Enfants hyperactifs : comment et quand le TDAH est détecté

· 18 janvier 2018
L'hyperactivité est un trouble du comportement chez les enfants. Les enfants hyperactifs développent une activité motrice intense qui les fait bouger sans raison. Cela les amène à se déplacer rapidement pour effectuer une tâche, mais souvent la laisser inachevée parce qu'ils préfèrent faire autre chose, pour l'abandonner plus tard.

Lorsque les enfants sont avec d’autres personnes, l’hyperactivité augmente, en particulier avec ceux avec qui ils n’ont pas une relation fréquente ou qui ne connaissent pas. Quand ils sont seuls, au contraire, ce comportement diminue. Généralement, avec l’hyperactivité, ils développent des problèmes de concentration et d’attention, connus sous le nom de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Ce n’est pas facile à diagnostiquer, mais nous pouvons analyser leurs attitudes et déterminer si nous devrions en faire étude.

De quelle façon les enfants hyperactifs agissent-ils

L’une des principales caractéristiques des enfants hyperactifs est leur difficulté à se concentrer et à focaliser leur attention. Nous présentons ici quelques attitudes principales qu’un enfant hyperactif peut avoir :

  • Ils sont particulièrement problématiques, destructeurs, insensibles aux punitions, agités et nerveux.
  • Il est difficile de les éduquer.
  • Ils sont impulsifs et désobéissants.
  • Ils ont un seuil bas pour tolérer les frustrations.
  • Ils demeurent agités dans toute activité qu’ils font.
  • Ils ont de la difficulté à se concentrer.
  • Ils présentent des comportements perturbateurs.
  • Ils ont des impulsions cognitives.
papa joue avec ses enfants

Les causes de l’hyperactivité

L’hyperactivité chez les enfants est beaucoup plus commune qu’elle ne paraît. Selon certaines études, elle touche 3 % des enfants de moins de 7 ans et est plus fréquente chez les garçons que chez les filles. Il a été déterminé en 1914 que les causes de l’hyperactivité sont dues à un dysfonctionnement cérébral minime, une encéphalite léthargique affectant la zone du comportement, résultant en l’hyperkinésie compensatoire, l’explosivité dans l’activité volontaire, l’impulsivité organique et l’incapacité à rester immobile.

Puis, en 1937 les effets thérapeutiques des amphétamines chez les enfants hyperactifs ont été découverts, et basés sur la théorie de 1914, ces médicaments stimulants du cerveau, tels que la benzédrine, ont été administrés et ont présenté une amélioration notable chez les patients.

Indicateurs d’hyperactivité en fonction de l’âge

Lorsque l’enfant grandit, il développe différents types de comportements pouvant faire de lui un enfant hyperactif. Ces comportements sont très faciles à reconnaître, car leurs actions sont très évidentes, mais nous devons les prendre en compte dès le plus jeune âge afin de déterminer si l’enfant souffre d’hyperactivité.

De 0 à 2 ans

Ils présentent des décharges excessives de cellules nerveuses pendant le sommeil et ont des difficultés à maintenir le rythme du repas. Ils ont de courtes périodes de sommeil et se réveillent souvent en sursaut. Ils montrent également une résistance aux soins habituels, une forte réactivité aux stimuli auditifs et une irritabilité.

De 2 à 3 ans

Ils manquent de maturité dans le langage expressif, ils possèdent une activité motrice excessive, ils ont une faible conscience du danger et tendance à souffrir de divers accidents parce qu’ils ont reconnus pour ne pas reconnaître quand quelque chose est vraiment dangereux.

De 4 à 5 ans

Ils présentent de grandes difficultés à former des relations avec d’autres enfants, ils sont désobéissants et ont de la difficulté à suivre les règles. Il leur est difficile de tenir compte des observations des adultes sur leur comportement.

Plus de 6 ans

Les enfants hyperactifs âgés de plus de six ans présentent des caractéristiques telles que : être impulsifs, ils obtiennent de mauvais résultats à l’école, le déficit d’attention devient plus évident et les difficultés pour établir des relations sociales augmentent.

Les symptômes d’un enfant atteint de TDAH

Lorsque l’enfant a également un déficit d’attention et de l’impulsivité, accompagné d’hyperactivité, nous parlerons directement du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), qui devrait être déterminé dans le cadre d’un examen médical. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les trois principaux signes qu’un enfant est atteint de TDAH sont :

  • Difficulté d’attention et de concentration
  • L’hyperactivité
  • L’impulsivité

Tous les comportements ne sont pas TDAH

Certains enfants peuvent exhiber des comportements très semblables à ce trouble, mais cela ne signifie pas qu’ils en souffrent. Dans l’enfance, les enfants peuvent être agités, présenter des problèmes de concentration et d’impulsivité. Cependant, ce sont des comportements normaux tant qu’ils ne dépassent pas certaines limites.

difficulté de concentration

Afin d’être en mesure d’envisager un diagnostic possible de TDAH, l’enfant doit présenter les critères suivants selon le DSM-5 (Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux, cinquième édition) :

  1. L’enfant manifeste ces comportements de façon disproportionnée par rapport aux autres enfants.
  2. Ces comportements apparaissent avant l’âge de 12 ans.
  3. Ils affectent l’enfant à l’école, dans son environnement familial et dans la sphère sociale.
  4. Cela nuit à leur qualité de vie.
  5. Ils ne sont pas causés par un problème médical, toxique ou autre problème psychiatrique.

Les traitements

Les traitements pharmacologiques les plus utilisés sont les stimulants qui aident l’enfant à mieux se concentrer et les analgésiques au cas où l’enfant présente des traits psychotiques. D’autre part, le traitement psychothérapeutique vise à améliorer l’environnement familial et scolaire, en aidant l’enfant à mieux s’intégrer. Enfin, le traitement cognitif est basé sur l’approche de l’exécution des tâches, où l’enfant planifie ses actions et améliore son langage interne.

Si à tout moment vous remarquez certaines de ces caractéristiques chez votre enfant, il est important d’étudier son comportement afin de déterminer s’il souffre d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ou simplement d’une hyperactivité normale selon son stade de développement. L’analyse de son comportement sera essentielle afin d’identifier tout comportement anormal.