8 conseils pour favoriser une bonne communication

25 janvier 2019
L'éducation des enfants commence dans le noyau familial. Une bonne communication au sein de la famille est la base de la socialisation future, ainsi que de l’union de tous ses membres.

L’interaction est la clé pour maintenir de bonnes relations dans tous les domaines de la vie. Une bonne communication au sein de la famille est essentielle pour renforcer les liens, générer plus de confiance en soi et créer une atmosphère amicale et cordiale.

Cependant, dans certains cas, cette communication peut être mise à mal par plusieurs phénomènes. Par conséquent, il est important de connaître les stratégies permettant de développer une communication efficace dans ce domaine et dans tous les domaines de la vie.

Une bonne communication au sein de la famille : confiance et compréhension

Une bonne communication au sein de la famille est la clé pour renforcer et maintenir une relation saine entre parents, enfants, cousins, grands-parents, oncles et autres membres.

En effet, une bonne communication se traduit par la confiance et, par conséquent, développera un lien familial beaucoup plus fort.

En ce sens, pour réussir, il est nécessaire de mettre en œuvre ou de suivre quelques conseils simples qui faciliteront ce processus.

Des relations durables et solides ont quelque chose en commun: une bonne communication. Il est important de créer un espace de compréhension et de tolérance où chaque membre de la famille peut développer ouvertement et honnêtement sa personnalité et ses idées.

Les clés d’une bonne communication au sein de la famille

1. La tolérance

La tolérance et la compréhension sont les premières étapes nécessaires pour maintenir une communication fluide. Il est nécessaire de créer un espace de confiance où tous les membres de la famille peuvent développer leurs idées et leurs pensées sans craindre d’être jugés par d’autres.

Une stratégie que l’on peut appliquer en période de grandes discussions ou de tension consiste à utiliser un magnétophone.

Après la discussion, lorsque toutes les parties sont redevenues calmes, on écoute alors l’enregistrement et les réponses, tonalités et réactions. On analyse ainsi en fonction du problème développé.

La chose intéressante à propos de cette technique est que, si elle est bien utilisée, elle sert à réfléchir et à éviter de reproduire les mêmes erreurs.

bonne communication au sein de la famille

2. La communication non verbale

La communication non verbale est aussi importante que la communication verbale. Parfois, l’important n’est pas ce qui est dit, mais comment cela est dit. La communication verbale doit s’accompagner d’expressions corporelles qui confirment ce que l’on exprime.

Il est essentiel de développer une communication aussi claire et transparente que possible. Pour y parvenir, il est nécessaire que la communication non verbale soit aussi efficace que la communication verbale.

« Quand les gens parlent, écoutez complètement. La plupart des gens n’écoutent jamais « 

-Ernest Hemingway-

3. Evitez les critiques

Pour que la confiance se développe correctement, il est important d’éviter les critiques. Surtout celles qui sont destructrices.

Vous pouvez toujours prodiguer des conseils. Cependant, il est important de le faire dans une perspective qui s’additionne et qui n’est pas contre-productive pour celui qui reçoit ces conseils.

4. Favorisez le respect

Une bonne communication au sein de la famille se développe autour du respect. Il est important de se rappeler que personne n’est le propriétaire de la raison.

Vous pouvez même apprendre des plus petits membres de la famille. Le respect et l’intérêt pour les idées des autres renforceront la confiance et l’unité de la famille.

La communication : la clé d’une bonne relation

5. L’honnêteté

Lorsqu’un membre de la famille admet avoir commis une erreur, au-delà du fait de le réprimander, il est important de le féliciter pour son honnêteté.

Il faut du courage pour admettre une erreur, en particulier de la part des enfants. Les parents devraient prendre les mesures appropriées à cet égard, mais il est bon de louer le fait qu’ils aient été honnêtes.

6. L’écoute active

À cette époque, les téléphones mobiles et autres appareils électroniques empêchent souvent une bonne communication. Si vous êtes au milieu d’une conversation ou d’une discussion, il est important de laisser le téléphone de côté. L’écoute active signifie prêter attention et regarder dans les yeux de la personne qui vous parle.

bonne communication au sein de la famille

7. Transmettre des informations importantes

Une stratégie simple mais fondamentale pour améliorer la communication consiste à transmettre des informations importantes à tous les membres de la famille en même temps.

Pour les annonces importantes telles que le déménagement, les voyages, les maladies et autres, il est essentiel de réunir toute la famille et de transmettre la nouvelle à tout le monde.

8. Développez l’intérêt

Tous les membres de la famille ont quelque chose de précieux à apporter. À partir du moment où ce principe est accepté, il est possible de développer un intérêt pour les idées et les pensées des autres.

Même si c’est quelque chose qui semble n’être qu’un détail, il est essentiel d’écouter attentivement. Peu importe que la personne l’ait déjà raconté plusieurs fois, car, si c’est le cas, il est évident que cela a de l’importance pour la personne concernée.

« Je me méfie de l’incommunicabilité ; c’est la source de toute violence « 

-Jean Paul Sartre-

Développer une bonne communication au sein de la famille est possible tant que certains principes de base sont établis. La tolérance, le respect et l’intérêt font partie des éléments fondamentaux d’une communication réussie.

Ces éléments semblent évidents. Cependant, dans la routine du quotidien, nous les oublions souvent.

  • Cava, M. J. (2003). Comunicación familiar y bienestar psicosocial en adolescentes. In Actas del VIII Congreso Nacional de Psicología Social (Vol. 1, No. 1, pp. 23-27). Málaga: Universidad de Málaga. https://www.uv.es/lisis/mjesus/encuentrosenpsico.pdf
  • Comesaña, J. M. C. (2011). Bases para construir una comunicación positiva en la familia. Revista de investigación en educación, 9(2), 91-98. http://reined.webs4.uvigo.es/index.php/reined/article/view/116
  • Franco, G. E., & Cuartas, G. E. F. (2001). La comunicación en la familia (Vol. 72). Palabra.
  • Musitu, G. y Cava, M.J. (2001). La familia y la educación. Barcelona: Octaedro.
  • Uribe, S. G. (2006). Comunicación familiar: un mundo de construcciones simbólicas y relacionales. Universidad de Caldas.