Alimentation au troisième trimestre de la grossesse : clés et recommandations

Nous allons vous expliquer les points clés à surveiller dans l'alimentation au cours du troisième trimestre de la grossesse, pour vous nourrir efficacement à ce stade.
Alimentation au troisième trimestre de la grossesse : clés et recommandations

Dernière mise à jour : 20 juin, 2022

Une meilleure alimentation au cours du troisième trimestre de la grossesse est essentielle pour s’assurer que le bébé termine son développement complet et éviter les problèmes de santé au cours des premiers mois. Pendant la période de grossesse, il est non seulement important de surveiller son alimentation, mais aussi de bien s’hydrater et d’éviter l’alcool et le tabac.

Avant de se lancer, il faut savoir qu’au dernier trimestre de la grossesse, certains inconforts digestifs peuvent à nouveau être ressentis, notamment au niveau de l’estomac. Cela est dû à la pression que le bébé exerce sur les organes internes. Ainsi, il n’est pas surprenant que des reflux ou des malaises apparaissent après un repas copieux.

Nous allons ici vous dire tout ce que vous devez savoir et mettre en œuvre dans cette dernière étape de la grossesse. Prenez note !

Apport nutritionnel

femme enceinte doute qu'elle mange réfrigérateur porte fruits légumes banane pomme orange chaise table
Au troisième trimestre, l’alimentation de la femme enceinte doit être variée, complète, équilibrée et légèrement hypercalorique. Mais cela ne veut pas dire « manger pour deux » ou négliger la qualité de l’apport.

Comme nous l’avons mentionné dans d’autres articles, pendant la grossesse, il est crucial d’obtenir un surplus d’énergie pour garantir la croissance du bébé. Surtout dans la dernière ligne droite. Augmenter la consommation de 300 calories par rapport à d’habitude permettra de satisfaire les besoins métaboliques de la mère et du fœtus. En ce sens, le régime alimentaire commencé au cours du deuxième trimestre doit être poursuivie et l’excès d’énergie doit être similaire.

Bien sûr, il convient de continuer à limiter la présence de glucides simples dans l’alimentation, mais les glucides complexes et les fibres seront nécessaires. En effet, ce dernier élément peut aider à gérer les situations de constipation, relativement fréquentes à ce moment de la grossesse. Ceci est démontré par une recherche publiée dans la revue Canadian Family Physician Medecin de Famille Canadien.

En revanche, il devient plus que jamais déterminant d’assurer la consommation de protéines. À ce stade, les besoins en ces nutriments dépasseront 1 gramme par kilo de poids par jour, selon une étude publiée dans les Annals of Nutrition & Metabolism. De cette façon, on atteindra le bon développement de tous les tissus fœtaux.

Réduire l’inconfort digestif au troisième trimestre de la grossesse

Comme nous l’avons mentionné au début, au cours du troisième trimestre de la grossesse, il est courant de souffrir de problèmes digestifs tels que le reflux et les brûlures d’estomac. Parfois, il peut même être nécessaire de recourir à des antiacides pour atténuer les symptômes. Cependant, on peut mettre en place une série de remèdes naturels qui peuvent être efficaces et au prix de moins d’effets secondaires à moyen terme. Après tout, dans la mesure du possible, on doit éviter l’utilisation de médicaments à ce stade.

La première des stratégies consiste à fractionner les repas, c’est-à-dire à assurer plus d’apports tout au long de la journée mais de plus petite taille. Cela garantira au sac gastrique de moins se remplir et donc de mieux fonctionner. De plus, avec un plus grand nombre de repas, il sera plus facile de répondre aux besoins en énergie et en nutriments essentiels.

De même, il faut éviter d’adopter une position horizontale après avoir mangé. Ce n’est pas une bonne idée d’aller se coucher juste après. En effet, il faut entre une demi-heure et une heure pour que la digestion commence et que le volume de nourriture consommé diminue. De même, accompagner les repas d’une quantité suffisante d’eau est essentiel. Des aliments tels que l’ananas peuvent même être inclus dans l’alimentation car ils contiennent des enzymes et facilitent la digestion ultérieure.

En revanche, il faudra éviter la consommation de sodas, de jus et de boissons gazeuses. Ceux-ci peuvent conditionner négativement les processus digestifs, car ils augmentent l’inconfort au niveau intestinal et provoquent une accumulation de gaz dans le tube. La meilleure chose pour assurer un bon état d’hydratation est l’eau minérale.

femme enceinte à pied piscine poids
En plus des soins diététiques, les femmes enceintes doivent maintenir un certain degré d’activité physique régulière, afin de favoriser le fonctionnement de leur corps.

Optimiser l’alimentation au troisième trimestre de la grossesse

Comme vous avez pu le vérifier, il est essentiel de pouvoir planifier une bonne alimentation au troisième trimestre de la grossesse pour assurer le bon développement du fœtus. Cela permettra également d’éviter un grand nombre de problèmes digestifs, ce qui améliorera le bien-être de la maman. Même si, au démarrage, les astuces commentées ne fonctionnent pas pour la digestion, il peut être nécessaire d’aller chez le médecin pour débuter un traitement pharmacologique.

Enfin, n’oubliez pas que, dans la mesure du possible, il est positif de maintenir un certain degré d’activité physique. L’exercice doit être très doux et adapté aux circonstances, mais en aucun cas un mode de vie sédentaire n’est recommandé. Le simple fait de faire quelques promenades fréquentes aidera la physiologie de votre corps à fonctionner efficacement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Alimentation au premier trimestre de la grossesse : clés et recommandations
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Alimentation au premier trimestre de la grossesse : clés et recommandations

L'optimisation de l'alimentation au cours du premier trimestre de la grossesse est importante pour obtenir un bon développement du fœtus.



  • Trottier, M., Erebara, A., & Bozzo, P. (2012). Treating constipation during pregnancy. Canadian family physician Medecin de famille canadien58(8), 836–838.
  • Richter, M., Baerlocher, K., Bauer, J. M., Elmadfa, I., Heseker, H., Leschik-Bonnet, E., Stangl, G., Volkert, D., Stehle, P., & on behalf of the German Nutrition Society (DGE) (2019). Revised Reference Values for the Intake of Protein. Annals of nutrition & metabolism74(3), 242–250. https://doi.org/10.1159/000499374