5 activités d'apprentissage coopératif pour les enfants

Partager, collaborer, coopérer, intégrer et avoir un esprit critique sont des choses qui s'apprennent dès la petite enfance. Savez-vous comment y parvenir ?
5 activités d'apprentissage coopératif pour les enfants

Dernière mise à jour : 31 décembre, 2021

En raison de sa nature globale, l’éducation va au-delà des connaissances académiques et enseigne aux étudiants à développer d’autres aptitudes et compétences nécessaires à la vie. Pour y parvenir, il est intéressant de mettre en place des activités d’apprentissage coopératif conçues pour les enfants en classe.

Selon les psychologues sociaux David et Roger Johnson (1999) :

“L’apprentissage coopératif est l’utilisation didactique de petits groupes, généralement hétérogènes, dans lesquels les élèves travaillent ensemble pour atteindre des objectifs communs, tout en maximisant leur propre apprentissage et celui des autres.”

La première chose nécessaire pour commencer à travailler avec cette dynamique est de déterminer quels sujets conviennent à cette méthode pédagogique. La seconde est d’organiser les groupes (de 2 à 6 membres chacun) puis de définir quelles activités d’apprentissage coopératif sont les meilleures, en fonction des objectifs et des thèmes de votre sujet.

Activités d’apprentissage coopératif

Voici quelques exemples. Ne les manquez pas !

1. Puzzles de connaissances

Une enseignante avec ses élèves en classe.

Cette activité est basée sur la technique du puzzle, créée par le psychologue Elliot Aronson en 1971. Elle consiste à diviser la classe en groupes et à leur assigner un même sujet. Dans chaque groupe, il y aura un expert et plusieurs non-experts.

Une fois organisées, les activités suivantes sont réalisées:

  • Réunion d’experts pour échanger des idées.
  • Retour dans le groupe pour partager les connaissances apprises des autres experts.
  • Présentation des conclusions par certains des non-experts de chaque groupe.
  • Discussion et évaluation finale.

Le but ultime est de parvenir à une dynamique qui favorise l’apprentissage coopératif des enfants. Dans laquelle chacun apporte ses idées pour la construction des savoirs collectifs.

2. Résoudre les controverses et les conflits académiques

Les créateurs du concept d’apprentissage coopératif, les psychologues David et Roger Johnson, ont proposé le terme «conflit intellectuel» pour encourager la pensée critique et inculquer la prise de décision et la résolution de problèmes.

L’activité consiste en une enquête de groupe sur un certain sujet et la définition d’une position éclairée.

Tous les groupes doivent enquêter sur la même chose. Puis, dans une classe dynamique, chacun doit défendre son point de vue, réfuter les autres arguments et disposer d’un pool pour proposer des solutions.

L’un des plus grands avantages de cette activité d’apprentissage coopératif est qu’elle encourage la camaraderie. De même que pour apprendre, il faut adopter une position et la défendre avec des fondements.

3. Alphabétisation coopérative

La lecture en groupe est enrichissante. Grâce à cette activité, les enfants apprennent à se concentrer, à faire attention et à analyser les textes ensemble.

Tout d’abord, des paires ou des groupes se forment et se voient tous attribuer la même lecture. L’un des membres lit à haute voix, tandis que les autres le suivent.

Tous les un ou deux paragraphes, la lecture s’arrête et les membres du groupe résument ce qu’ils ont entendu. Ceci se répète plusieurs fois jusqu’à ce que le texte proposé soit terminé.

L’objectif est que chacun comprenne le contenu la lecture et qu’à travers le partage coopératif, ceux qui n’ont pas pu comprendre bénéficient de la contribution des autres.

La meilleure chose à propos de cette activité coopérative est qu’elle peut être adaptée à différents niveaux d’alphabétisation.

4. Corriger les tâches en binôme

Pour cette tâche, des paires d’élèves sont nécessaires. Ensuite, chacun explique à son partenaire comment il a résolu son devoir.

Les enfants comparent leurs résultats et, s’ils le peuvent, apportent les corrections nécessaires. Si cela est compliqué, ils vont voir l’enseignant pour trouver la solution exacte.

5. Recherche de groupe

Dans ce type de travail de projet, tous les groupes se voient attribuer le même sujet pour rechercher et planifier une présentation.

Chaque équipe divise le sujet général en sous-thèmes individuels. Puis chacun est chargé de faire ses propres devoirs et recherches. Enfin, une présentation de groupe est faite dans un rapport final. Ou dans une carte conceptuelle, qui contient les contributions individuelles de tous les participants.

Des élèves qui travaillent ensemble dans une classe;

Comment organiser les activités d’apprentissage coopératif?

Aujourd’hui, la technologie est une grande alliée pour l’éducation et le travail en groupe. Différents outils numériques permettent d’attribuer et d’organiser les tâches de groupe. Afin que chacun ait une vision complète du processus global. Certains des plus utilisés sont les suivants:

  • Padlet: c’est un tableau blanc collaboratif dans lequel vous pouvez travailler avec des textes, des images et des vidéos.
  • Stormboard: ce sont des tableaux virtuels pour enregistrer des tâches.
  • Bubbl.us: il s’agit d’un outil utile pour construire des cartes conceptuelles.

L’apprentissage coopératif est essentiel pour le travail de groupe

L’éducation forme les enfants à mener une vie future pleine d’emplois et d’expériences sociales de toutes sortes. Pour cette raison, il est nécessaire qu’ils acquièrent les compétences nécessaires pour fonctionner dans un groupe. Qu’il soit professionnel, étudiant, récréatif ou de toute autre nature.

C’est le but principal des activités d’apprentissage coopératif pour les enfants, qu’ils apprennent à travailler en équipe. La meilleure chose à propos de cette méthode est qu’elle peut s’appliquer à tous les âges et étapes de la vie.

Alors que les plus jeunes peuvent assembler un cadran solaire maison et le présenter comme projet final, les enfants plus âgés peuvent faire des recherches sur des sujets scientifiques en groupe, tels que le cycle de l’eau ou le magnétisme.

Travailler ensemble, discuter d’opinions, soutenir des positions et présenter des conclusions les aidera à acquérir des compétences précieuses pour se développer dans le monde qui les attend à l’extérieur. Encouragez-les à le faire!

Cela pourrait vous intéresser ...
Pédagogies alternatives à l’éducation traditionnelle
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pédagogies alternatives à l’éducation traditionnelle

Les pédagogies alternatives peuvent faire partie de l'éducation. Il est parfois important de les connaître pour accompagner au mieux un enfant!