Apprenez à dire non d’une manière positive

9 avril 2018
Apprendre à dire non n'est pas l'une des choses les plus difficiles auxquelles font face les mères. Mais savoir refuser quelque chose à un enfant est un défi et un apprentissage. Par conséquent, nous vous démontrons quelques trucs afin de dire non d'une manière positive.

Comment dire non d’une manière positive

Vous êtes-vous déjà demandé comment dire non positivement à vos enfants ? Sachez qu’il y a plusieurs façons d’exprimer la même chose. Ce sont précisément les différentes façons et méthodes qui permettent d’obtenir des résultats meilleurs ou pires.

Par exemple, ce n’est pas la même chose de dire : « je ne peux pas jouer avec toi parce que j’ai des choses à faire », que de dire à son enfant « aide-moi à faire le lit, et je jouerai avec toi ». Comme vous pouvez le constater, le message est beaucoup plus positif si vous optez pour le deuxième choix.

Les parents ont tendance à utiliser le « non » avec les enfants en permanence. Si nous utilisons ce type de langage chargé de négations, nous ne pourrons transmettre qu’un message négatif. Par conséquent, il serait préférable d’utiliser un langage équilibré dans lequel le « non » et le « oui » ont le même poids.

Dire « non » sans que cela ressemble à un refus

Bien que cela puisse sembler étonnant, refuser quelque chose à un enfant sans prononcer le mot « non » est possible. De plus, cela est également beaucoup plus bénéfique pour eux. Si nous reformulons les choses, les enfants comprendront pourquoi cela devrait être comme ça, ils comprendront mieux la signification des règles et, par conséquent, il leur sera aussi plus facile de les accomplir.

éducation positive

Tout cela, au bout du compte, favorisera en eux un comportement plus responsable. Ils seront conscients que tout acte a ses conséquences. Ils commenceront à agir de façon plus autonome et leur estime de soi en bénéficiera grandement.

« Si vous optez pour un langage positif, petit à petit, vous verrez que vos enfants pourront améliorer leurs habiletés et seront capables de découvrir et de renforcer leurs capacités ».

Quand il y a un usage excessif du « non », nous encourageons le risque que les enfants ne nous prêtent plus attention. C’est pourquoi nous devrions réserver ce mot pour quelque chose de vraiment important. Dans ce sens, il est préférable d’utiliser ce mot pour les actions qui représentent un danger pour l’enfant, comme traverser la rue sans vous tenir la main ou toucher quelque chose de très chaud.

Changer pour un langage positif avec les enfants

En modifiant notre langage, nous ne permettons pas à l’enfant de commencer à faire une série de choses qui étaient interdites auparavant. Au contraire, ce que nous faisons, c’est lui dire la même chose, mais d’une manière qu’il peut comprendre.

Il ne s’agit pas de refuser quoi que ce soit à l’enfant, mais de savoir comment utiliser le « non » afin qu’il ne perde pas sa signification. Les parents doivent appliquer de la discipline, imposer des règles et renforcer le caractère de l’enfant. Pour cela, la négation est importante, bien que ce ne soit pas toujours exprimé par un mot en particulier. Voici quelques suggestions que vous pouvez adopter pour exprimer la négation :

  • Suggérez d’autres actions que l’enfant est capable de faire. Par exemple, si vous ne pouvez pas aller au parc, vous pouvez cuisiner à la maison, dessiner ou regarder la télévision. « Vendez » de façon positive une activité qu’il est possible pour vous de faire à ce moment-là, même si ce n’est pas ce que votre enfant a demandé.
  • Une autre façon d’appliquer une certaine discipline est de reporter la demande jusqu’à ce que les tâches soient accomplies. Si votre enfant veut faire quelque chose et à ce moment vous ne pouvez pas, dites-lui que vous le ferez une autre fois. Bien sûr, n’oubliez pas votre promesse.
maman promet

  • Si vous voyez que votre enfant veut faire quelque chose qu’il ne devrait pas, au lieu d’appliquer le « non », essayez de raisonner avec lui. Par exemple, s’il veut frapper son frère, vous devez expliquer ce qui se passera s’il le fait. Faites-lui savoir que ses actes ont des conséquences.
  • Parlez des règles dès le début. Il est essentiel que vous clarifiiez cet aspect afin que lorsque vous devez dire non, il comprenne pourquoi. Discutez des règles à la maison. De cette façon, ils anticiperont les réponses et sauront ce qui peut et ce qui ne peut pas être négocié. Ainsi, ils apprendront les règles de la vie familiale et vous les éduquerez.

Rappelez-vous que dire non de manière positive ne vous aidera pas seulement à assumer la responsabilité d’éduquer votre enfant, mais cela lui permettra aussi de comprendre vos motivations et l’importance d’obéir.

 

 

A découvrir aussi