À quoi la douleur abdominale pendant la grossesse est-elle due ?

· 25 septembre 2018
Nous expérimentons pendant la grossesse de nombreux changements dans notre corps. Le ventre croît, nous sommes plus sensibles. Nous commençons à nous sentir gênées par certains aspects. L'un d'entre eux sont les nausées, courants durant cette étape.

L’on souffre également de petites crampes dans le ventre qui nous font souvent peur. La douleur abdominale pendant la grossesse n’a aucune raison d’être mauvaise. Il est cependant nécessaire de répondre à quelques questions à ce sujet.

D’abord, il est normal de souffrir de légères coliques pendant la grossesse. Elles sont relativement fréquentes lors de la première étape. Les contractions, quant à elles, le seront pendant les derniers mois. Si elles sont sporadiques et que la douleur est peu intense, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

Elles peuvent, de même, être causées par des gaz ou la constipation que peut entraîner certaines hormones de la grossesse. Celles-ci ralentissent la digestion. Il est également possible que les ligaments qui soutiennent l’utérus se soient étirés. Cela arrive parfois si vous avez fait de l’exercice ou que vous avez changé brusquement de mouvement.

Quand la douleur abdominale n’est-elle pas normale ?

Si la douleur est intense et persiste, il vaut mieux consulter votre médecin dès que possible. Si vous avez également de la fièvre, des vomissements ou d’autres symptômes préoccupants, cela signifie que quelque chose ne va pas. Vous avez peut-être un virus ou une infection. Dans ce cas, consultez immédiatement un professionnel de santé.

Il existe une série de problèmes sérieux qui peuvent occasionner une douleur abdominale pendant la grossesse. Certains d’entre eux, telles la péritonite ou l’appendicite, n’ont rien à voir avec la grossesse. Dans le cas de la seconde, il s’agit de l’inflammation de l’appendice. Il suffit en règle générale d’une simple opération. S’il s’agit de la première, le risque augmente. En effet, l’inflammation du péritoine est très dangereuse.

Lisez également : L’invagination intestinale chez les enfants : symptômes, causes et traitement

douleur abdominale

Problèmes liés à la grossesse

Grossesse ectopique

La grossesse ectopique ou extra-utérine survient lorsque l’ovule est fécondée hors de l’utérus – généralement dans les trompes de Fallope. L’on constate les symptômes suivants : hémorragies graves, douleur abdominale et pelvienne ainsi que des gênes dans l’épaule.

Ceci est dû à l’accumulation de sang dans le diaphragme, conséquence de l’altération d’une des trompes. Ce type de grossesse requiert souvent un avortement provoqué. En effet, si l’une des trompes de Fallope vient à céder, les conséquences peuvent s’avérer mortelles pour la mère.

Fausse couche

La fausse couche est une cause très fréquente d’une douleur abdominale intense pendant la grossesse. Cela arrive en général entre la 13e et la 20e semaine. On constate une hémorragie importante. Cela peut également comprendre des crampes dans le dos et la perte soudaine d’autres symptômes de la grossesse.

C’est une situation triste pour la mère. Néanmoins, il faut se rappeler que la nature est sage. Si l’embryon n’est pas préparé pour survivre, le mieux est que le corps l’élimine. Les grossesses postérieures seront sans doute plus fructueuses. 

Décollement placentaire

Il s’agit d’une complication grave de la grossesse. Cela arrive lorsque le placenta se décolle de l’utérus avant l’accouchement. Une importante perte de sang se manifeste parfois. Dans d’autres cas, cela ne survient pas, ce qui rend la situation encore plus dangereuse.

L’on constate en général des crampes, des contractions et des douleurs dans le vente. Il est également possible de ne plus sentir le bébé. Les cas les plus courants surviennent lors du troisième trimestre de grossesse. Ce peut être un indicateur d’un accouchement prématuré.

douleur abdominale

Pré-éclampsie

La pré-éclampsie est généralement diagnostiquée grâce à la pression artérielle élevée et à la présence de protéines dans l’urine. Les cas les plus graves peuvent entraîner une perte de la vue, ainsi que de forts maux de tête. L’incapacité de respirer correctement et le gonflement du corps sont également des caractéristiques propres à cette altération.

Si vous remarquez l’un de ces symptômes, il est essentiel de consulter immédiatement votre médecin. Une pré-éclampsie non prise en charge peut occasionner des dégâts dans le foie, le cerveau, les reins et le foetus. Il est également possible de remarquer une prise de poids rapide et étranger, provoquée par la rétention de liquides.

Accouchement prématuré

L’accouchement prématuré survient avant la 37eme semaine de grossesse. Il s’accompagne toujours de contractions, signe que le bébé est en chemin. La pression dans le bassin augmente, ainsi que la sécrétion de fluide ou liquide par le vagin.

Aujourd’hui, les accouchements prématurés ne représentent aucun type de problème. Les progrès de la médecine permettent à un bébé de 6 mois de survivre grâce à la couveuse, chose impossible il y a 50 ans.

Si vous êtes dans l’une de ces situations, gardez votre calme. Plus vous serez sereine, plus ce sera facile et moins la douleur vous semblera intense. Le plus important est d’écouter les indications du médecin ou de l’obstétricien et les laisser se charger de tout.