4 activités pour les enfants dyslexiques

31 janvier 2019
Un enfant dyslexique souffrira non seulement de troubles de la lecture, mais également de complications dans d'autres domaines, aussi bien éducatifs que sociaux. Voici 4 activités pour les enfants dyslexiques !

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage qui se détecte autour des cinq ou six ans. Elle touche principalement la capacité de l’enfant à lire, même si cela peut s’étendre aussi à d’autres aptitudes. 

Grâce à un bon traitement, elle est quasiment surmontée après un certain temps. Dans cet article, vous trouverez des activités pour les enfants dyslexiques.

Ce trouble, qui peut affecter l’enfant dans ses capacités et son rendement scolaire, ne possède pas de remède absolu.

Toutefois, ce n’est pas quelque chose d’impossible à surmonter, du moins en partie. Il suffit d’une série d’exercices prolongés sur un laps de temps nécessaire pour que les symptômes cessent, même partiellement.

Cette condition possède une origine neurobiologique. Le domaine dans lequel la dyslexie se manifeste le plus clairement est la lecture

En effet, l’enfant est incapable de reconnaître les lettres. Il n’est pas non plus capable de décoder leur son, de les mémoriser et encore moins de les associer pour construire des mots.

Néanmoins, le fait d’entraîner des complications pour interpréter les symboles est un trouble qui peut se manifester dans d’autres domaines. Par exemple, les mathématiques, qui nécessitent le décodage des nombres et des signes.

Comment la dyslexie affecte-t-elle les enfants ?

La conséquence la plus évidente de ce trouble du langage est le rendement scolaire. En général, les enfants dyslexiques ne parviennent pas à atteindre les normes requises pour les enfants de leur âge à l’école.

Cependant, certaines concessions leur sont accordées en raison de leurs difficultés. Par ailleurs, cela peut être largement dépassé grâce à certaines activités pour les enfants dyslexiques réalisables en classe.

« Le domaine dans lequel la dyslexie se manifeste le plus clairement est la lecture »

D’autre part, la dyslexie génère également une détérioration de leur vie sociale. En effet, l’enfant souffre d’une perte logique de confiance qui l’inhibe et complique sa relation avec ses camarades, ses amis et les enseignants.

Enfin, au-delà du fait que la dyslexie est un trouble qui n’a rien à voir avec l’intelligence et les capacités cognitives de l’enfant, la confiance en soi est souvent affectée par cet inconvénient. Cela est logique car l’enfant peut se sentir inférieur aux réalisations et aux progrès de ses camarades.

Les enfants dyslexiques sont incapables de reconnaître les lettres et de les associer pour former un mot.

De même, il est important que, parallèlement au traitement, les parents ne laissent pas leur enfant abandonner ses activités ou se décourager pour entreprendre de nouveaux projets. Avec le temps, il surmontera ce trouble et pourra poursuivre pleinement sa vie normale.

4 activités pour les enfants dyslexiques

Voici donc une liste d’activités simples pour aider les enfants dyslexiques à progresser dans leur traitement.

1. La conscience phonologique

Elle est reconnue comme la meilleure activité pour les enfants dyslexiques. Le but est de développer la capacité de manipuler mentalement les sons du langage.

Il s’agit d’une série d’activités dans lesquelles la partie écrite est laissée de côté et seuls les phonèmes sont examinés. Par exemple : décider si un son déterminé est dans un mot, séparer les syllabes ou remplacer un phonème par un autre.

« Il est important que, parallèlement au traitement, les parents ne laissent pas leur enfant abandonner ses activités »

2. Recherche de lettres ou de mots écrits

Vous pouvez prendre des magazines ou des journaux et demander à votre enfant de chercher et de compter une lettre ou un mot déterminé qui se répète souvent. Cela lui permettra de mieux différencier et mémoriser chacun d’entre eux.

Par ailleurs, vous pouvez compléter ce jeu avec d’autres exercices, comme prononcer également le son ou le faire de façon compétitive. Il est conseillé, dans ce cas, de laisser l’enfant « gagner » afin que sa confiance grandisse à mesure qu’il apprend.

Le fameux jeu du pendu fait partie des activités pour les enfants dyslexiques.

3. Jeux de mots

Vous pouvez le présenter de différentes façons. Tout d’abord, vous pouvez écrire deux mots semblables qui se différencient seulement avec une lettre. Un exemple : choix-choux. Demandez-lui ensuite de trouver la différence par écrit et oralement.

Par ailleurs, vous pouvez aussi lui proposer de remplacer lui-même une lettre. De cette façon, même si le mot formé est incorrect, il pourra mieux distinguer la manière dont se forment les sons et les mots.

4. Jeux de société ou de magazines

Les fameux mots-croisés, les mots cachés ou le classique « pendu » peuvent être d’une grande aide pour avancer dans l’identification des phonèmes.

En effet, intégrer l’aspect ludique (toujours accompagné, bien sûr) aux activités pour les enfants dyslexiques leur fera oublier par moments que, d’une certaine façon, ils réalisent une « tâche » pour leur trouble linguistique.

Il est impératif de consulter un professionnel

Il faut toujours être clair, au-delà du bénéfice indéniable de ces activités pour les enfants dyslexiques, que le traitement idéal est celui de l’orthophoniste.

En plus de ces séances et des exercices effectués à la maison, la dyslexie peut également être traitée en classe. Les enseignants peuvent entrer en contact avec le spécialiste qui s’occupe de l’enfant afin d’obtenir des instructions précises.

L’approche interdisciplinaire est toujours avantageuse. Sans aucun doute, les résultats devraient se pointer si le processus est bien mené.