10 questions posées sur les vaccins chez les bébés prématurés

Votre bébé est né prématurément et vous ne savez pas quand administrer ses vaccins ? Dans cet article, nous répondons à cette question et à d'autres questions fréquentes sur la vaccination des bébés prématurés.
10 questions posées sur les vaccins chez les bébés prématurés

Dernière mise à jour : 30 juin, 2021

Les vaccins sont une excellente stratégie de prévention des maladies potentiellement graves. Et nous ne parlons pas seulement de celles de l’enfance, mais de pathologies qui touchent les humains de tout âge. Qu’en est-il des vaccins chez les bébés prématurés?

Les bébés prématurés sont un groupe particulièrement vulnérable aux infections. Il est donc essentiel de s’assurer qu’ils sont correctement vaccinés pour les protéger.

Si votre bébé naît prématurément, vous avez probablement de nombreux doutes sur la façon de prendre soin de sa santé et de prévenir les maladies. Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus fréquentes sur les vaccins chez les bébés prématurés.

1. Pourquoi la vaccination est-elle importante chez les bébés prématurés ?

Les bébés prématurés sont sensibles aux infections car leur système immunitaire est plus immature que d’habitude.

Cela se produit non seulement parce qu’ils sont nés prématurément. Mais c’est également étroitement lié aux complications de la prématurité. Parmi eux, la malnutrition, la dysplasie bronchopulmonaire, ou encore l’utilisation de médicaments qui atténuent le système immunitaire comme les corticoïdes.

Malgré le fait que le système immunitaire se renforce avec le temps et que nous fabriquons des anticorps lorsque nous nous exposons à différents germes dans l’environnement, avec les bébés prématurés, les choses sont quelque peu différentes.

Un bébé prématuré dans sa couveuse.

Les prématurés naissent avec une faible quantité d’anticorps naturels (fournis par la mère pendant la grossesse) et en subissent une forte diminution au cours des premiers mois de vie. De plus, ils ne sont pas capables de générer des défenses contre certaines bactéries dites capsulées, qui peuvent provoquer des maladies graves.

Pour cette raison, les vaccins sont un moyen efficace de renforcer le système de défense contre un grand nombre de micro-organismes dangereux pour la santé.

En complétant le calendrier de vaccination recommandé, les bébés prématurés seront en mesure d’atteindre des concentrations d’anticorps suffisantes pour se protéger des germes contenus dans les vaccins respectifs.

2. Sont-ils sans danger pour eux ?

Les vaccins sont normalement des médicaments suffisamment sûrs pour une utilisation chez les enfants de tous âges. quel que soit leur poids à la naissance ou leur âge gestationnel.

Bien qu’un pourcentage plus élevé d’événements indésirables graves aient été observés chez les nourrissons prématurés après la vaccination, ceux-ci sont probablement liés à des conditions liées à la prématurité et non spécifiquement aux vaccins.

3. Quels sont les vaccins que les bébés prématurés doivent recevoir?

Les bébés prématurés peuvent recevoir tous les vaccins du calendrier vaccinal.

Dans certains cas, comme le vaccin contre l’hépatite B, il faudra tenir compte du poids de naissance pour administrer la première dose.

Dans d’autres cas, il faudra également tenir compte de l’âge gestationnel ou de l’état clinique dans lequel ils se trouvent pour choisir le moment le plus propice pour les vacciner.

4. Existe-t-il un vaccin supplémentaire pour eux ?

En plus des vaccins présents dans le calendrier national, les prématurés ont une indication pour recevoir des vaccins supplémentaires. Nous les mentionnerons ci-dessous :

  • Grippe : Elle est judicieuse à partir de 6 mois et à renouveler annuellement.
  • Antituberculeux (BCG) : Dans le cas des zones à forte circulation de la tuberculose, le vaccin BCG sera indiqué à tous les prématurés de plus de 32 semaines. Il s’applique aux enfants plus tard, entre 3 et 6 mois de vie, chaque fois qu’il sera possible de la différer.
  • Antivirus respiratoire syncytial ( Palivizumab ) : Il est indiqué pour les nourrissons nés à 35 semaines ou moins et âgés de moins de 6 mois au début de la saison à risque d’infection par le VRS.

