7 jeux à partager avec votre enfant

02 avril, 2021
Être libre, pouvoir rire, exploiter la curiosité et l'imagination sont quelques-uns des avantages que le jeu apporte à l'enfant, qui peuvent être dupliqués lorsque vous devenez son compagnon de jeu, même si ce n'est que quelques heures.

Partager des jeux avec votre enfant l’aide à se développer harmonieusement, à s’identifier, à être en bonne santé et à prévenir l’obésité, par exemple. Dans les premières années de sa vie, le jeu est le seul moyen pour votre enfant de faire de l’exercice. Bien avant qu’ils n’apprennent à faire du sport, la première chose qu’ils auront, ce sont des jeux.

Lorsque vous emmenez votre bébé faire une promenade dans vos bras, que vous l’encouragez à éclabousser dans la baignoire ou que vous le laissez ramper sur le sol, vous semez des graines de vie, ce qui se traduit par un adolescent ou un adulte avec l’habitude et la facilité pour l’activité physique.

La richesse motrice de votre enfant dépendra de l’opportunité que vous lui donnez de bouger. Et ces expériences améliorent son cerveau, sa concentration, son sens de l’équilibre et sa capacité à communiquer – soit que des bonnes choses.

Pour intégrer votre enfant dans les activités physiques il faut y aller pas à pas. Vous ne pouvez pas dire à votre enfant toute la journée «de se tenir tranquille» puis d’imaginer qu’il joue au football à six ans et s’attendre à ce qu’il coure le ballon, transpire et rie. Planifiez le jeu, et quand vous rentrez chez vous après une journée comme celle-là, vous pourrez avoir un moment de calme sur le canapé.

Une famille soudée.

Les jeux partagés rassemblent la famille

Si vous partagez des jeux avec votre enfant dès le début, il verra que vous, son modèle de référence, êtes également actif, et l’exercice deviendra un espace de communication et de plaisir partagé.

Voici quelques jeux de mouvement pendant dix minutes ou un peu plus :

Ce qui fonctionne le mieux est toujours le plus simple : ramper, se pencher et se lever ou sauter sont des jeux très simples dans lesquels il s’agit de se connecter avec l’enfant et de s’amuser ensemble.

  • Circuit psychomoteur. Nous mettons des oreillers, des coussins, une couverture, entre autres, comme s’il s’agissait d’un rallye, à travers cela, ils peuvent passer par-dessus ou sous, surmonter des obstacles, rouler, ramper ou marcher à reculons. Nous vous garantissons un bon parcours de sportif en herbe.
  • Jacques a dit. C’est un jeu d’agilité simple et facile à partager entre parents et enfants. Celui qui mène le jeu dit : «Jacques a dit» et propose un mouvement ou un geste que les autres doivent imiter : marcher à quatre pattes, courir, sur la pointe des pieds, etc. Une autre version est : “Ça me démange (mon genou, mon pied, la nuque.), Je me gratte.”
Une famille heureuse.

  • Balles dans une pièce. Vous mettez de la musique, fermez les portes et laissez tomber toutes les balles. Lorsque la musique s’arrête, vous devez les récupérer dans les plus brefs délais. Vous pouvez aussi fabriquer une machine à sous avec une boîte en carton : au fond l’idée est de frapper les balles en les faisant rouler, en frappant avec la main, avec le pied, avec le coude ou la tête.
  • Tennis avec des ballons. Remplacez les raquettes par des assiettes en carton. Ici la mission est que les ballons ne touchent pas le sol, simple et amusant.
  • Cerceaux. Qui pourra capturer l’autre à l’aide d’un cerceau ? Si on le place sur le sol, il devient une île. Maman ou papa est un naufragé et l’enfant est un requin. Dès que l’un quitte l’île, l’autre devra essayer de l’attraper, mais s’il parvient à atteindre le continent, il est sauvé.
  • Danse, bien sûr, mettez votre musique préférée et laissez-vous aller, vous apprendrez probablement quelques nouveaux pas de danse enseignés par votre tout-petit.
  • Corder l’anneau, les quilles et tout autre jeu de visée sont parfaits à partager avec votre enfant, rapides à organiser et à collecter une fois terminé.

L’idée de tout ce qui précède est d’essayer d’introduire et de planifier de petites routines. Une scène typique de la vie quotidienne des parents est : arriver fatigué du travail, mettre un dessin animé à l’enfant, pendant qu’ils préparent le dîner et mettent en route une machine à laver.

Si on fait une liste de plans alternatifs de cinq ou dix minutes, il est plus facile de finir par faire autre chose avec le petit et de partager des moments de qualité au-delà de la quantité.