3 jeux d'échauffement pour les enfants

21 janvier, 2021
Découvrez quelques jeux d'échauffement pour enfants qui leur seront très utiles avant de s'entraîner ou de réaliser une activité physique.

L’échauffement est une phase très importante que l’on ne doit pas négliger avant de faire du sport. Au fil de cet article, nous allons vous présenter quelques jeux d’échauffement pour enfants qui leur seront très utiles avant de s’entraîner ou de réaliser une activité physique.

En réalité, pour les enfants, l’échauffement n’est pas aussi important que pour les adultes. En fin de compte, les plus jeunes sont généralement actifs par nature. Ils commencent même à jouer et à bouger avant d’arriver sur la piste ou le terrain de jeu.

Alors, pourquoi les enfants doivent-ils s’échauffer avant de faire de l’exercice ? Et pourquoi faut-il réaliser un échauffement en se basant sur des jeux ?

Des étirements pour les enfants.

Les clés de l’échauffement dans le sport pour enfants

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les enfants doivent s’échauffer avant de faire du sportmais ce ne sont pas les mêmes que les adultes. Les raisons les plus importantes sont les suivantes :

  • Prendre l’habitude de s’échauffer avant de s’entraîner. L’un des objectifs du sport dans l’enfance est de prendre des habitudes pour la future vie d’adulte. Si les enfants acceptent dès le début l’idée selon laquelle l’échauffement est essentiel avant de réaliser n’importe quelle activité physique, ils garderont cette habitude toute leur vie.
  • Se calmer pour mieux se consacrer à l’entraînement. Cela semble ironique, mais c’est vrai. L’échauffement aide les enfants à se calmer et à commencer à se concentrer sur ce qu’ils font. En effet, ils ont tendance à être assez anxieux lorsqu’ils arrivent aux entraînements, parce qu’ils ont très envie d’être avec d’autres enfants et parce qu’ils ont aussi besoin de bouger. L’échauffement les aide à freiner ces impulsions.
  • Mobiliser le corps de manière contrôlée. Grâce à l’échauffement, les enfants réalisent des mouvements mieux contrôlés et plus spécifiques en prévision de l’entraînement. Cela fonctionne très bien, par exemple, pour travailler le rang de mouvements ou réaliser des étirements dynamiques.

Pourquoi réaliser des jeux d’échauffement ?

Les jeux d’échauffement constituent une option beaucoup plus intéressante pour les enfants qu’un échauffement standard, comme celui que les adultes ont l’habitude de faire. Cela s’explique de différentes façons :

  • En jouant, les enfants ne brisent pas de manière drastique leur activité naturelle. Il est donc plus facile de les faire débuter l’entraînement et de faire en sorte qu’ils s’impliquent.
  • Les jeux d’échauffement permettent de travailler des habiletés générales et spécifiques. En jouant, on peut entraîner des habiletés générales, et même celles que l’on n’utilise pas pour un sport déterminé. Cela permet aussi de travailler d’autres habiletés requises au cours de l’entraînement, de manière basique.
  • L’échauffement est plus amusant lorsqu’il se fait en jouant. Il améliore le comportement et l’engagement des enfants vis-à-vis du sport.
  • Le jeu aide à instaurer des règles et à développer le travail en équipe. À travers les jeux, les enfants apprennent à respecter les règles et à valoriser le travail en équipe.
  • Les jeux stimulent la créativité. En jouant, nous aidons les enfants à aller au-delà du sport en soi, en stimulant leur pensée créative.

Jeux d’échauffement pour les enfants

Il existe de nombreuses possibilités de jeux d’échauffement pour les enfants. L’essentiel est qu’ils impliquent des mouvements continus et incluent une mobilisation générale du corps. Voici quelques idées pour s’échauffer avec des jeux avant de faire du sport :

Queues d’âne

Pour ce jeu, il faut une bande de tissu (ou autre) d’environ 10-15 centimètres pour chaque enfant. Chacun placera ce bout de tissu sur la ceinture de son pantalon, comme s’il s’agissait d’une queue d’âne. L’objectif est d’attraper les queues des autres enfants tout en les empêchant d’attraper la sienne !

Au bout d’un moment, le moniteur indiquera la fin du jeu. Celui qui aura récupéré le plus de queues d’âne aura gagné. En réalité, il ne s’agit pas d’un jeu compétitif mais cela permet aux enfants de pouvoir être applaudis pour leur bon travail.

On peut aussi adapter ce jeu. Par exemple, en rampant par terre, en se déplaçant comme des crabes, en marchant ou en courant en arrière, en utilisant une seule main (parfait pour travailler la main non dominante), etc.

Course du feu tricolore

Le jeu du feu tricolore consiste à se déplacer à l’intérieur de la zone de jeu à une certaine vitesse, selon les indications du feu. Il faut ici pouvoir bénéficier d’une bonne distance à parcourir pendant la course.

Pour ce jeu, on peut utiliser des pancartes avec les couleurs du feu tricolore ou des indications orales. Dans tous les cas, on se servira de trois couleur : vert pour aller vite, orange pour avancer lentement et rouge pour s’arrêter.

Il s’agit d’un jeu de vitesse de réaction, au cours duquel on travaille beaucoup l’attention. L’enfant qui se trompe devra recommencer. Le jeu se termine quand quelqu’un arrive au bout. On peut aussi recommencer et transformer la ligne d’arrivée en ligne de départ.

Une enfant qui boit de l'eau après avoir fait du sport.

Comme dans le cas précédent, on peut introduire des variations dans les mouvements : à cloche-pied, en arrière, en rampant, en se déplaçant en crabes, etc.

Marionnette dans le miroir

Le jeu de la marionnette dans le miroir peut s’utiliser à la fin de l’échauffement pour capter l’attention des enfants, pour qu’ils se calment un peu et, en même temps, fassent des étirements dynamiques et des exercices d’équilibre. Il s’agit aussi d’un très bon jeu pour travailler l’expression corporelle et la créativité.

Le moniteur ou l’un des enfants sera la marionnette et les autres, le miroir. La marionnette fera des mouvements lents que le miroir (c’est-à-dire le groupe) devra reproduire. Ici, il faut laisser libre cours à son imagination pour que les enfants ne s’ennuient pas, jouer avec des mimiques et chercher des positions amusantes. Ce jeu peut aussi se réaliser en petits groupes ou en couples.

En définitive, pour les enfants, le jeu est une forme naturelle d’activité physique. Se servir du jeu pour s’échauffer est une très bonne manière d’emmener les enfants là où nous le voulons et de leur donner l’occasion de s’amuser.

Ceci est particulièrement important pour les enfants qui ont des problèmes pour s’intégrer au groupe et pour ceux qui n’ont pas de prédisposition positive naturelle pour l’exercice physique.