5. A quel moment les bébés prématurés doivent-ils recevoir les vaccins?

Les bébés prématurés peuvent recevoir le vaccin à partir de 2 mois, en tenant compte de l’âge chronologique. C’est-à-dire le temps de la vie écoulé depuis la naissance.

Sauf circonstances exceptionnelles, l’âge vaccinal ne doit pas être retardé chez les prématurés.

6. Dois-je attendre pour administrer les vaccins en cas d’admission en néonatologie ?

Chez les bébés qui sont admis dans les unités de soins intensifs néonatals, certains problèmes doivent être pris en compte :

Vaccin antirotavirus

S’il y a quelques années l’utilisation de ce vaccin était déconseillée lors des hospitalisations, ce n’est plus le cas.

Les recommandations actuelles suggèrent de l’administrer à toutes les naissances prématurées à partir de 6 semaines. Même si elles sont admises en néonatologie, en prenant les précautions nécessaires pour éviter de transmettre le virus à d’autres bébés.

Stabilité clinique

Tous les enfants prématurés pourraient recevoir leurs vaccins à partir de 2 mois tant que leur état clinique le permet.

Il est important que l’enfant soit en stabilité clinique, qui est définie par les paramètres suivants :

  • Maintenir un taux de croissance soutenu.
  • Respirez seul (sans respirateur artificiel).
  • Pas de traitement pour des infections graves ou avec des corticoïdes.
  • Absence de problèmes cardiaques, respiratoires ou métaboliques importants.

7. Quel est l’endroit de l’injection?

Les vaccins sont principalement intramusculaires. Ils s’appliquent donc dans le muscle. Pour cela, une zone du corps qui a une couche musculaire épaisse est choisie, comme le quadriceps. En général, il s’agit de la face antérolatérale de la cuisse.

8. Quels sont les avantages des vaccins combinés chez les bébés prématurés?

Les vaccins combinés, comme l’hexavalent, ont l’avantage de pouvoir administrer plusieurs composants en même temps en une seule piqûre.

L’efficacité en termes de génération d’anticorps protecteurs est comparable à l’administration de chaque vaccin séparément, avec l’avantage de limiter l’inconfort ultérieur.

Dans le cas des bébés prématurés, les preuves sont insuffisantes pour soutenir que les vaccins combinés sont aussi efficaces que ceux qui offrent une couverture individuelle. Par conséquent, il est préférable d’aborder ce sujet avec le pédiatre pour évaluer la pertinence dans chaque cas.

9. Les bébés prématurés sont-ils plus exposés aux effets indésirables des vaccins que les bébés nés à terme ?

En général, les vaccins sont sans danger pour tous les âges. Cependant, le risque de développer des effets indésirables pourrait être plus élevé chez les prématurés que chez ceux nés à terme.

Selon un rapport du comité des vaccins de l’association espagnole de pédiatrie, on estime qu’après vaccination, le risque de présenter des épisodes d’apnée, de désaturation ou de bradycardie varie entre 10 et 47 %.

10. Les proches de l’enfant prématuré doivent-ils recevoir des vaccins spéciaux ?

Un enfant masqué qui regarde un bébé prématuré dans sa couveuse.

Oui, les proches d’un bébé prématuré doivent vérifier que leur calendrier vaccinal est à jour.

  • Les frères et sœurs et les mineurs de la maison doivent recevoir toutes les doses recommandées.
  • Les parents ou soignants âgés devraient recevoir un rappel annuel contre la grippe et tous les 10 ans un vaccin de rappel contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.
  • Les mères doivent recevoir les doses correspondantes pendant la grossesse ou la puerpéralité.

De cette façon, une protection indirecte est possible, garantissant que certains germes n’entrent pas dans la maison.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les effets secondaires des vaccins chez les bébés
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les effets secondaires des vaccins chez les bébés

Les vaccins sont nécessaires chez les bébés pour protéger leur santé et les empêcher de contracter différentes maladies à l'avenir. Cependant, la v...