A quel moment mettre bébé sur le ventre? clés pour démarrer

On vous dit quand commencer à mettre bébé sur le ventre et les clés à garder en tête pour le faire en toute sécurité.
A quel moment mettre bébé sur le ventre? clés pour démarrer
Maria Elisa Lisotti Luppi

Rédigé et vérifié par la kinésithérapeute Maria Elisa Lisotti Luppi.

Dernière mise à jour : 14 décembre, 2022

Il est très courant qu’en tant que parent, vous receviez des conseils sur le moment opportun pour mettre votre bébé sur le ventre. Mais comment le faire en toute sécurité? et que faut-il prendre en compte? Dans les lignes qui suivent nous répondons à ces questions et vous donnons les clés pour commencer à mettre votre bébé sur le ventre.

La maturation du système nerveux du petit s’observe à partir des capacités qu’il acquiert au cours de sa croissance. Le développement psychomoteur a une séquence visible et déterminée. Tout d’abord, il commence à développer le contrôle de la tête et du cou, puis continue à renforcer sa colonne vertébrale et son tronc. Plus tard, il renforce et contrôle ses membres.

Clés pour commencer à mettre votre bébé sur le ventre

Il est préférable de commencer à mettre le bébé face contre terre à partir de 30 jours après la naissance. Car à partir de ce moment, l’enfant commence à étendre légèrement le cou. Cette activité doit être effectuée pendant que l’enfant est éveillé et toujours sous la surveillance d’un adulte.

Bébé couché sur le ventre.
  • Offrir un espace sécurisé : de préférence au sol, sur un espace capitonné. En veillant à ce qu’il soit exempt d’objets dangereux, dégagé et avec peu de jouets, adapté à l’âge de l’enfant.
  • Être patient : Certains bébés résistent à cette position au début. Il s’agit de commencer petit à petit, en lui laissant tout le temps dont il a besoin pour s’adapter.
  • Respecter les besoins du bébé : Si l’enfant a faim, est somnolent ou a besoin d’un changement de couche, par exemple, nous devons d’abord nous en occuper. Ensuite, il faut trouver le bon moment pour l’activité.
  • Commencer avec de courts moments : Certains bébés apprécient le temps sur le ventre dès le début. Si ce n’est pas le cas, il convient de commencer progressivement, pendant quelques minutes. Pour ensuite augmenter lentement et progressivement au fur et à mesure que l’enfant le permet.
  • Connaître et considérer les phases de développement : cela donnera plus d’outils pour savoir ce qu’il faut observer et comment stimuler le nourrisson à chaque étape.

Comment mettre un bébé sur le ventre selon son âge?

On peut prédire le développement psychomoteur de l’enfant en fonction de la façon dont il se situe sur une surface et des mouvements qu’il parvient à faire dans cette position. Dans ce cas, nous parlerons de quand et comment mettre le bébé sur le ventre, dans les 6 premiers mois de vie.

Premier mois

Au premier mois, le bébé est positionné les jambes fléchies, les genoux sous le tronc ou légèrement écartés de celui-ci. Il place presque toujours sa tête sur un côté et peut maintenant commencer à la relever pour changer de côté. Les bras sont fléchis et le tronc accompagne la position de la tête.

Deuxième mois

À 2 mois, il commence à donner des coups de pied en alternance avec ses jambes. De plus, il soutient ses avant-bras, bien que ses bras soient encore tremblants. L’élévation de sa tête est obtenue avec quelques oscillations, sans dépasser 45º. L’extension du cou atteint maintenant la hauteur de vos omoplates.

Troisième mois

Un bébé de 3 mois peut lever la tête à plus de 45º sans difficulté. Il est capable de s’appuyer sur ses avant-bras et de bouger librement sa tête. Ses jambes continuent de fléchir un peu, mais il a maintenant plus de capacité à les étendre. Il donne des coups de pied en alternance et ses chevilles ont plus de mobilité.

Quatrième mois

A 4 mois, il lève la tête jusqu’à 90º et son appui sur les avant-bras se fait avec une plus grande stabilité des bras. De même, il ouvre et ferme volontairement ses mains. Il se met en “position de nageur” en allongeant ses abdominaux et en étirant simultanément ses bras et ses jambes.

Un bébé allongé sur le ventre;

Cinquième mois

A 5 mois, le nourrisson bouge sa tête d’un côté à l’autre sans difficulté. Son bassin repose davantage sur le sol et il commence à ramper dans diverses directions. Il utilise le support de ses avant-bras pour se déplacer.

Sixième mois

A la fin du deuxième trimestre de vie, il mobilise plus facilement les appuis avant-bras. Il essaie donc d’appuyer ses mains et d’allonger ses coudes. Cela lui permet de décharger son poids corporel sur un bras pour libérer l’autre pour atteindre un objet. A cet âge le petit peut se retourner sans aide. Progressivement, il le fera avec plus d’habileté.

Les capacités fonctionnelles de l’enfant se poursuivent au fur et à mesure qu’elles se développent. Chaque jour, il obtiendra plus de force et d’équilibre et, par conséquent, un meilleur contrôle de ses mouvements. Des mois plus tard, il pourra changer volontairement de position de la position allongée à la position assise. Puis se lever et se préparer à marcher.

Quand mettre le bébé sur le ventre est plus qu’une forme de stimulation

Mettre un bébé sur le ventre dans ses premiers mois de vie est pour lui une activité qui lui demande beaucoup d’énergie. Il doit effectivement travailler avec tout son corps pour libérer ses voies respiratoires comme moyen de survie. Ce n’est pas une simple posture, au contraire, c’est un entraînement complexe.

