14 plantes médicinales pour femmes enceintes

De nombreuses plantes ont des propriétés analgésiques, antioxydantes et même tranquillisantes. Chez les femmes enceintes, beaucoup d'entre elles peuvent être efficaces : en voici une sélection.
14 plantes médicinales pour femmes enceintes

Dernière mise à jour : 25 décembre, 2021

La nature cache d’incroyables secrets pour être en bonne santé pendant la grossesse et assurer le développement normal du bébé. Découvrez 14 plantes médicinales pour les femmes enceintes.

La grossesse est la plus belle histoire d’amour qui puisse être écrite au monde car c’est un abandon inconditionnel de votre cœur. Il est cependant important que nous sachions comment fournir à nos petits tout ce dont ils ont besoin pour grandir en bonne santé.

Heureusement, la nature est une source inépuisable de santé et de bien-être pour les êtres humains, surtout si nous traversons une période aussi importante que la grossesse . L’utilisation thérapeutique des plantes médicinales et de leurs dérivés est connue sous le nom de phytothérapie, qui peut devenir l’alliée principale de la femme enceinte.

Certaines plantes vous aident à rester forte pour votre tout-petit et soulagent l’inconfort.

Bien que cette science existe depuis très longtemps, elle est mieux comprise aujourd’hui. Par conséquent, la liste des options pour les futures mamans est d’une grande valeur, notamment parce que vous devez récupérer de la perte de fer et de calcium, de la constipation et éviter les placentas faibles .

La plupart des ressources obtenues dans ces échantillons naturels se trouvent sans doute dans des pilules fabriquées par les laboratoires. Cependant, personne ne doute du pouvoir des remèdes maison, pas même la science elle-même. Par conséquent, si vous voulez essayer l’une de ces alternatives, consultez votre médecin de confiance et profitez des bienfaits du monde naturel.

Plantes médicinales pour les nouvelles mamans

plantes médicinales

Les plantes médicinales sont parfaites pour soulager certains désagréments de la grossesse et prévenir certains problèmes qui engendrent des difficultés. Bien entendu, vous ne devez pas les ingérer sans en parler au préalable à votre médecin, et il est déconseillé de dépasser la dose recommandée : leurs effets pourraient être négatifs.

Et puisqu’en cette période, nous ne voulons pas d’un scénario de conflit, voyons quelles sont les plantes que nous pouvons ingérer pendant la grossesse :

1. Sureau

Il s’agit d’un diurétique doux, qui limite la rétention de liquide typique de la grossesse. De plus, lorsqu’il est utilisé comme pommade ou baume, il aide à prévenir les ecchymoses et les entorses. Il faut faire attention à ne pas ingérer l’écorce car elle agit comme un puissant purgatif.

L’activité diurétique du sureau, en particulier du sureau noir, est due à la quantité de flavonoïdes contenus dans les fleurs et les baies. Ce fait a été mis en évidence dans une étude publiée dans le Journal of Functional Foods. L’étude confirme également les propriétés diaphorétiques et antipyrétiques de la plante.

2. Tilleul

Il peut être préparé sous forme d’une délicieuse infusion qui sert à calmer les nerfs et à prévenir la thromboembolie (un caillot qui reste situé dans le système vasculaire et se déplace vers la circulation sanguine). Si vous souffrez de migraine, il est conseillé de faire une tisane avec l’écorce.

3. Gingembre

Faites bouillir un peu de cette racine pour réduire les nausées, améliorer les processus digestifs et les douleurs au niveau de l’abdomen. Ne dépassez pas 1 gramme par jour.

Une étude a montré que le gingembre était utile pour traiter les vomissements et les nausées au cours du premier trimestre. Cette racine est capable d’améliorer les nausées jusqu’à 4 points sur une certaine échelle, et elle peut éliminer les vomissements chez 1 femme sur 3.

4. Aloe vera

Le cristal de cette plante puissante soulage les dermatites, permet de cicatriser rapidement, calme les brûlures, etc. Ni les enfants ni les femmes enceintes ne doivent l’ingérer car il agit comme un diurétique et provoque des contractions.

Les mélasmes sont des taches brunes sur le visage causées par l’effet des hormones pendant la grossesse, qui disparaissent d’elles-mêmes à la fin de la grossesse. Heureusement, une étude publiée dans le Journal of Cosmetic and Laser Therapy a montré que l’aloe vera améliorait l’apparence de ces taches jusqu’à 32%.

