, vous boosterez son esprit critique et analytique, ce qui lui apprendra à réfléchir.

Les enfants doivent résoudre leurs devoirs, mais nous pouvons les aider

Faire les devoirs des enfants permet de gagner du temps pour résoudre d’autres obligations ménagères ou réaliser d’autres activités, mais cela nuit à l’apprentissage de l’enfant. Pour cette raison, il est préférable qu’il puisse effectuer lui-même ces tâches, bien que nous puissions l’assister ou le guider lorsque certaines difficultés surviennent. Comme nous l’avons vu, vous pouvez l’aider à créer une routine, gérer son temps et le guider par des questions afin qu’il puisse résoudre les différents exercices. Bref, il convient de l’accompagner dans son apprentissage.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les devoirs peuvent aussi être amusants à la maison
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les devoirs peuvent aussi être amusants à la maison

Qui a dit que les devoirs à la maison ne pouvaient pas être amusants? Voici quelques conseils pour les parents qui accompagnent les devoirs.



  • Hernández-Prados,. MA, & Gil-Noguera., JA. (2022). El papel de la familia en la realización de los deberes escolares. Revista Electrónica Educare, 26(2), 291-308. https://dx.doi.org/10.15359/ree.26-2.16
  • Moè, A., Katz, I. y Alesi, M. (2018). Scaffolding for motivation by parents, and child homework motivations and emotions: Effects of a training programme. British Journal of Educational Psychology, 88(2), 323-344. https://doi.org/10.1111/bjep.12216
  • Regueiro, B., Suárez, N., Valle, A., Núñez, J. C. y Rosário, P. (2015). La motivación e implicación en los deberes escolares a lo largo de la escolaridad obligatoria. Revista de Psicodidáctica, 20(1), pp. 47-63. Recuperado de https://www.redalyc.org/pdf/175/17532968002.pdf
  • Valdés-Cuervo ÁA, Grijalva-Quiñonez CS, Parra-Pérez LG. Creencias motivacionales de las madres y el propósito de los estudiantes de aprender en los deberes escolares. Su relación con el apoyo a la autonomía y el control. Revista de Psicodidáctica. 2020;25:100–108. https://doi.org/10.1016/j.psicod.2020.05.002

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.