3 techniques pour augmenter la maîtrise de soi de l’enfant

21 décembre 2019
La maîtrise de soi est essentielle au bon développement. Il convient donc d'aider les jeunes enfants à travailler sur cet aspect important de la vie quotidienne.

La maîtrise de soi est la capacité de diriger son propre comportement, de gérer ses émotions, ses sentiments et ses pensées. Mais les enfants, dans leurs premières années de vie, au stade infantile, n’ont pas développé cette capacité, raison pour laquelle ils ont besoin de l’entraîner, de la travailler et de la pratiquer à travers certains exercices. Dans cet article, nous décrivons 3 techniques pour augmenter la maîtrise de soi de l’enfant.

Ces techniques et activités sont conçues pour être réalisées dans le contexte familial et scolaire, les enfants acquérant l’essentiel de l’apprentissage dans ces deux environnements.

« La maîtrise de soi est une force. Penser correctement, c’est maîtriser. Le calme, c’est le pouvoir. »

-James Allen-

3 techniques pour augmenter la maîtrise de soi de l’enfant

La technique des feux de signalisation pour augmenter la maîtrise de soi chez l’enfant

La technique des feux de signalisation aide les enfants à comprendre et à gérer leurs propres impulsions, comportements et émotions négatives. Il s’agit de leur apprendre, par la représentation d’un feu tricolore, à mettre en place des solutions adaptées aux différentes situations dans lesquelles ils ont tendance à se sentir en colère ou frustrés.

enfant qui crie

En ce sens, lorsque cela leur arrive, ils doivent se souvenir des trois couleurs du feu et associer chacune d’elles à l’accomplissement d’une certaine action :

  • Rouge : s’arrêter et prendre un moment pour respirer tranquillement.
  • Jaune : penser à des alternatives possibles.
  • Vert : agir et mettre en œuvre la meilleure solution.

En suivant ce processus simple, les enfants parviennent à identifier les sensations avant le comportement impulsif et parviennent à se calmer, à résoudre le conflit de manière satisfaisante et à agir correctement.

Enfin, pour vérifier que les enfants ont bien compris la technique des feux tricolores, et pour renforcer cette connaissance, il est possible de jouer à représenter différentes situations dans lesquelles cette technique de maîtrise de soi doit être mise en pratique.

Identification de ce qui est bien et de ce qui est mal

Avec cet exercice d’identification de ce qui est bien et de ce qui est mal, nous travaillons sur la régulation du comportement basée sur la reconnaissance d’un comportement approprié et inadéquat. Pour ce faire, les enfants doivent d’abord se voir présenter une série de pictogrammes qui peuvent être téléchargés sur le site Web ARASAAC.

Les enfants doivent alors dire ce que chacun de ces pictogrammes signifie et, s’il est difficile d’en extraire le sens, on les aide. Enfin, ils doivent être responsables de mettre chacune des actions sur la feuille correspondante :

  • Dans le modèle vert : s’il s’agit de bons comportements.
  • Dans le modèle rouge : si c’est le comportement qui est mauvais.
enfant nerveux se tirant les cheveux

Exercice « Si…, alors… »

L’exercice « Si…, alors… » augmente la maîtrise de soi de l’enfant, en réfléchissant sur la façon d’agir dans une série de situations hypothétiques. Pour son exécution, les enfants reçoivent un tableau sur lequel ils peuvent observer deux colonnes :

  • L’une d’elles s’appelle « si… ».
  • L’autre porte le nom « alors…. ».

Les enfants doivent placer des images représentant des situations dans la colonne « si… » :

  • Conflictuel
  • Frustrant
  • Causant de la nervosité ou du stress
  • Provoquant fatigue ou ennui

On leur montre ensuite une série de pictogrammes différents : une mère, un père, un professeur, l’action de parler, respirer, penser, demander pardon, etc.Les enfants doivent choisir parmi ces pictogrammes ceux qu’ils jugent nécessaires pour répondre à la situation en question. Par conséquent, ils doivent les placer dans la colonne « alors… » selon l’ordre dans lequel ils doivent effectuer chaque action.

Ainsi, par exemple, s’ils ressentent de la frustration en classe parce qu’ils ne sont pas capables d’accomplir une tâche, ils devraient placer des images dans l’ordre suivant : respirer, penser et le dire à l’enseignant. Ils apprennent ainsi à maîtriser des situations de manière théorique pour ensuite les mettre en pratique avec succès.