Par ailleurs, les crèmes à l’aloe vera et aux amandes douces préviennent la propagation des vergetures abdominales chez les femmes qui sont enceintes pour la première fois. Ce fait a été mis en évidence dans une étude publiée dans le Journal of Maternal-fetal and Neonatal Medicine. Cet article indiquait également que les crèmes réduisaient l’érythème et les démangeaisons pendant la grossesse.

5. Échinacée

Cette belle fleur est parfaite pour renforcer le système immunitaire et réduit les risques de rhume. Les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas boire cette infusion car cela les fait vomir.

L’échinacée est également utile dans le traitement des infections des voies respiratoires supérieures au cours du premier trimestre de la grossesse. Sa consommation n’a pas démontré d’effet tératogène pertinent, mais d’autres études sont encore nécessaires à cet égard.

6. Calendula

Une pommade à base de cette plante soulage les varices naissantes. Ne buvez jamais de cette infusion car elle affecte l’utérus.

Le calendula peut également être utile chez les femmes qui ont accouché. L’huile essentielle de cette fleur serait ainsi utile pour réduire la douleur après une épisiotomie.

7. Camomille

Pour les maux de ventre et les coliques.

D’autre part, une revue bibliographique a montré que la camomille était également utile pour réduire les vomissements et les nausées au cours du premier trimestre de grossesse. D’autres produits naturels tels que le gingembre, le citron et la menthe poivrée sont capables de soulager ces symptômes.

8. Feuille de framboisier

Elle tonifie la masse musculaire de l’utérus, favorisant ainsi le travail. Elle contient de la vitamine E, du calcium et du fer. 

9. Ortie

Elle prévient les hémorragies, permet une bonne absorption du fer et augmente la production de lait maternel.

10. Rosa canina ou sauvage

Cet arbuste, qui contient de fortes doses de vitamine C, renforce le placenta et réduit les problèmes d’accouchement.

Comme pour le calendula, la rosa canina est également utile après la grossesse. En effet, une étude a montré que les capsules du fruit de cette plante sont capables de réduire l’incidence des infections urinaires après une césarienne.

11. Racine d’oseille

Elle est la partenaire idéale pour lutter contre la constipation. Vous devez prendre trois cuillères à café de thé par jour et, petit à petit, ajouter une portion supplémentaire jusqu’à ce que l’effet soit atteint.

12. Essence de lavande

La lavande est une plante qui possède de multiples propriétés médicinales et a des effets relaxants et anxiolytiques lorsqu’elle est consommée en thé. De plus, l’application topique de l’huile essentielle a des effets anti-inflammatoires et analgésiques.

Bien que son efficacité pendant la grossesse ne soit pas prouvée, une étude publiée dans Complementary Therapies in Clinical Practice a démontré son efficacité pendant le travail. En ce sens, l’aromathérapie pendant le travail peut être utile pour la gestion de la douleur.

13. Graine de lin

C’est une plante qui contient une grande quantité de fibres : elle est donc utile dans le traitement de la constipation pendant la grossesse. Ainsi, une étude récente a montré que l’huile de lin était un laxatif efficace et sans danger pendant le deuxième trimestre de grossesse.

14. Graines d’aneth

En plus d’être une plante bénéfique pendant la grossesse, l’aneth a de vrais bienfaits pendant le travail. Des recherches ont montré que les graines d’aneth pouvaient réduire la durée du travail. Cependant, cette plante n’est recommandée que chez les femmes enceintes à faible risque en raison du manque d’études.

Plantes dangereuses pour les femmes enceintes

Boire ou utiliser ces ressources naturelles peut être aussi bénéfique que délicat. Certaines plantes, comme le stafiate, qui est très bon contre les coliques, pourraient provoquer des anomalies chez le fœtus.

La valériane interfère avec l’utilisation de médicaments antidépresseurs. En outre, la camomille en excès vous fera perdre le sommeil, tandis que l’arnica stimulera la perte de sang .

N’ingérez jamais de plantes sans consulter votre médecin.

La consola est une plante dangereuse pour le petit car elle atteint le lait maternel et l’intoxique. La même chose se produit avec le ginko biloba et l’anis étoilé.

Demandez l’avis de votre médecin avant d’essayer ces options que nous offre la Terre Mère, suivez ses recommandations et garantissez une bonne croissance à votre tout-petit.

Cela pourrait vous intéresser ...
9 plantes et infusions qui favorisent la fertilité
Être parents
Lisez-le dans Être parents
9 plantes et infusions qui favorisent la fertilité

Outre tous les bienfaits médicinaux des plantes et infusions, nombre d'entre elles aident également à améliorer la fertilité.