6 clés pour vivre avec un adolescent

L'adolescence peut devenir un véritable maelström, entravant sérieusement la vie de famille. Mais ce n'est pas toujours le cas si l'on fait un effort d'aller vers l'autre.
6 clés pour vivre avec un adolescent
Natalia Cobos Serrano

Rédigé et vérifié par l'éducatrice social Natalia Cobos Serrano.

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

Ce n’est un secret pour personne que l’adolescence est une étape compliquée. Vivre avec un adolescent peut générer beaucoup d’instabilité dans le milieu familial. Finalement, cela peut finir par détériorer sérieusement la relation entre parents et enfants. Pour cette raison, vous trouverez dans cet article une série de clés qui facilitent une vie de famille de qualité.

Vivre avec un adolescent, mais comment?

1. Montrer de l’intérêt pour sa vie quotidienne

Comme dans tout type de relation, il faut s’intéresser aux loisirs et événements de la vie de l’autre. Les relations parents-enfants sont aussi nécessaires. Écouter et s’intéresser à l’autre est la clé pour bâtir la confiance dans les relations interpersonnelles.

Les adolescents ont besoin de se sentir écoutés par leurs parents. Demandez-leur quotidiennement ce qui est nouveau ou moins nouveau dans leur vie, comment vont leurs amis, ce qu’ils aiment faire, etc. Et enfin, faites-leur savoir qu’ils peuvent compter sur vous lorsqu’ils rencontrent des problèmes.

2. Respecter leur espace

Le respect de l’espace fait non seulement référence au fait de respecter leur intimité dans la chambre, mais cela fait également référence au respect de leur intimité sous tous ses aspects.

Comme cela a été souligné, il est bon que vous les questionniez sur leurs amitiés, leurs goûts et leur quotidien. Cependant, ils ne doivent pas tout partager avec vous. Nous avons tous besoin d’un peu d’intimité, surtout les adolescents, qui sont à un stade où ils ont besoin de se découvrir et de se définir.

Un père qui parle avec sa fille adolescente.

3. S’assurer que le message a été compris

Peu importe combien de fois nous répétons ou pensons que nous avons clairement exprimé notre règle ou notre désir, nous ne pouvons pas supposer que notre message leur est parvenu. De plus, nous ne pouvons attendre d’eux qu’ils agissent sans que nous l’ayons préalablement et expressément demandé. Aussi évident soit-il pour nous.

Évitez les suggestions et les recommandations et, bien sûr, les commandes et les souhaits inachevés. Vous devez leur demander exactement ce que vous voulez qu’ils fassent ou sachent. Comme par exemple une date ou un rendez-vous important.

4. L’autorité seulement lorsqu’elle est nécessaire

Le pédiatre Carlos González conseille de réserver l’autorité pour les problèmes graves. C’est-à-dire quand elle est vraiment nécessaire. Si vous affichez fréquemment de la colère et de l’autorité, votre adolescent s’habituera à vous voir ainsi et pensera que cela fait partie de votre personnalité.

En revanche, si vous n’exprimez votre autorité parentale qu’aux moments critiques et importants, votre enfant comprendra qu’il s’agit d’une affaire vraiment sérieuse. Cela facilitera alors sa compréhension.

5. Apprendre à négocier, une clé pour vivre avec un adolescent

Le fait que vous et votre enfant ne soyez pas d’accord sur tout est tout à fait normal. Nous pouvons même dire que cela est sain. Cependant, les affrontements à l’adolescence peuvent déboucher sur un véritable conflit familial. Et, sans aucun doute, le moyen le plus efficace de résoudre ce type de situation est la négociation.

Lui apprendre que les conflits se résolvent par une négociation saine. Autrement dit, une négociation dans laquelle les deux parties gagnent. Cela est essentiel pour vivre avec un adolescent. Non seulement elle aidera à gérer le conflit sans nuire à votre relation, mais l’adolescent apprendra également une série de compétences sociales très précieuses pour sa future vie personnelle et professionnelle.

Une maman qui parle avec son adolescente.

6. Donnez à l’adolescent la possibilité de dire non”

En principe, il est vrai que les enfants et les adolescents doivent comprendre dès leur plus jeune âge qu’ils doivent respecter et obéir à leurs parents. Cependant, il faut aussi leur donner l’opportunité d’apprendre à dire “non”. Cela est crucial pour le développement de leur personnalité et de leur esprit critique.

González rappelle que les adolescents doivent savoir qu’ils ont le droit de dire “non”. De leur côté, les parents doivent respecter les refus de leurs enfants. De plus, il est sain de parfois remette les choses en question, tant pour la relation enfant-parent que pour la personnalité même de l’adolescent.

“Si vous apprenez à votre enfant à toujours obéir sans poser de questions, à travers des phrases comme” parce que je l’ai dit “, comment voulez-vous qu’il sache dire non lorsqu’on lui propose de l’alcool, des pilules, des relations sexuelles non désirées ou des farces?”.

-Carlos Gonzalez-

Vivre avec un adolescent: faire un effort pour le connaître et le respecter

Enfin, il existe une opinion générale que l’adolescence est une étape de lutte constante avec les parents. Cependant, malgré cette façade de froideur apparente, la réalité est que les adolescents ont profondément besoin de ressentir l’affection et l’attention de leurs parents.

Ils doivent savoir que leurs parents se soucient de ce qu’ils peuvent ressentir ou penser, et qu’ils se soucient vraiment de leur vie. Bref, ils aiment que leurs parents fassent des efforts pour les connaître.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le conformisme à l’adolescence
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le conformisme à l’adolescence

Le conformisme à l'adolescence est un phénomène fréquent. De quoi s'agit-il? Comment aider le jeune à s'en défaire et être lui-même? etc.




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.