6 alternatives éducatives au lieu d'interdire

23 octobre, 2020
Parfois, nous interdisons à nos enfants de faire certaines choses, mais il existe des alternatives éducatives beaucoup plus efficaces. Découvrez lesquelles !

Il est de plus en plus évident que l’interdiction en matière d’éducation ne présente aucune efficacité, surtout chez les adolescents. Lorsque vous interdisez, la réaction des enfants est souvent l’opposition et la rébellion. Nous vous proposons donc quelques alternatives éducatives au lieu d’interdire.

Si vous éduquez de façon excessivement autoritaire, les réactions de vos enfants ne seront pas celles que vous attendez. Bien au contraire, la situation se détériorera petit à petit. Les alternatives éducatives plus démocratiques sont celles qui prouvent que la solution n’est pas d’interdire.

Quelles sont les alternatives éducatives à appliquer au lieu d’interdire ? Pourquoi l’interdiction n’est-elle pas efficace ? Nous essayons de répondre à ces questions dans cet article.

Quelques alternatives éducatives au lieu d’interdire

Un mode éducatif autoritaire conduit les enfants et les adolescents à faire ce qu’on leur demande, non pas volontairement, sinon par peur des conséquences.

Il est donc important d’adopter un mode démocratique au sein duquel il existe un équilibre dans l’autorité que nous exerçons. Pour y parvenir, il faut alors tenir compte des conseils suivants.

Un père et son fils en discussion.

Eduquer toujours dans le plaisir et la sympathie

Si nous basons l’éducation de nos enfants sur l’imposition, nous n’obtiendrons rien d’autre que leur opposition et leur rébellion. Il est donc beaucoup plus sain et positif d’éduquer dans le plaisir, la gentillesse et l’affection. Il ne s’agit pas non plus d’être extrêmement permissif, sinon de trouver un équilibre.

D’autre part, il est fondamental d’expliquer le pourquoi du comment, de prendre en compte les enfants pour négocier les règles et de faire preuve d’empathie, afin qu’ils sentent qu’ils peuvent compter sur nous à tout moment.

Eduquer avec un esprit ouvert et souple, l’une des alternatives éducatives au lieu d’interdire

Nous devons toujours garder l’esprit ouvert et comprendre que notre génération est différente de celle de nos enfants. Et qu’ils grandissent dans des circonstances différentes des nôtres. 

C’est pourquoi, il est primordial de se tenir au courant des nouvelles évolutions et tendances qui existent pour nous mettre davantage à la place de nos enfants. Nous ne devrions jamais négliger leurs goûts.

Apprendre aux enfants à se maîtriser dès le plus jeune âge

Un enfant et un adolescent ayant une bonne maîtrise de soi seront des adultes qui réussiront. Lorsque nous établissons les règles, elles doivent être consenties par tous. En outre, il est préférable de toujours les expliquer afin que l’enfant comprenne que ce n’est pas pour l’ennuyer, mais pour mettre de l’ordre dans sa vie.

Finalement, les normes sont des moyens de créer, chez les enfants et les adolescents, des habitudes positives qu’ils pourront maintenir dans le temps. Ils seront ainsi plus responsables sans que personne n’ait à leur rappeler.

Parler des résultats scolaires de manière positive

Quand on parle de résultats scolaires, c’est toujours un sujet complexe, surtout lorsqu’ils ne sont pas bons. Mais, si cela se produit et que votre enfant reçoit des mauvaises notes, vous ne devriez pas le punir à étudier pendant toutes les vacances scolaires, par exemple, comme ce pourrait être le cas avec un modèle éducatif autoritaire.

Selon le modèle démocratique, il faut favoriser la communication avec l’enfant et l’analyse des raisons pour lesquelles il n’a pas réussi son examen. Puis, à partir de là, chercher des solutions ensemble. S’il n’est pas à l’aise dans une matière, il est possible de suivre des cours particuliers ou d’échanger avec l’enseignant au sujet de ce qui ne va pas. Afin que la prochaine évaluation soit meilleure.

Valoriser l’effort plutôt que la capacité, une autre des alternatives éducatives au lieu d’interdire

Autrement dit, il est préférable de louer les efforts de l’enfant plutôt que de dire qu’il est intelligent ou malin. Nous tous, parents, connaissons les capacités de nos enfants. Et, même s’ils sont intelligents, ils ont besoin de faire des efforts pour obtenir leurs résultats.

Une mère et sa fille qui discutent.

Lorsqu’un adolescent croit et sait qu’il a beaucoup de capacités, il cesse de faire des efforts. Il se peut qu’il soit à l’aise à des niveaux d’éducation moins exigeants, mais quand l’exigence est plus importante, il échoue.

Apprendre à profiter du processus d’apprentissage

Il est important d’apporter du plaisir tout en éduquant. En effet, un environnement agréable facilitera l’apprentissage de l’enfant. Nous pouvons réaliser des activités amusantes avec nos enfants et créer un lien sain avec eux. S’ils aiment les bandes dessinées, nous pouvons aller à une exposition. Ou s’ils aiment l’art, les emmener à une exposition de peinture.

Pourquoi l’interdiction n’est-elle pas efficace ?

Si nous interdisons continuellement à nos enfants, ils finiront pas se sentir “nuls” parce qu’ils ne font rien de bien. Et leur estime de soi en sera affectée.

L’interdiction amène le jeune à s’opposer et à se rebeller. Puis, à réaliser avec davantage de fougue ce qui lui est interdit. Il vaut donc mieux les informer, leur expliquer les choses et ne pas leur interdire. Ainsi, ils apprendront à faire des choix de façon plus saine.

Lorsqu’il s’agit d’un jeune enfant, par exemple, il ne faut pas lui interdire de monter sur le toboggan. Mais plutôt lui expliquer qu’il peut tomber mais que nous serons là pour l’accompagner afin qu’il puisse escalader en toute sécurité.

En bref, comme vous pouvez le constater, la méthode éducative autoritaire n’est d’aucune utilité et s’avère même inefficace. Il existe effectivement des alternatives éducatives au lieu d’interdire qui sont largement plus préconisées.

Dans lesquelles on utilise une méthode démocratique avec un équilibre entre l’autorité et la permissivité. Enfin, nous espérons que ces recommandations à inclure dans le quotidien avec vos enfants vous seront utiles.

  • (1993b) Estilos educativos paternos, en QUINTANACABANAS,J. M.ª (coord.). Pedagogíafamiliar. Madrid, Narcea, 45-58.
  • WINSLER, A.; MADIGAN, A. L. y AQUILINO, S. A. (2005) Correspondence between maternal andpaternal parenting styles in early childhood, Early Childhood Research Quarterly, 20, 1-12.