Les symptômes pour identifier la faible estime de soi chez les enfants

17 février 2020
La faible estime de soi peut pousser les enfants à assumer certaines attitudes et certains comportements peu appropriés pour leur développement.

Il est important que les petits apprennent à s’aimer et à se valoriser pour grandir de façon saine et en étant heureux. Malheureusement, beaucoup d’enfants n’y parviennent pas. Dans cet article, nous allons vous présenter quelques-uns des symptômes qui vous permettront d’identifier la faible estime de soi chez les enfants.

Présenter une estime de soi négative implique de ressentir des sentiments d’infériorité, d’insécurité, d’incapacité, de peur, de culpabilité, etc. Les enfants agissent donc d’une manière qui les empêche de grandir de façon optimale.

«Une faible estime de soi, c’est comme conduire dans la vie avec le frein à main enclenché»

–Maxwell Maltz–

Symptômes pour identifier la faible estime de soi chez les enfants

Selon les psychologues Isabel Haeussler et Neva Milicic, il existe une série de symptômes, traits ou attitudes qui définissent généralement les enfants avec une faible estime de soi. Nous allons vous en dresser la liste. Il faut cependant bien garder à l’esprit que chaque petit peut s’exprimer de façon différente, en fonction :

  • De ses caractéristiques de personnalité.
  • De ses expériences de vie.
  • Des modèles ou références qu’il suit.
Une jeune fille pensive

Une attitude excessivement plaintive et critique

Les enfants avec une faible estime de soi ont tendance à se plaindre et à tout critiquer car ils ressentent une grande insatisfaction quand les choses ne se déroulent pas comme ils le souhaiteraient ou l’espéreraient. Cette attitude peut provoquer un rejet de leur entourage. Ils se sentent donc incompris et peu valorisés par les autres. Cela aboutit alors à une auto-victimisation.

Le besoin d’attirer l’attention

Ces enfants cherchent constamment à attirer l’attention des autres, et surtout des adultes, car ils veulent se sentir importants et acceptés. En général, cette méthode ne fonctionne pas et ils se sentent donc continuellement frustrés ou en colère.

Le besoin de toujours gagner

Ces enfants ressentent le besoin pathologique de gagner dans n’importe quel jeu, compétition ou activité. Ils accordent peu d’importance à l’amusement et au plaisir : ils veulent juste être les meilleurs car ils pensent que si c’est le cas, ils seront plus aimés et acceptés. Par conséquent, ces enfants sont :

  • De mauvais perdants : ils n’acceptent pas la défaite.
  • De mauvais gagnants : ils se vantent de leur triomphe de manière exagérée.

Une peur de l’échec et de l’erreur

Ils ont tendance à ne pas prendre de risques de peur de se tromper ou de commettre des erreurs. Ils ne répondent donc à une question ou ne réalisent une tâche que s’ils savent avec certitude qu’ils le feront correctement. Cette attitude d’insécurité les empêche de développer leur créativité. Par ailleurs, ils peuvent présenter de l’anxiété ou une préoccupation excessive vis-à-vis des devoirs scolaires, en se bloquant ou en perdant leurs moyens face à ces derniers.

Une attitude introvertie et peu sociable

Beaucoup d’enfants avec une faible estime de soi se caractérisent par leur manque d’habiletés sociales car ils ont peur de s’exposer tels qu’ils sont. Ils présentent donc des difficultés lorsqu’il s’agit de :

  • Se lier à d’autres enfants.
  • Se faire des amis intimes.

Tristesse et démotivation

Ces enfants ont généralement une attitude triste et démotivée. Ainsi, ces petits affichent :

  • Un sourire peu fréquent.
  • Une démotivation généralisée.
  • Un manque de spontanéité.
  • Peu de vitalité.
Une enfant qui s'interroge

Perfectionnisme

Les enfants avec une faible estime de soi sont, en général, excessivement lents lorsqu’il s’agit de réaliser certaines activités ou certains exercices. Ils ne se sentent en effet jamais satisfaits par rapport au travail réalisé et essayent donc continuellement de l’améliorer et de le corriger. Or, ils ne parviennent pas à être efficaces ou productifs puisqu’ils passent autant de temps sur les tâches fondamentales que sur celles qui n’ont que peu d’importance.

Agressivité

Pour compenser et cacher leurs insécurités et leurs peurs, ces enfants peuvent se comporter de façon agressive, provocatrice et inappropriée. En d’autres termes, ils ont l’habitude d’être sur la défensive devant les autres ; cela les mène donc à avoir des interactions sociales peu saines.

Un besoin d’approbation

Les enfants qui développent une faible estime de soi veulent toujours être approuvés. Ils recherchent continuellement la reconnaissance et la valorisation des autres, et principalement des figures de référence (mère, père, professeurs, etc.). Ceci est dû à la présence de :

  • Nombreuses insécurités.
  • Un manque de confiance.
  • La peur d’affronter leurs propres sentiments.
  • L’incapacité de s’auto-évaluer.

 

  • Haeussler, I. M. y Milicic, N. (1995). Confiar en uno mismo: Programa de desarrollo de la autoestima. Editorial Catalonia.