Il faut donc lui accorder le temps et la patience nécessaires, dans un espace sécuritaire et adapté, respectant ses besoins et tenant compte de son âge. Il faut le surveiller, l’accompagner et lui permettre d’être un moment de jeu et de plaisir aussi bien pour lui que pour vous.

Mettre le bébé sur le ventre pour prévenir les torticolis et la plagiocéphalie

Le traitement d’un bébé atteint de torticolis musculaires congénitaux se manifestant par une posture de la tête consiste en une physiothérapie avec des exercices et des massages visant à récupérer la mobilité cervicale. En ce sens, les muscles paravertébraux gagnent en force avec la position ventrale, à la maison comme en salle de kinésithérapie.

Les principales caractéristiques du torticolis sont l’inclinaison de la tête et la rotation limitée du cou. C’est un problème qu’il faut traiter précocement car il compromet le développement de l’ enfant, avec des asymétries faciales et crâniennes. Il s’agit de la plagiocéphalie (syndrome de la tête plate) et de la scoliose.

“Plusieurs études ont montré que les enfants qui passent peu ou pas de temps dans une position couchée sont à risque de retard de développement moteur par rapport aux enfants qui passent beaucoup de temps couchés.”

Conclusion…

L’un des dangers associés à la position sur le ventre est le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). Mais il est nécessaire de préciser qu’il est lié au moment du sommeil et non à l’éveil. C’est ce à quoi se réfère l’étude suivante publiée dans la Revista de Pediatría Integral, qui place la position ventrale comme l’un des facteurs de risque environnementaux de mort subite du nourrisson.

Au contraire, lorsqu’elle est réalisée comme une activité guidée par un adulte, il est particulier de travailler sur des exercices de stimulation qui permettent d’atteindre les stades de croissance que nous avons évoqués. C’est pourquoi nous expliquons qu’elle doit s’appliquer pendant que le bébé est éveillé et de bonne humeur. Par exemple, il est incontestable que cette position les prépare à la marche et au quatre pattes.

N’oubliez pas de ne pas le faire sur le lit ou les tables mais de préférence sur le sol. Ainsi deux mesures clés sont garanties, que la surface soit ferme et en même temps basse, pour éviter l’étouffement ou les chutes.

Enfin, lorsque vous connaîtrez les bienfaits de mettre votre bébé sur le ventre, vous n’hésiterez plus à l’appliquer en veillant aux recommandations pour que cela ne comporte aucun risque et que vous puissiez en tirer le meilleur parti.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les bébés reconnaissent-ils les émotions ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les bébés reconnaissent-ils les émotions ?

Les bébés reconnaissent les émotions très tôt : cela les aide à communiquer et il s'agit du premier outil dont ils disposent.



  • Amorós, Y. C., García, I. M. R., García, M. A. M., Ruiz, S. R., García, J. M. S., & Millán, E. B. Actuación de la fisioterapia en tortícolis muscular congénita. Cuidados, aspectos psicológicos y actividad física en relación con la salud Volumen II, 113.
  • Benito, F. C., & de la Rosa, J. L. Plagiocefalia posicional: nuevas recomendaciones para el diagnóstico precoz y registro en la cartilla sanitaria del niño. https://www.aeped.es/sites/default/files/documentos/libro_blanco_muerte_subita_3ed_1382444179.pdf
  • Díaz, M. M. (2019). Episodio aparentemente letal y muerte súbita. PediatríaIntegral, 37.
  • https://cdn.pediatriaintegral.es/wp-content/uploads/2019/xxiii01/04/n1-037-045_MariaMartin.pdf
  • Fajardo, Zila Isabel Esteves, Mariana Isaura Avilés Pazmiño, and Ángel Alberto Matamoros Dávalos. “La estimulación temprana como factor fundamental en el desarrollo infantil.” Espirales revista multidisciplinaria de investigación 2.14 (2018).
  • Murcia González, M. A. (2007). Plagiocefalia posicional: Exploración y tratamiento de fisioterapia. Revista de Fisioterapia, 6(2). http://repositorio.ucam.edu/bitstream/handle/10952/394/FISIOTER2007-6-2-35-44.pdf?sequence=1&isAllowed=y
  • Nuñez Herrera, Yovani. “Estimulación motora en niños de 0 a 4 años.” (2018).
  • López, Lizbeth Luna, Ana María Baltazar Ramos, and Eduardo Alejandro Escotto Córdova. “Estimulación del desarrollo psicológico en el primer año de vida.” INTERVENCIONES PSICOLÓGICAS: 11.
  • Laguna Villafranco, Enriqueta. “Influencia dela posición prona en la saturación de oxigeno del recién nacido prematuro del Hospital Regional Docente de Trujillo.” (2019).
  • Murcia González, M. A. (2007). Plagiocefalia posicional: Exploración y tratamiento de fisioterapia. Revista de Fisioterapia, 6(2). http://repositorio.ucam.edu/bitstream/handle/10952/394/FISIOTER2007-6-2-35-44.pdf?sequence=1&isAllowed=y
  • Tarducci, Gabriel, et al. “Actividad física en infantes de 0 a 5 años: Actualización de las recomendaciones basadas en OMS.” 13 Congreso Argentino de Educación Física y Ciencias 30 de septiembre al 4 de octubre de 2019 Ensenada, Argentina. Educación Física: ciencia y profesión. Universidad Nacional de La Plata. Facultad de Humanidades y Ciencias de la Educación. Departamento de Educación Física, 2019.
  • Rodríguez Arévalo, Ingrid Tatiana, and Lady Nathalia Torres Pinzón. Conocimientos, actitudes y prácticas de padres de niños prematuros sobre el desarrollo motor. Una revisión sistematizada de literatura. BS thesis. Universidad de La Sabana.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.