Astuces pour bien planifier les repas des bébés

Voici une série d'astuces que vous pouvez mettre en place pour optimiser l'alimentation des plus petits grâce à une bonne planification des repas.
Astuces pour bien planifier les repas des bébés

Dernière mise à jour : 12 août, 2022

Bien planifier les repas des bébés est crucial pour leur bonne croissance et leur bon développement. Ils doivent effectivement obtenir la quantité de nutriments dont ils ont besoin pour atteindre un état d’équilibre dans leur environnement interne. Sinon, des pathologies chroniques et complexes pourraient apparaître au fil des années. Voici donc 4 astuces pour planifier les repas de bébé.

Avant de commencer, il est nécessaire de mentionner que pendant les premières étapes de la vie, il sera essentiel de restreindre certains aliments pour éviter les complications. Par exemple, du miel avant la première année de vie (en raison du risque de botulisme), du sel, de la viande crue et du sucre le plus longtemps possible.

Conseils pour bien planifier les repas des bébés

Ensuite, nous allons vous montrer une série d’astuces pour bien planifier les repas de bébé. S’il vous reste des doutes à ce sujet, vous pouvez toujours aller à la consultation d’un professionnel de la nutrition. De cette façon, vous obtiendrez un menu adapté pour chaque cas.

Une maman qui donne à manger à son bébé.

1. Faire une prévision de repas

La meilleure chose à faire pour organiser le menu du bébé est de faire une prévision hebdomadaire de tous les repas tout en obtenant une bonne répartition des nutriments. Surtout, faites attention à la fraction protéique. Les protéines sont les éléments les plus importants du développement des tissus. Leurs besoins sont donc accrus à cette période de la vie.

En outre, il est également nécessaire d’inclure des matières grasses de qualité dans la ligne directrice ainsi que des légumes en quantité suffisante. Ces derniers aliments fournissent une bonne quantité de micronutriments essentiels, tels que des vitamines et des minéraux. Grâce à eux, divers processus sont optimisés, comme le transport de l’oxygène dans le sang.

2. Cuisiner davantage de quantité

Habituez-vous à préparer un peu plus de nourriture que ce que vous allez consommer. De cette façon, vous pouvez toujours congeler une partie. Ainsi, si vous manquez de temps, vous pouvez utiliser vos réserves pour réaliser rapidement un plat sain pour votre bébé.

3. Faire des purées

Au supermarché, il existe une grande variété de pots et d’aliments pour bébés adaptés aux plus petits. Il est bon de regarder d’abord l’étiquetage. Mais en général, ce sont des préparations qui contiennent plusieurs antioxydants de qualité. Ces éléments neutralisent la formation de radicaux libres et leur accumulation ultérieure dans les tissus de l’organisme. Grâce à cet effet, le risque de tomber malade à moyen terme est réduit, selon une étude publiée dans le European Journal of Medicinal Chemistry.

Gardez à l’esprit qu’une bonne option consiste à préparer les purées à la maison. Ainsi, tous les ingrédients sont choisis avec précision et vous évitez la présence d’additifs artificiels ou de sucres simples à l’intérieur. Ces deux composés pourraient provoquer des altérations de l’environnement interne et conditionner le bon fonctionnement de l’organisme.

Une maman qui donne de la purée à son bébé.

4. Acheter des produits de qualité

Actuellement, il existe de nombreux sites Web qui proposent des aliments pour enfants et bébés d’excellente qualité. Non seulement des pots et des aliments pour bébés, mais aussi des soupes et de nombreuses autres préparations différentes. Il s’agit de produits préparés avec des ingrédients frais et naturels qui parviennent à fournir une quantité importante de nutriments essentiels. Pour les parents qui ont peu de temps, c’est une bonne alternative, car de cette façon, l’alimentation du bébé s’intégrera mieux dans les routines quotidiennes.

Bien planifier les repas des bébés

Comme vous pouvez le constater, il existe différentes astuces que vous pouvez mettre en place pour planifier correctement les repas de votre petit. Cela sera décisif pour s’assurer qu’il grandit correctement et sans altérations physiologiques importantes. Bien sûr, s’il existe une pathologie sous-jacente, il peut être nécessaire d’adapter les menus pour faciliter sa prise en charge.

Enfin, n’oubliez pas que l’alimentation fait partie des habitudes saines. Mais ce n’est pas la seule qui conditionne le bon fonctionnement de l’organisme.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’alimentation autonome du bébé : le laisser apprendre à manger seul ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’alimentation autonome du bébé : le laisser apprendre à manger seul ?

Si votre bébé est sur le point d'incorporer de nouveaux aliments dans son régime, voici une méthode d'alimentation très utile : l'alimentation auto...



  • Richter, M., Baerlocher, K., Bauer, J. M., Elmadfa, I., Heseker, H., Leschik-Bonnet, E., Stangl, G., Volkert, D., Stehle, P., & on behalf of the German Nutrition Society (DGE) (2019). Revised Reference Values for the Intake of Protein. Annals of nutrition & metabolism74(3), 242–250. https://doi.org/10.1159/000499374
  • Neha, K., Haider, M. R., Pathak, A., & Yar, M. S. (2019). Medicinal prospects of antioxidants: A review. European journal of medicinal chemistry178, 687–704. https://doi.org/10.1016/j.ejmech.2019.06.010