Aidez-le à arrêter les couches en 3 jours avec ces conseils

· 29 septembre 2018
Aider le bébé à arrêter les couches devient l'un des principaux défis des mères. Il ne se démode pas et est inévitable, car jusqu'à présent, nous n'avons pas trouvé la bonne méthode pour mener à bien ce processus. C'est une activité qui demande beaucoup de patience, de détermination et surtout beaucoup d'amour.

Mais, nous voulons vous dire autre chose : l’aider à arrêter les couches peut être plus facile et plus rapide que vous ne le pensez si vous prenez en compte les conseils des experts.

Pour beaucoup de mère une astuce ou une autre ont fonctionné, c’est pourquoi elles sont disposées à les partager pour vous aider dans cette tâche difficile.

Est-il possible de lui apprendre à arrêter les couches en seulement trois jours ?

Si nous prenons en compte le fait qu’il lui a fallu peu de temps pour s’habituer à la couche, nous aurons peut-être la même chance pour qu’il l’arrête. Mais d’un autre côté, il est important de distinguer que nous en avons fait une habitude et que l’enfant ne connaît pas d’autre moyen de survivre dans ces cas-là.

Aussi bien du côté des mères, que de celui des spécialistes, il est possible de leur apprendre à arrêter les couches en quelques jours. Cette affirmation se base sur l’application de techniques visant à focaliser les éléments cognitifs qui prévalent à ce stade.

La méthode est clairement rapide, mais il n’est pas totalement garanti que l’enfant apprendra aussi à aller aux toilettes par lui-même. Car dans le processus d’arrêter les couches, il fera ses besoins, mais pas au bon endroit. Il faut souligner que c’est un processus qui s’exécute étape par étape et qui nécessite donc tout l’intérêt et le dévouement de la famille.

Rappelez-vous qu’aller aux toilettes n’est pas aussi simple que d’utiliser la couche. Ceci requiert des compétences qui impliquent plus d’indépendance que le bébé n’a déjà. Aller aux toilettes tout seul, baisser ses vêtements, s’asseoir et toutes les actions subséquentes, nécessitent une pratique de plusieurs mois, mais qui finissent par s’accomplir.

Trois jours pour arrêter la couche

Arrêter les couches

Bien que cette méthode soit efficace, elle ne semble pas être infaillible et convenir à toutes les familles car elle consiste à avoir l’enfant nu des pieds à la taille.

Bien que nous puissions y parvenir en seulement trois jours, l’enfant apprend les bases pour arrêter la couche, nous commençons tout juste un processus qui doit être continu et permanent pour être vraiment efficace.

Ces conseils utiles sont importants pour réussir dans cette tâche :

  • Préparez-vous pour les trois prochains jours à vous consacrer à ce travail, n’oubliez pas de vous concentrer sur ce but et assurez-vous d’avoir le temps de le faire.
  • Il est important d’éliminer la tension que cela peut produire, car comme nous le savons, les stimuli positifs sont plus efficaces. Des moments amusants, des récompenses, des jeux, des danses et des rires.
  • Les spécialistes recommandent qu’il n’y ait pas de retour en arrière une fois que nous avons pris cette décision. Il est utile pour que l’apprentissage prenne effet, que nous puissions suivre un processus constant, dans lequel toute la famille s’implique
  • Faisons tout notre possible pour éliminer les peurs, car il est normal qu’ils ne comprennent pas ce à quoi ils sont confrontés et comment agir dans ces cas-là.

Jour un

  • Rappelez-vous que l’enfant devra être toute la journée sans couches ni pantalons. Il est nécessaire d’être vigilant pour commencer à identifier quand il ressent le besoin d’uriner ou de déféquer. Au début, il le fera n’importe où, et nous devons être prêts à l’emmener aux toilettes.
  • Une partie de l’entraînement implique que toute la famille boive beaucoup de liquides, de sorte qu’ils peuvent aller aux toilettes plus souvent. Dans le cas du père et de la mère, ils peuvent emmener l’enfant avec eux aux toilettes lorsqu’ils en ont besoin.
  • Célébrez ses petites réussites et ne lui reprochez pas de ne pas montrer d’évolution, mais dites-lui qu’il doit s’améliorer. Qu’il vous aide à nettoyer ses déchets peut être efficace.
  • Invitez-le aux toilettes avant d’aller dormir et assurez-vous de ne pas mettre la couche jusqu’à ce qu’il soit endormi.

Jour deux

Répétez la même routine que le premier jour, mais en planifiant une sortie en famille. Cette promenade doit être annoncée et a une condition, assurez-vous que l’enfant utilise le pot, juste à temps avant de partir. Pour de plus grands avantages, il peut être répété par la famille.

Arrêter les couches

Le but est qu’il se retienne d’uriner jusqu’à ce que vous rentriez à la maison, bien sûr, l’enfant ne devra pas porter de couche, ou de sous-vêtements, juste un pantalon assez large pour être à l’aise.

N’oubliez pas d’emporter des vêtements de rechange, au cas où il y aurait un « accident ».

Jour trois

Nous devons également répéter la routine du premier et du deuxième jour. Cette fois nous varions avec la sortie et nous ferons deux promenades.

Le but est que l’enfant puisse relier la sortie avec la nécessité d’utiliser les toilettes, avant de sortir nous faisons pipi et nous attendons jusqu’à ce que nous revenions.

A cette occasion, il est recommandé de prendre le pot, car si nous sommes chanceux, nous pourrons lui permettre de l’utiliser en dehors de la maison.

Il n’est pas conseillé de partir en voiture, loin de chez soi ou longtemps, car c’est une promenade d’entraînement sans pression.