Asthme maternel pendant la grossesse

26 mars 2019
Lorsque l'asthme n'est pas maîtrisé, il peut en résulter une diminution progressive de la quantité d'oxygène circulant dans le sang de la mère. Cette carence peut causer des dommages considérables au bébé, car il est nourri par l'oxygène transporté dans le sang maternel. Donc, l'asthme maternel et la grossesse méritent votre attention.

La grossesse est l’une des plus belles étapes pour les femmes. Malgré cela, elle n’est pas sans risque. Les problèmes de santé de la mère et du bébé peuvent être aggravés si vous ne recevez pas d’aide médicale. Pour cela il est important de traiter l’asthme maternel aussi tôt que possible.

Cette condition est plus fréquente que vous ne le pensez. En effet, on estime que près de 10 % des femmes souffrent de cette affection en raison de problèmes respiratoires avant la grossesse, typiques de l’enfance. Par conséquent, il est important que vous sachiez et appreniez à contrôler l’asthme maternel pendant la grossesse.

Symptômes de l’asthme maternel

Premièrement, il peut y avoir des épisodes de détresse respiratoire, un essoufflement ou un manque d’air. D’autre part, vous pouvez ressentir un sifflement qui devient progressivement plus aigu, une toux et une pression dans la poitrine.

Femme avec aide médicale

Conséquences générales de l’asthme maternel

Rappelez-vous que l’asthme est une maladie qui affecte vos voies respiratoires. Cette maladie enflamme les canaux respiratoires et entrave la circulation de l’air, à la fois pour inspirer et pour expirer.

Si l’asthme n’est pas contrôlé pendant la grossesse, il provoquera des carences mettant en danger la vie de la mère et du bébé. L’asthme maternel est un problème qui mérite l’attention médicale, le contrôle et le traitement.

Conséquences pour la mère

Si vous ignorez les symptômes de l’asthme, vous pourriez souffrir d’une très grande attaque ou d’une grave déficience respiratoire.

Dans ce cas, le risque d’une aggravation de votre état de santé sera beaucoup plus élevé. Par exemple, la mère pourrait avoir un accouchement prématuré, une insuffisance respiratoire et une pré-éclampsie, nécessitant une assistance médicale immédiate.

Conséquences pour le bébé

La teneur en oxygène du sang de la mère peut être réduite au point de compromettre sérieusement la vie du bébé. Ainsi, votre santé immédiate et future sera affectée.

Par conséquent, les risques pour le bébé ne doivent pas être minimisés, car il pourrait souffrir d’un décès soudain ou périnatal, d’un retard dans le processus de croissance, d’une naissance prématurée ou d’un faible poids à la naissance.

Maintenant, si l’asthme maternel pendant la grossesse est contrôlé et que vous n’entrez pas en crise, les conséquences pour votre bébé en seront considérablement réduites.

Par conséquent, il sera important que vous appreniez à différencier les changements de votre corps et à identifier les symptômes de l’asthme maternel. Vous devez garder à l’esprit que les inconforts ne sont pas toujours un symptôme.

En ce sens, n’oubliez pas que vous pouvez ressentir une gêne due au poids de votre bébé et à la pression exercée sur d’autres organes, ce qui peut gêner la respiration dans certaines positions, notamment en position couchée.

4 conseils pour la mère asthmatique

Il est probable que l’état de la mère soit dû à un facteur héréditaire. Par conséquent, il sera prudent de prendre des mesures qui vous permettent d’éviter de développer ces épisodes pendant la grossesse. Par exemple :

  1. Évitez de vous exposer à des environnements dégradés, qui pourraient déclencher une crise d’asthme.
  2. Pratiquez des exercices physiques qui régulent et optimisent la respiration. Et bien que l’exercice soit bénéfique, vous devriez consulter votre obstétricien pour qu’il vous indique ceux qui vous conviennent, car certains types d’exercices peuvent causer de l’asthme.
  3. Prenez les médicaments prescrits par votre médecin.
  4. Vous devez effectuer des contrôles, tels que la spirométrie pour vérifier la capacité pulmonaire.

Traitement de l’asthme maternel

Traiter l'asthme maternel

Votre objectif en tant que mère devrait être de garantir la meilleure santé possible de votre bébé. Par conséquent, il est essentiel que vous ayez un modèle de vie qui vous permette de passer avec succès votre période de grossessePour cela, quelques techniques sont appliquées :

  • • Thérapies de relaxation et de respiration. Elles sont efficaces pour maintenir votre capacité pulmonaire à des niveaux normaux ou proches.
  • • Apprendre à se détendre pour contrôler les symptômes d’une crise d’asthme.
  • • Éviter les exacerbations ou les efforts inutiles dans vos activités habituelles.

Si vous estimez que votre asthme et votre grossesse le méritent, vous devez faire des examens avec des professionnels du domaine tels que des allergologues, des immunologistes et qu’ils tiennent au courant votre obstétricien.

Et rappelez-vous que le plus important est de contrôler les facteurs qui déclenchent l’asthme. Par exemple, les odeurs fortes, les vapeurs, le pollen, les poils d’animaux en suspension. De plus, vous devez garder vos médicaments sous la main.

Le stade de la grossesse peut être très agréable, cependant, il y aura toujours des défis, et l’un d’entre eux pourrait être l’asthme maternel. Si vous êtes asthmatique, il est normal de s’inquiéter, mais si vous suivez les conseils du docteur, cette condition ne doit pas nécessairement représenter un risque plus élevé pour vous et votre bébé.