Camps d'été pour enfants neurodivergents

Les parents d'enfants ayant des besoins spéciaux voient apparaître un problème en été, lorsqu'il s'agit de penser à l'endroit où les laisser. Les camps pour enfants neurodivergents apparaissent comme une option. Les connaissez-vous ?
Camps d'été pour enfants neurodivergents

Dernière mise à jour : 20 juillet, 2022

L’été est là et avec lui, deux mois de vacances pour les enfants et quelques semaines seulement pour les grands. Alors que faire des petits le reste du temps ? Et s’ils ont des besoins éducatifs particuliers ? Dans ces cas, les camps d’été pour enfants neurodivergents peuvent être une bonne option.

Les enfants atteints de TDAH, d’autisme, de troubles d’apprentissage ou même de surdouance doivent se rendre dans de bons endroits qui protègent leurs caractéristiques particulières. De plus, ils doivent bénéficier du suivi de professionnels spécialisés dans ce domaine.

Qu’entend-on par neurodivergence ?

La neurodivergence fait référence à la variabilité que les gens ont pour se rapporter au monde et pour traiter la réalité. On inclut dans ce concept les enfants qui sont atteints d’hyperactivité, de problèmes d’apprentissage, d’autisme et possèdent des capacités élevées, entre autres conditions.

Ces enfants ont besoin d’activités qui tiennent compte de leurs caractéristiques et de leurs façons de percevoir le monde. Pour cette raison, le camp d’été pour enfants neurodivergents est une option idéale pour de nombreuses familles qui ne savent pas quoi faire de leurs enfants pendant l’été. Cela est dû à leurs besoins particuliers et au fait qu’ils ne s’adaptent pas toujours aux camps conventionnels, car les activités ne leur sont pas toujours accessibles.

Les enfants atteints de troubles du neurodéveloppement peuvent subir plus fréquemment des épisodes d’explosion émotionnelle : il est donc nécessaire d’adapter les activités afin de les intégrer et pour qu’ils ne souffrent pas.

Comment sont les camps pour enfants neurodivergents ?

Dans ce type de camp, les façons de penser et de ressentir des enfants neurodivergents sont prises en compte. Beaucoup de ces jeunes peuvent ressentir une surcharge sensorielle avec certaines des activités qui ne sont pas conçues pour eux dans les camps d’été habituels.

Par exemple, un enfant présentant une hypersensibilité tactile ou auditive, au moment de manger certaines textures ou après avoir mouillé son t-shirt dans une bataille d’eau, deviendra très tendu à cause de cette sensation. Il est possible que ce malaise se manifeste par de la colère, de l’agressivité ou des crises de colère car, pour eux, pouvoir canaliser le stress d’une autre manière est un véritable défi.

Dans le cas des camps pour enfants neurodivergents, les jeux et activités s’adaptent à chacun et visent à intégrer les enfants entre eux.

Comment se font ces adaptations dans les camps pour enfants neurodivergents ?

Pour que tous les enfants puissent profiter des activités estivales, il est important de les adapter et ce n’est pas si compliqué. Certaines clés à garder à l’esprit sont les suivantes :

  1. Posez-vous les questions suivantes : comment faire des activités de manière à ce qu’elles ne soient pas dérangeantes pour les enfants neurodivergents ? Est-ce le bon endroit pour réaliser l’exercice ? Bien souvent, il suffit de changer de décor pour que ces enfants se sentent à l’aise.
  2. Développez leurs intérêts les plus intenses. Ces enfants ont de grandes passions : si on privilégie un environnement où ils peuvent les mettre en pratique, leurs pairs auront sûrement envie d’en faire de même.
  3. Respectez leur sensibilité et protégez-la Pour cela, il est nécessaire de connaître le profil sensoriel de ces petits (si un bruit fort, de la lumière, le fait de se salir les dérangent ou s’ils ont besoin de contact ou de mouvement). De plus, il faut expliquer aux enfants pourquoi cette activité est exercée, comment elle se fera et ce que nous en attendons.
  4. Acceptez que tous les enfants ne soient pas à l’aise avec les mêmes activités. Il est essentiel de souligner que nous n’obtiendrons rien de bon en les forçant à participer à quelque chose qui ne les intéresse pas.
  5. Avoir des moniteurs formés. Les professionnels en charge doivent respecter la diversité des enfants et savoir comment les prendre en charge.
Les enfants avec des caractéristiques spéciales sont très passionnés ! Favoriser leurs intérêts sera d’une grande aide.

Les enfants neurodivergents et leur inclusion dans la société

Il y a de plus en plus d’enfants avec une certaine neurodivergence, ce qui ne veut pas dire qu’il y en a plus mais plutôt qu’il devient plus facile d’accéder aux diagnostics. Petit à petit, on commence à prendre en compte les caractéristiques de ces enfants dans de nombreux centres commerciaux, supermarchés ou foires. Par exemple, ces endroits bénéficient d’un moment où la lumière est plus faible, où il y a moins de bruit et où il n’y a même pas de musique pour que les enfants puissent marcher sans se sentir submergés par tant de stimulations. Il reste encore un long chemin à parcourir, mais nous nous rapprochons d’une véritable inclusion sociale.

À propos des camps d’été pour enfants neurodivergents

C’est un fait : en été, plusieurs parents ont du mal à concilier travail et famille. D’autant plus s’ils ont des enfants neurodivergents, en raison des caractéristiques qu’ils présentent et du fait qu’ils ne sont pas pris en compte dans de nombreux endroits.

Les camps sont une option, à condition qu’ils accordent une attention particulière et offrent des activités adaptées aux enfants qui en ont besoin. Nous réussissons de plus en plus à faire accepter aux gens qu’il existe une grande diversité de personnes dans le monde et qu’elles sont toutes également valables.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les changements de routine des enfants avec l’arrivée de l’été
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les changements de routine des enfants avec l’arrivée de l’été

La routine des enfants peut être totalement bouleversée lorsque l'été arrive. Mais pas de panique, c'est tout à fait normal !